Budo no Nayami

Albert Poncelet shihan

26 Janvier 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Un clan de passionnés

J'ai rencontré Albert Poncelet et son épouse Laurence il y a quelques années. Pratiquants expérimentés de Ju-Jutsu, ils étaient venus incognitos, en ceinture blanche et sans hakamas. Discrets, ouverts, ils ont commencé à participer aux Master Class, et Albert m'a par la suite accompagné au Japon lors d'un Masters Tour.

 

 

Albert Poncelet DSC 0110

 

 

Le temps passant j'ai fait la connaissance d'une grande partie de la famille, sœur, filles, beau-frère, beau-fils, tout un clan passionné par la pratique martiale.

 

Albert Poncelet, un modèle

Albert à plusieurs décennies de pratique. Bien plus que n'en cumulent la majorité des pratiquants en une vie. Investi depuis son plus jeune âge, il a malheureusement vécu avec ses compagnons des déceptions lors de son cheminement. Mais alors qu'il aurait pu arrêter ou s'aigrir, il a décidé d'aller de l'avant, de s'ouvrir. Il est venu découvrir des pratiques qui lui étaient étrangères, et dans lesquelles il a fait d'énormes progrès en peu de temps.

 

 

Albert Poncelet DSC 0506

Albert et Laurence recevant l'enseignement de Kono senseï

 

 

Le titre de shihan est aujourd'hui à la mode. Mais ceux qui le convoitent prouvent qu'ils ne le méritent pas. Albert est l'une des rares personnes que je connaisse qui personnifie ce titre. Sa droiture, sa sincérité, son humilité profonde, font de lui un shihan, un modèle. C'est un honneur pour moi de compter parmi ses amis.

 

 

Albert Poncelet DSC 1267 

Albert recevant l'enseignement de Hino senseï

 

Partager cet article

Commenter cet article

Yanick 10/02/2013 00:50


Bonsoir Leo,


J'ai également eu l'occasion de croiser Albert et Laurence à plusieurs reprises.


Et il est vrai qu'ils sont généreux. Et humble.


Quand un jeunot comme moi se retrouve à travailler avec l'un d'eux, à aucun moment ils ne laissent


paraitre de différence entre eux et moi.


La première fois que je les ai rencontré, je ne connaissait évidemment pas leurs parcours exaustifs.


Et pourtant, je n'ai pas eu le sentiment d'être considéré comme inférieur par eux! Une preuve de


grand respect de leur part (et qui mérite un grand respect de ma part!).


Encore un grand merci à eux pour leur générosité.


ET... merci à toi de leur rendre hommage, ils le mérite bien!


A bientôt,


Yanick

Léo Tamaki 10/02/2013 08:43



Bonjour Yanick,


 


En effet, une des qualités d'Albert et Laurence est leur humilité et leur ouverture. Ils ne te font jamais sentir le poids de leur expérience.


 


A bientôt,


 


Léo


 



Marc 09/02/2013 17:24


Albert Poncelet est, avec Jacques Broggi, le fondateur de la fédération de Jujutsu traditionnel de Belgique. Le haut niveau atteint par ces deux pratiquants de grande qualité est du à un travail
de nombreuses années au sein de l'Académie Européenne de Jujutsu Traditionnelle (méthode Wa Jutsu) de Jacques Jean Quero. Ce dernier est connu et décrié (souvent de façon caricaturale) sur les
forums d'arts martiaux. Malgrè les épreuves qui ont générées "les déceptions" (l'objet de mon intervention n'étant pas de revenir sur ces épisodes), il n'en demeure pas moins que certains
pratiquants de la Wa-Jutsu admirent toujours, et parfois en secret, ces deux pratiquants. 

Léo Tamaki 10/02/2013 08:41



Je ne suis pas surpris qu'Albert et Jacques soient toujours respectés par leurs anciens partenaires d'entraînement. Merci pour votre témoignage.


 


Léo


 



philippe 09/02/2013 11:54


bravo ,j'ai eu l'occasion de le croiser et partiquer avec lui dans divers master class ,je pense exactement comme remi .merci de nous faire connaitre et renconter des personnes comme cela
amicalement philippe

Léo Tamaki 10/02/2013 08:40



Merci de venir les rencontrer ;-)


 


Léo


 



Fabien d'E 09/02/2013 02:51


Non seulement bon pratiquant et à l'écoute, serait-ce lié ?, mais en plus sympathique et avec un bon sens de l'humour, il m'a supporté .


Bref tout à fait aimable au sens littéral.


Il me semble avoir aperçu une autre signature "Fabien". Je ne serai pas le seul ? Tant pis, je modifie mon nom en lui donnant un caractère aristocratique nullement mérité ni même voulu.

Léo Tamaki 09/02/2013 03:01



Je crois en effet que l'écoute et la sensibilité sont une des marques des pratiquants de haut niveau.


 


Plusieurs Fabien parmi les lecteurs en effet ;-)


 


Lord T.


 



Remi 09/02/2013 01:47


Je souscris à 100% !!!
J'ai souvenir d'avoir pratiqué avec lui ...
Jusqu’à ce soir je n'avais aucune idée du niveau de ce dernier.
De ce partage dans la pratique, il me reste un sentiment très precis pour le définir "Bienveillant" ... une ecoute du partenaire ... une profonde Humilité terme qui prend tout son sens en
mélangeant tes lignes a ce souvenir.


Remi

Léo Tamaki 09/02/2013 02:00



Merci pour le partage de ton vécu ;-)


 


Léo