Budo no Nayami

Démonstration Aïkido avec Yamaguchi Seïgo senseï, Ueshiba Kisshomaru Doshu, etc…

23 Août 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Je viens de découvrir une très belle vidéo. Il s'agit de la 3ème démonstration de l'association d'Aïkido d'Edogawa, un arrondissement de Tokyo. Le titre indique en anglais qu'il s'agit d'un séminaire de 1975, mais en japonais l'événement est présenté comme une démonstration ayant eu lieu la 45ème année de l'ère Showa, soit 1970.

 

 

 

 

On reconnaît aisément parmi les démonstrateurs le second Doshu, Ueshiba Kisshomaru, ainsi que Yamaguchi senseï. Il me semble aussi reconnaître Saotome senseï, notamment au début de la vidéo, mais sans certitude. Le travail correspond à ce que je connais de sa pratique de l'époque, et il était un instructeur suffisamment important pour démontrer aux côtés du Doshu et de Yamaguchi senseï.

Je n'arrive pas à me faire une idée sur l'identité de l'expert qui démontre du tachi dori à partir de 1,27.

 

L'âge d'or de l'Aïkikaï?

1970. Osenseï vient de disparaître, le nouveau hombu dojo de l'Aïkikaï est tout juste sorti de terre et l'Aïkido est en train de prendre un essor incroyable. Voici ce que j'écrivais il y a quelques années:

 

"En 1968 le nouveau dojo est inauguré. Cinq étages, une pièce pour Osenseï, des bureaux, des chambres pour les uchi-deshis, des vestiaires modernes (à l’époque), et surtout, trois dojos pour une surface totale de 250 tatamis… le conservatoire de l’Aïkido est né.

 

On regarde souvent en arrière avec nostalgie et on a parfois tendance à idéaliser un passé et le voir plus plus beau et meilleur qu’il ne l’était en réalité. Cependant je crois que l’on peut dire sans crainte de se tromper que de sa fondation jusqu’au début des années 80 l’Aïkikaï vivra son âge d’or. Sous la direction d’Osenseï d’abord, puis de son successeur Koichi Toheï, et enfin de son fils, Kisshomaru, les plus grands noms de l’Aïkido vont enseigner et s’entraîner au Hombu dojo.

 

Les anciens d’abord qui sont déjà reconnus et possèdent leurs propres écoles tels Gozo Shioda, Kenji Tomiki ou Minoru Mochizuki viendront régulièrement enseigner. Les enseignants réguliers de l’Aïkikaï ensuite, Yamaguchi, Saïto, Tada, Arikawa, Saotome ou Chiba… ont la quarantaine, sont dans la force de l’âge et possèdent déjà tous les fabuleuses techniques qui les rendront célèbres.

 

Sous leur direction seront formés des milliers d’Aïkidokas qui diffuseront leur art dans le monde. Parmi eux les plus célèbres sont aujourd’hui devenus à leur tour des figures de l’Aïkido tels Shimizu, Endo, Tissier, Moriteru Ueshiba, Miyamoto, etc…"

 

La démonstration de la vidéo est un des témoignages de cet âge d'or. Une époque où un pratiquant pouvait travailler au même endroit sous la direction des plus grands. Etudier et ressentir la vivacité de Saotome senseï, la décontraction nonchalante et élégante de Yamaguchi senseï, la mobilité et la légèreté de Kisshomaru doshu. Il nous en reste des témoignages vidéos. C'est toujours mieux que rien et c'est une belle source d'inspiration ;-)

 

 

Edogawa embukai 01

Yamaguchi Seïgo

 

Partager cet article

Commenter cet article

guilhem 01/09/2012 14:15


Merci beaucoup pour l'information. Je le connaissais par ce que j'avais pu entendre sur lui, de par Christian Tissier notamment, mais n'avait jamais vu de vidéos de lui en train de pratiquer et
j'aurais été bien incapable de l'identifier !

Léo Tamaki 01/09/2012 21:00



Pas de quoi. Maintenant tu devrais être capable de le reconnaître assez souvent car il a un style très personnel ;-)


 


Amicalement,


 


Léo


 



guilhem 31/08/2012 14:00


Merci beaucoup pour la vidéo, elle dégage quelque chose. Le maitre qu'on voit juste avant Ueshiba Kisshomaru qui m'a beaucoup touché, il y a quelque chose de palpable. Par contre, j'ai eu un peu
plus de mal avec la musique, surtout au bout de la troisième répétition :-)

Léo Tamaki 01/09/2012 08:02



Il s'agit de Yamaguchi Seïgo, un des géants de l'Aïkido qui a profondément marqué sa discipline.


 


Léo


 



Nadia Ben Cheikh 27/08/2012 18:01


Salut!!!


La vidéo est magnifique!!! elle dégage et réflète beaucoup de choses!!!c'est un ptit flash back!!! un pti zoom sur la pratique laissé en héritage!!!! lol!!


biz!!!


nadia. 


 

Léo Tamaki 28/08/2012 09:27



Oui, je trouve aussi que la vidéo dégage beaucoup. La musique choisie, les maîtres présents, le tout forme un ensemble inspirant et émouvant ;-)


 


Bises,


 


Léo


 



Dan Lewis 27/08/2012 04:13


Peut-etre que j'aie tort, mais la technique a 1:51 me fait penser qu'il est Yoshio Kuroiwa

Léo Tamaki 27/08/2012 10:26



Hmm intéressant. C'est possible en effet, mais cela me semble plus circulaire que ce que je connais de Kuroiwa senseï.


 


Léo


 



Albert 26/08/2012 23:03


Cher Léo,


Merci pour l'inspiration et merci pour le partage ...


A très bientôt,


Albert

Léo Tamaki 26/08/2012 23:06



Cher Albert,


 


Merci pour la lecture ;-)


 


A très bientôt,


 


Léo