Budo no Nayami

Ne jamais lâcher

9 Février 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

"Bonjour Léo je termine actuellement ma deuxième année de prépa, ce qui me tient malheureusement éloigné des tatamis. C’est hyper stimulant et je retrouve un peu l’aïkido dans cette volonté de ne jamais se satisfaire de ce qu’on a. Mais voilà parfois c’est difficile de tenir quand on exige toujours le meilleur de soi-même. Comment est ce que tu fais pour toujours t’imposer d’être au top ? Comment est ce que tu fais pour repartir quand t’as des coups de barres, pour t’accrocher quand tu refais la même chose pour la x-ème fois ? Où trouves-tu la volonté de ne jamais lâcher ? Amicalement, Mathieu"

 

Ne jamais lâcher

"Bonjour Léo je termine actuellement ma deuxième année de prépa, ce qui me tient malheureusement éloigné des tatamis."

Bonjour Mathieu,

La vie nous met régulièrement dans des situations où nous devons faire face à des choix. Etudes, carrière, vie amoureuse, famille et passions nécessitent tous du temps. Tu as aujourd'hui fait le sage choix d'accepter d'être temporairement éloigné des tatamis. Un sacrifice aujourd'hui, qui portera ses fruits j'en suis certain.

Mais cela ne signifie pas que tu doives mettre la pratique martiale entre parenthèses. Je t'invite à faire preuve de créativité pour continuer de façon régulière et si possible quotidienne, à t'entraîner. Dix minutes par jour donneront de bien meilleurs résultats qu'une heure par semaine. Et l'effort que te demandera le fait de trouver ces dix minutes pèsera peu au regard du plaisir que tu en retireras rapidement, et des bienfaits non seulement pour ta santé, mais pour lutter contre le stress.

Une heure après avoir atterri à Hong-Kong. Toujours trouver le temps.

Une heure après avoir atterri à Hong-Kong. Toujours trouver le temps.

"C’est hyper stimulant et je retrouve un peu l’aïkido dans cette volonté de ne jamais se satisfaire de ce qu’on a."

A dire vrai je ne pense pas que cela soit intrinsèquement lié à l'Aïkido, mais à la façon dont TU l'abordes. Beaucoup n'ont pas cette exigence dans leur rapport à l'Aïkido XD

 

"Mais voilà parfois c’est difficile de tenir quand on exige toujours le meilleur de soi-même. Comment est ce que tu fais pour toujours t’imposer d’être au top ?"

Il faut faire une différence claire entre "ne pas se satisfaire de ce que l'on a", et "exiger en permanence le meilleur de soi-même". Viser haut ne doit pas empêcher d'être réaliste. Et s'il serait génial d'être toujours au top, la réalité nous rattrape bien vite. Les circonstances extérieures, notre état de fatigue et de nombreux autres facteurs font que l'on ne peut être en permanence à notre meilleur.

L'essentiel consiste pour moi dans la constance. Dans le fait de ne pas abandonner. Il ne faut naturellement pas se torturer lorsque l'on saute un ou deux jours. Mais nous devrions trouver au minimum le temps et l'énergie de faire l'essentiel dans les moments les plus durs.

 

"Comment est ce que tu fais pour repartir quand t’as des coups de barres, pour t’accrocher quand tu refais la même chose pour la x-ème fois ? Où trouves-tu la volonté de ne jamais lâcher ?"

Je pense que tout est question d'objectif. Lorsque ton but est réellement important pour toi, la motivation sera présente. Il faut aussi avoir des stratégies pour obtenir ce que l'on souhaite… de soi-même ! Selon notre personnalité cela peut prendre différentes formes. Etablir des étapes intermédiaires. Diviser les tâches importantes en petites. Se récompenser. Prendre des engagements publics. Etc… Nous sommes en quelque sorte câblés pour réaliser le minimum. Survivre et nous reproduire. Si nos avons des objectifs ambitieux, nous devons apprendre à nous connaître pour savoir comment les atteindre :-)

Bon courage pour tout !

 

Ne lâche rien !

Ne lâche rien !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article