Budo no Nayami

Ushiro Kenji, Shindo ryu Karaté

1 Mars 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Un maître dont le niveau transcende les disciplines
Ushiro Kenji est un maître de Karaté. L'école dont il est issu, le Shindo ryu, est un des multiples courants méconnus d'Okinawa. Ushiro senseï sera sans doute familier à certains pratiquants d'Aïkido, notamment ceux suivant l'enseignement des maîtres Saotome et Ikeda qui l'invitèrent à plusieurs reprises à enseigner durant leur séminaire d'été.


Ushiro Kenji 022

Ushiro senseï fait partie du groupe très restreint de maîtres tels que Kuroda, Kono, Hino ou Akuzawa dont le niveau transcende les écoles et les disciplines. Il compte parmi ses élèves de nombreux pratiquants d'Aïkido, de Karaté de tous styles et a même entrainé des Spetsnaz, forces spéciales russes.


Ushiro senseï au stage annuel organisé par les maîtres Saotome et Ikeda


Mouvements invisibles
J'ai rencontré Ushiro senseï en août 2008. De taille modeste il est toutefois très imposant par sa carrure et l'énergie qu'il dégage. Vif et puissant comme on peut l'attendre d'un maître de Karaté, Ushiro Kenji démontre surtout des capacités qui vont bien au-delà de la technique pure et des qualités athlétiques. La chose qui m'a le plus impressionnée dans sa pratique est son tsuki. Le coup de poing de maître Ushiro peut bien sûr être inarrêtable par sa vitesse, mais il peut aussi l'être car le geste est… "invisible".


Ushiro Kenji 169

Kuroda senseï est célèbre pour ses "mouvements invisibles". Capable de gestes d'une rapidité ahurissante il est aussi surtout impressionnant lorsque ses gestes… disparaissent. Bien entendu dans les deux cas il ne s'agit pas de disparition ou d'invisibilité au sens littéral du terme. C'est toutefois les seuls mots qui peuvent décrire la sensation que l'on a lorsque l'on ne voit pas leurs gestes, particulièrement lorsqu'on leur fait face. Leurs mouvements peuvent être extrêmement simples, "lents", mais ils sont imperceptibles. Les théories et explications sont nombreuses mais c'est un fait que j'ai souvent expérimenté et qui est à mes yeux l'un des sommets de la pratique martiale.

Le tsuki d'Ushiro senseï est très intéressant car même lorsque vous lui faites face, que vous savez à quoi vous attendre et qu'il attaque lentement vous n'arrivez pas à voir venir l'attaque. Il est donc impossible de réagir.


Ushiro Kenji 068

Rencontre avec Iwata senseï

La vidéo du stage d'Ushiro senseï à l'Iwata dojo est très intéressante. De nombreux pratiquants de Jissen Karaté, Karatés de combat incluant notamment le Kyokushin et ses dérivés, suivent l'enseignement de maître Ushiro. C'est le cas d'Iwata senseï pratiquant le Kyokushin depuis trente-quatre ans et qui porte ici une ceinture blanche.


Ushiro senseï et Iwata senseï


Dans ce clip il est intéressant de voir comment l'attaque qu'il lance est stoppée par Ushiro senseï. Ki, intention, manipulation psychologique, etc… Je ne tiens pas à rentrer ici dans des spéculations sur le processus mais simplement à noter sa manifestation qui n'est pas sans rappeler la façon dont la volonté de certains ukes de maître Ueshiba semblait s'évanouir durant leurs attaques. Shimizu senseï disait dans son interview "Mais on arrivait même pas à attaquer!".
Les commentaires d'Iwata senseï sont très instructifs: "J'ai également perdu la notion de distance. Il semblait trop loin pour être touché.". La confusion dans laquelle vous plonge un maître est une capacité très importante qui n'est quasiment jamais travaillée à notre époque où la pratique se résume trop souvent à des angles et des distances. L'essentiel ici est dans le ressenti, quelque chose que seul le maître et la personne qui lui fait face peuvent comprendre. D'où l'importance de la pratique avec le maître…


Ushiro Kenji 087

Rencontre avec Kazumi Hajime
On peut voir dans cette vidéo le célèbre Kazumi Hajime pratiquer avec Ushiro senseï à partir de 1,20. Là aussi la domination de maître Ushiro est flagrante malgré les dizaines de kilos, centimètres et années qu'il rend au jeune champion de Kyokushin Karaté.




J'ai envisagé à plusieurs reprises de faire venir Ushiro senseï en France et nous avons même abordé la question mais le temps manque et je n'ai pas encore eu l'occasion de le réaliser. J'espère avoir l'occasion de le faire la saison prochaine.


Ushiro Kenji 030

Ushiro senseï est aussi septième dan de Iaïdo.


Photos Jean-Baptiste Rosello


Partager cet article

Commenter cet article

Jean-Baptiste 27/03/2010 13:43


un karate que je suis loin de pratiquer... pffff..... tellement créatif... bien loin du shotokan classique.... merci pour ce superbe billet


Léo Tamaki 28/03/2010 11:10



Merci pour la lecture.

Pourquoi ne pas introduire cette créativité qui vous inspire dans votre pratique, ne serait-ce que dans les intentions qui sous-tendent vos gestes par exemple?

Bonne pratique,

Léo



matthew 05/03/2010 22:25


d'accord avec yael : le problème du site de léo est qu'il multiplie le désir de suivre des ensignements différents, comme un papillon de nuit... heureusement, l'argent et le temps forcent à faire
un tri.
La 2e vidéo me rappelle celle de hino, ou il explique qu'il faut être mis en mouvement par le mouvement de uke "comme un mirroir". (je suis sur que la citation  n est pas exacte!).
ça me rappelle encore une prase (la encore la citation doit être approximative) : "si le parteneaire ne bouge pas, il ne faut pas bouger. S il bouge, il faut bouger avant lui".
bref on dirait qu'il y a là un principe fondamental, la question est : coment arriver à le maitriser?


Léo Tamaki 06/03/2010 02:11



En effet les nécessités matérielles décident souvent à notre place ce qu'il nous est possible ou pas de faire...

Léo



Yaël 02/03/2010 21:06


Hello.

J'ai envie de dire "Wahouuu". Je sais c'est assez primitif mais cela résume bien ce que j'ai ressentie en regardant les quelques vidéos. Et comme pour Akuzawa senseï j'ai l'impression qu'un
sentiment de puissance énorme se dégage du personnage. Comme il a déjà été dit il a un potentiel d'effrayabilité (mot compte triple) assez conséquent !

Encore une personne que tu me donnes envie de rencontrer....je vais finir par ressembler à un papillon de nuit attiré par n'importe quelle lumière (bon d'accord ce ne sont pas n'importes quelles
lumières...) mais je ne vais pas arriver à me poser avec tout ça moi.

Merci néanmoins pour la découverte.

Yaël.


Léo Tamaki 02/03/2010 22:01



Bonjour Yaël,

Impressionant mais franchement je n'irai tout de même pas jusqu'à comparer sa puissance à celle d'Akuzawa senseï ;-)

Amicalement,

Léo



olry.cousin@hotmail.fr 02/03/2010 01:59


bonsoir leo,

vous souvenez que je vous parlez du manga "hajime no ippo"?

lorsque vous parlez de mouvements invisibles, au début de la série, dans les premiers épisodes, et régulièrement, il est fortement question de percevoir les mouvements de l'adversaire pour pouvoir
integrer ses mouvements, et ainsi pouvoir faire un bon shadow boxing et pr commencer à penser pouvoir les battre.

j'ai compris cela à l'aide d'un dessin animé, alors qu'avant j'avais du mal à faire des traversées de tapis en combat imaginaire, j'ai compris l'utilité des placements, de la perception et de la
prise de recul grâce au shadow,
exercice difficile tant techniquement que physiquement.
du coup, je me déplace mieux...

je sais je suis toujours un peu décalé dans mes commentaires...

à bientot


Léo Tamaki 02/03/2010 13:27



Bonjour Olry,

Oui je me souviens bien de ces commentaires.

La compréhension et l'inspiration sont les bienvenues d'où qu'elles viennent. Les mangas et animés ont des univers très riches et il est bien naturel qu'ils fassent réfléchir à la pratique
;-)

Léo



bruno 01/03/2010 23:01



Salut Leo!!

Tu le fais venir quand tu veux! j'en suis sans problème!

Cet art de pourrir tes attaques dans l'oeuf et très impressionnant.

A+

Bruno 



Léo Tamaki 01/03/2010 23:33



Salut Bruno,

Oui c'est effectivement un travail impressionant. Maintenant, comme l'écrivait Tokitsu senseï, une personne n'étant pas sensible ne comprendra qu'une fois frappée. Comme lors du duel dans les
Sept samouraïs :D C'est pourquoi je pense que ce qu'il fait avec le senseï de Karaté dans sa vidéo ne marche pas obligatoirement avec un quidam. Malheureusement pour ce dernier ;-)

Amicalement,

Léo



Damien G. 01/03/2010 13:53


J'avais repéré K. Ushiro parmi les maîtres invités par Stanley Pranin au programme des dernières "Aikido Friendship Demonstrations". Il me semble effectivement faire montre de capacités
intéressantes, et en particulier de cette dimension "aiki" si difficile à définir...


Léo Tamaki 01/03/2010 23:38



Ushiro senseï est en effet connu dans le monde de l'Aïki au Japon et aux Etats-Unis. A vrai dire je voulais écrire sur lui depuis longtemps et je laissais le temps passer jusqu'à ce que tu me
renvoies sa vidéo ;-)
Merci pour cette piqûre de rappel :D

Léo



Erwan 01/03/2010 10:17


Bonjour Leo
Oui, même en video, Ushiro kenji est impressionnant...et glaçant. Comme tu le dis, il démontre des capacités qui ne sont presque jamais travaillées à notre époque...Et elles sont au delà des
styles...l'analogie avec O'Sensei est frappante. La question demeurant : Comment peut on développer ne serait-ce qu'une once de ces capacités si nos pratiques "classiques" en dojo, aussi riches et
intéressantes soient-elles, n'ont que peu ou pas à voir avec elles? Les maitres que tu cites semblent tous avoir passé de longues années à rechercher par eux-mêmes : peut-être un début de réponse?
ah la la la! on n'est pas rendus! comme on dit chez nous...
Amicalement
Erwan


Léo Tamaki 01/03/2010 23:41



Bonjour Erwan,

En effet le travail d'Ushiro senseï fait partie de ces capacités dont on parle au sujet des maîtres du passé et que quasiment aucun aujourd'hui ne peut démontrer, et encore moins enseigner...

Comment les développer? Suivre quelqu'un qui en fait la preuve et qui a le désir et la capacité à les enseigner. Cela semble simple mais c'est très dur :D
Après il est aussi possible de trouver seul. Même si cela me semble très, très difficile... Les maîtres ont travailé afin non pas de nous éviter de faire des efforts mais de gagner du temps et si
possible aller plus loin qu'eux. Pourquoi refuser leur héritage? ;-)

Amicalement,

Léo



tangi 01/03/2010 10:00


O !

Et bien et bien,  encore un maître qu'on aimerait suivre ! Cela me semble démontrer que des formes de travail différentes peuvent amener à une grande maîtrise, ou la réaction des
partenaire/adversaires est la même : destructuration corps et esprit.
Ds le deuxème clip, il parle de ki, en tous cas de sensations, est-ce là la dimension si particulière de Maaï et que nous traduisons improprement par distance. Il me semble qu'il il ya une
dynamique spatio-temporelle très particulière a saisir et travailler. Peut-être qu'un article sur Maaï avec l'interprétation des différenst maîtres cités serait enrichissante ?

Merci pour la découverte, je vias encore abreuver mes collègues de liens !

bye for now,
Tangi


Léo Tamaki 01/03/2010 23:45



Je vais essayer de faire en sorte que l'occasion se concrétise ;-)

Oui la destructuration du corps et de l'esprit est essentielle. Le travail focalisé uiquement sur l'une ou l'autre de ces facettes me semble partiel.

Le maaï est un terme très riche qui ne peut en effet se résumer à "distance". La meilleur traduction en est à mon sens "intervalle" qui est plus vague mais surtout plus riche.

Des articles sur le sujet? J'y penserai même si les articles techniques ne me semblent pas intéressants lorsqu'il n'y a pas de travail de fond avec le maître ou, à tout le moins de rencontres
régulières. Car on a alors tendance à coller notre pratique ou celle de nos référents sur les paroles d'un autre et cela ne peut mener qu'à des erreurs d'interprétation.

Léo



Steph 01/03/2010 06:30


Impressionnant et subjugant, vraiment...
A bientôt
Stéphane


Léo Tamaki 01/03/2010 23:31



Tu viendras le voir à Paris ;-)

Léo



Arnaud 01/03/2010 05:11


Impressionnant!!!! Si un Karate de cette envergure etait present en belgique je m'y presenterais le plus vite possible.

Sans vouloir speculer non plus (juste un peu;)), je pense que son tsuki doit etre reellement devastateur, capable de tuer comme celui d'Akuzawa Sensei ou certains grands maitres de systema (surtout
mikhael ryabko) et cela les eleves le savent, et à mon avis il fait semblant de les frapper mais a vitesse reelle et cela doit etre tres tres effrayant^^

Enfin ce n'est que mon avis^^

(heureusement qu'il à l'air d'etre jovial et serein)


Léo Tamaki 01/03/2010 23:31



Bonjour Arnaud,

Ushiro senseï est en effet le type de maître qui amèe facilement à dépasser les clivages de discipline.

Je ne sais pas si son tsuki peut tuer, mais je suis certain qu'il est dévastateur. Je croois aussi que lui faire face peut être effrayant.

Oui il est très jovial ;-)

Léo