Budo no Nayami

Entretien avec Akuzawa senseï (2): le temps est précieux

21 Mars 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Entretiens

Un soir après un après-midi de stage Akuzawa senseï me parla d'une élève qui était médecin.
"Il est important de donner des choses essentielles aux pratiquants car le temps est précieux. Je pense particulièrement à cette stagiaire qui est médecin. Elle a une attention très pointue. Plus encore que pour les autres, je n'ai pas le droit de lui faire perdre son temps car elle consacre sa vie à sauver des gens."


Photo Jean-Baptiste Rosello


Akuzawa senseï paraît souvent décalé. Toujours à 200 à l'heure il y a en lui une intensité qui pourrait laisser croire que son énergie cache une superficialité. Avec le temps j'ai appris à le connaître et découvert qu'il n'en était rien. S'il insiste sur la pratique et évite les discours, sa pensée a une réelle profondeur contrairement à celle de nombreux "philosophes martiaux"…


Notes: Au fil de mes rencontres avec les maîtres mes notes se sont accumulées. La plupart sont issues d'entretiens privés mais certaines viennent aussi de cours. Je n'ai pas enregistré ces entretiens et les écris généralement de mémoire ou sur la base de brèves notes. Il est donc possible que des erreurs se soient glissées dans ces retranscriptions mais j'ai pensé que l'intérêt des réponses dépassait le risque de mes erreurs. Je prie toutefois les lecteurs de ne prendre cela que comme une conversation rapportée qui pourrait nourrir des réflexions et non comme paroles d'évangiles.


Partager cet article

Commenter cet article

Kim 30/10/2009 10:57


Merci beaucoup Léo pour la promptitude de ta réponse et ta gentillesse. Tu me rassures et me confortes dans l'idée qu'il n'y a pas d'age pour commencer l'Aikido. Etant en région parisienne, je vais
parler à mon père des quelques dojos que j'ai pu découvrir sur le web et en qui j'ai une réelle confiance ^^ Merci encore.

Kim


Léo Tamaki 30/10/2009 17:17



Bonjour Kim,

Je t'en prie, c'est bien naturel.

Attends de visiter les dojos avant de leur accorder ta confiance ;-)

Amicalement,

Léo



Kim 30/10/2009 00:24


Salut Léo,

Ce post sur "Le temps précieux" est l'occasion de te demander quelques renseignements quant à la pratique de l'Aikido pour quelqu'un qui m'est cher. En effet mon père est agé de 70 ans et il
voudrait, après de longues années sans avoir fait de sport régulier, suivre un cours d'art martial. Etant en bonne forme physique, il n'est pas trop chaud pour une gymnastique énergétique tel que
le Tai Chi mais préfererait plutot se mettre à un art martial. Après avoir fait le tour de la question et passé en revue les différents arts martiaux (Karaté, Kung Fu, Systema, etc) l'évidence même
de l'Aikido ou rien pour lui m'est apparu. En effet c'est l'un des rares arts martiaux en France où on ne porte pas de coups (je ne préfère pas pour mon père) et où la souplesse et la relaxation
prévalent sur la force et la nervosité. Cependant n'est il pas trop tard pour commencer? Ne va t il pas se sentir perdu parmi tous les autres pratiquants beaucoup plus jeunes et plus
confirmés?  Y a t il des risques de blessures malgré la souplesse de la discipline (bien sur le choix du club est là prépondérant^^)? Comme l'indique ce post, le temps est précieux et
j'aimerai conseiller à mon père le meilleur choix possible. J'ai une grande estime et beaucoup de respect pour tes contributions martiales sur la toile et c'est pourquoi j'aimerai avoir ton avis
sur la question.

En te remerciant d'avance

Kim


Léo Tamaki 30/10/2009 08:55




Bonjour Kim,


 


Oui le temps est précieux, d'autant plus lorsqu'on prend de l'âge.


 


Concernant ton père je pense que l'Aïkido pourrait en effet être une activité qui lui apporterait beaucoup
de plaisirs et de bienfaits. J'ai eu des élèves qui ont débuté tard, même à plus de soixante dix ans, et cela n'a jamais posé problème.


 


A vrai dire chaque situation est unique. Aussi surprenant que cela puisse paraître certaines personnes
d'âge mûr, ou même âgées, présentent moins de problèmes que des gens plus jeunes qui se sont complètement laissés aller et/ou ont oublié leur corps.


Il y a dans certaines régions des clubs avec des sections pour débutants séniors. Personnellement j'ai
toujours préféré intégrer les pratiquants tous ensemble. Simplement, et quel que soit l'âge, il me semble important que chacun pratique selon ses capacités. Lorsqu'une personne un peu âgée
vient pratiquer je tiens à ce qu'elle fasse particulièrement attention aux chutes, voire ne chute pas si elle a des problèmes de santé le lui contre-indiquant.


 


Il faut aussi noter que l'Aïkido recouvre des pratiques très différentes, certains dojos ont des pratiques
très physiques où des capacités athlétiques sont nécessaires, d'autres insistent plus sur l'esprit, avec tout ce que l'on peut imaginer entre les extrêmes. Comme pour toute personne désireuse
de débuter une pratique je pense qu'il est important que ton père, éventuellement avec toi si tu en as le loisir, aille voir l'ambiance qui se dégage des cours, le type de travail effectué,
etc…


Voici quelques points que, personnellement, j'apprécie dans un dojo:


-un public hétérogène (hommes et femmes de tous âges et tous niveaux)


-un travail sérieux mais dans la bonne humeur (ne pas jouer au petit samouraï mais ne pas entendre de
grands éclats de rire à longueur de cours)


-le respect de l'étiquette sans tomber dans un formalisme figé


-une proportion importante de femmes car elles sont souvent moins attirées par des pratiques "flashy" et/ou
basées sur les qualités athlétiques


 


Ton père devra aussi se munir d'un certificat médical. Je lui conseille de se rendre chez un médecin
connaissant ou mieux, pratiquant l'Aïkido.


 


Ton père ne devrait en aucun cas se sentir perdu dans le groupe si le professeur effectue son travail
normalement et que le dojo fonctionne correctement (prise en charge par les sempaïs notamment).


 


Il y a bien sûr des risques de blessures. Mais si la pratique est abordée pas à pas ils seront minimes et
les bienfaits de l'entraînement devraient au contraire lui permettre d'en éviter bien d'autres dans la vie quotidienne. Surtout s'il est encore en assez bonne condition physique afin
d'apprendre à chuter.


 


Merci pour la lecture et bons débuts à ton père!


 


Amicalement,


 


Léo


 











benoitreveur 21/03/2009 15:21

Bonjour Léo, il me semble y avoir pas mal de matière à reflexion dans ce que tu cites (premier paragraphe), je n'alourdirai donc pas la chose en donnant mes reflexions personelles à ce sujet. Et sinon, concernant ton second paragraphe: je crois que généralement, en termes de philosphies et spiritualités , quelles qu'elles soient, plus c'est "simple et clair", plus c'est  donc vaste , profond et structuré et donc moins ça me semble "bidon". J'avais adoré les réflexions d'Akuzawa dans ton interview, sa réponse sur les questions de "ki" et sur la "philosophie", j'avais trouvé ça vraiment bien vu, profond et très conçis. Concernant les "philosophes" martiaux, je crois qu'il y a deux catégories: ceux qui doutent systématiquement et ne se basent que sur leur vécu et leur ressenti et puis de l'autre coté il y a .... et bien les autres quoi...du moins voila mes impressionsBon week endamicalementBenoit

Léo Tamaki 22/03/2009 15:06



Effectivement la simplicité est souvent preuve de profondeur. Il reste toutefois à prendre garde aux phrases vides qui peuvent permettre n'importe quelle interprétation.

Amicalement,

Léo



Eric Grousilliat 21/03/2009 02:34

Merci Léo pour ta chronique "Paroles de maître" qui permets de mieux les connaitre...J'ai assité hier au stage de Akuzawa sensei sur Tokyo et c'est vrai que malgré que les trois heures soient passées à la vitesse de l'éclair, il nous a donné beaucoup...comme après un repas frugal, je ramène les restes à la maison

Léo Tamaki 21/03/2009 07:35



Ha ha Eric, mais "Paroles de maîtres" tu sais bien que c'est le titre de mon livre :D

Je suis content que tu aies pu aller au stage d'Akuzawa senseï. Nul doute que tu as reçu une montagne d'informations qui se décanteront peu à peu ;-)

Bonne pratique!

Léo