Budo no Nayami

Jean-Yves Le Vour'ch, la disparition d'un géant

19 Octobre 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

C'est avec une très grande tristesse que j'ai appris il y a quelques instants la mort de Jean-Yves Le Vour'ch.




Aïkido avec Tamura senseï
Jean-Yves était un budoka passionné. Débutant la pratique martiale par la lutte et d'autres sports de combat virils il découvrira sa voie en voyant pratiquer maître Tamura. Cette rencontre sera le début dune longue relation de maître à élève qui se doublera d'une amitié profonde. Relation de confiance qui lui permettra de créer le plus important stage annuel de Tamura senseï à Lesneven.


La pratique dans la joie, la joie de pratiquer


Shinbukan avec Kuroda senseï
Il y a quelques années Jean-Yves intégra le Shinbukan et devint l'un des élèves de maître Kuroda. Il était passionné par ce travail qui lui permettait d'approfondir la recherche qu'il poursuivait avec maître Tamura sous un autre angle. Pratiquant haut-gradé, enseignant aux professeurs, il mit tout cela de côté en un instant pour redevenir un parfait débutant, acceptant les conseils de personnes qui étaient ses élèves en Aïkido avec une humilité qui force le respect.

Doté d'une force exceptionnelle Jean-Yves avait choisi le chemin le plus dur pour lui, celui où celle-ci serait un handicap. Kuroda senseï, comme Tamura senseï, appréciait ses efforts et le revoyait toujours avec plaisir.


Un géant s'en est allé
Jean-Yves était un géant par son corps, son cœur, sa gentillesse et son humilité. Ses deux fils, Yves et Tanguy sont les témoignages vivants des qualités de l'homme qu'il était. Jean-Yves restera pour moi l'exemple d'un homme véritable, fort, bon et humble. L'exemple d'un budoka pour qui le reïshiki, l'esprit de shoshin n'étaient pas de simples mots.



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Un grand, un très grand ami est partit. Je viens seulement d'apprendre son départ, ouf ca fait un vide.
Un sourire, hommage à Tanguy aussi qui reste à qui l'on pense.
Salutation depuis le fond de l'ariège


Répondre
L


Salutations à vous et surtout... à Jean-Yves.

Léo



M


Bonjour Léo
Jai eu la chance de faire quelques stages organisés par JY le Vourch, et j'en garde un super souvenir.
Merci beaucoup pour ton article.
Cet evenement est vraiment très dur.
Biz



Répondre
L


Bonjour Margot,

Un évènement très dur en effet pour tous ceux qui l'ont connu.

Bises,

Léo



J

Cher Léo,

Lundi, avant le début du cours à Sannois, Claude et Guillaume avaient l'air grave. J'étais à mille lieues de penser à la nouvelle qu'ils allaient nous donner dans les minutes qui ont suivi.
Jean-Yves nous avait fait l'honneur et surtout l'immense plaisir d'animer par 2 fois (notre club n'a pas cinq ans) notre stage de début d'année et sa joie communicative nous avait ravis tant sur le
tatami que pendant les repas au restos qui suivaient (ha les resto!!). A lesneven, alors que je m'étais blessé an jouant au foot juste avant le début du stage que j'ai suivi dans les tribunes il
était venu plusieurs fois échanger quelques mots de reconfort. Je ne le connaissais pas autant que certains mais il m'avait fait une trés forte impression de part son aïkido bien sur mais aussi sur
le plan humain.
Tous ceux qui à Sannois ont eu le bonheur de le connaitre pleurent sa disparition et s'associent à la peine de sa famille et à celle de sa famille des aïkidokas.
Merci à toi d'avoir honnorer sa mémoire avec ton article


Répondre
L


Cher Jean-Charles,

Merci pour ton témoignage. Jean-Yves était en effet un monument d'humanité et de compassion.

Léo



G

C'est une très grande perte d'un Homme d'une très grande valeur humaine, la montagne de la générosité et de l'humilité même. Merci pour ces écrits.
Danièle


Répondre
L


Merci pour votre témoignage.

Léo



A

Cher Leo,
n'ayant malheurusement jamais rencontre ce grand maitre, et n'ayant aucun doute quand a tes convictions envers lui ni memes celles des commentataires, je me joins a vous dans vos condoleances lors
de cette triste journee.
il est tres difficile de perdre quelqu'un que l'on estime beaucoup, et malheureusement la vie est trop courte et d'illustres personnes s'en vont trop rapidement

Partageant votre souffrance a tous, ainsi que mes sinceres condoleances,
Anas


Répondre
L


Cher Anas,

Merci pour ton message.

Léo



J

Toutes mes condoléances à sa famille, ses amis, tous ceux qui l'ont connu et cotoyé et à la grande famille de l'aikidô et des budô japonais. C'est une bien triste disparition.


Répondre
L


Merci...

Léo



P

Cette terrible nouvelle m'a fait un réel choc.

Jean yves m'a fait découvrir l'aïkido il y a bientôt 14a lors d'un stage que je faisais à la station météo de Landi. Ce que tu as écris sur lui est tout à fait exact. C'est un grand homme,
profondément humain, et toujours positif, à prendre des nouvelles de mes enfants, à aimer discuter ouvertement, sans faux semblants, ou simplement a remonter ou soutenir les gens d'un simple regard
amical et sincère, sans avoir toujours besoin de dire un mot.

Je perd qqun que j'estime énormément, qui aura été plus qu'un enseignant d'aikido. Je lui doit beaucoup plus que la technique qu'il a toujours essayé de nous enseigner. Les mots sont durs à
trouver...

Mes sincère condoléances à toute sa famille.


Répondre
L


Merci Patrick. Je viens de parler à l'instant avec Brahim et nous avons véritablement le même sentiment.

Léo



E


Le site de Lesneven Aïkido a ouvert un "livre d'or" à la mémoire de Jean Yves :
http://www.lesneven-aikido.com/



Répondre
L


Merci,

Léo



E


Je suis profondément attristée, pour sa famille d'abord bien sûr, et pour tout le monde de l'aïkido ensuite.
Je garderai le souvenir d'un homme d'une très grande humanité, d'un exemple.
Triste journée...



Répondre
L


Oui, un bel exemple...

Léo



F

Paix à son âme !

Merci d'avoir mis cette information sur ton site.

Connaît-on la cause exacte de son décès Léo ?
Sur le site FFAB, ils parlent d'un décès accidentel !




Répondre
L


Il s'agit apparemment d'un malaise cardiaque lors d'une plongée.

Léo