Budo no Nayami

Le cimetière des samouraïs

22 Janvier 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Il y a 15 ans des bulldozers retournent la terre pour la construction d'un parking à Kamakura, lorsqu'ils tombent sur des squelettes. Non pas les restes d'une ou même de dizaine de personnes, mais de milliers!

Très rapidement les recherches permettent de déterminer qu'il s'agit des victimes d'un terrible affrontement qui opposa en 1333 les forces du shogun Hojo, et de l'empereur Go Daïgo.

 

 

Samurai graveyard 03

 

 

Le film qui suit est un documentaire du National Geographic intitulé "Warrior graveyard". Il présente les recherches qui ont été effectuées sur les restes des personnes ayant perdu la vie durant cette bataille afin notamment d'étudier la façon de combattre des samouraïs.

       

 

 

 

Reconstitutions et recherche de spectaculaire

Le documentaire se laisse voir, et j'y ai glané quelques informations. Il souffre toutefois d'une recherche de spectaculaire qui, si elle est compréhensible au regard de la nécessité d'avoir une audience suffisante pour rentabiliser le film, est plus que superflue pour les amateurs un peu éclairés.

 

Les reconstitutions sont notamment l'aspect le plus pénible du film. Les jeux d'ombre et de lumières stylisent des affrontements qui étaient barbares, comme le montrent les recherches. Avoir des passages où les acteurs s'affrontent en étant câblés comme les personnages de séries Z hongkongaises m'a alors semblé parfaitement déplacé.

 

 

Samurai graveyard 04

 

 

Matière à réflexion

J'ai malgré tout regardé le documentaire en entier, et les interventions de chercheurs et d'universitaires tels que Stephen Turnbull étaient souvent intéressantes.

 

L'étude des squelettes permet d'avancer des conclusions qui viennent confirmer ou infirmer les suppositions qu'un adepte peut se faire. On constate par exemple que nombre de blessures ne sont pas létales, que beaucoup de combattants étaient des personnes ordinaires et non des guerriers aguerris, et que les projectiles avaient une importance déterminante. On voit aussi qu'il est difficile de décapiter un être humain, mais qu'un certain nombre de samouraï était passé maître en la matière…

 

 

Samurai graveyard 02

 

 

L'étude met en lumière les blessures dues au combat, mais aussi au todome, le coup de grâce. Si l'Aïkido est une discipline moderne, certaines de ses immobilisations ne prennent réellement leur sens que lorsque l'on comprend qu'elles étaient destinées à avoir un contrôle le temps d'asséner le todome.

 

Etudier le passé pour s'adapter au présent

J'aime les éclairages que donne l'étude du passé sur la façon de combattre. En croisant les ressources, des écrits aux estampes en passant par des études scientifiques comme celles présentées ici, il devient possible d'affiner notre savoir sur les techniques martiales. En comprenant la logique des choix effectués par les adeptes du passé, nous disposons d'informations qui nous permettent de donner plus de sens à notre pratique, que nous ayons décidé de figer un savoir-faire ou de l'adapter à notre temps.

 

 

Samurai graveyard 05

 

 

"Warrior graveyard" n'est pas exempt de défauts, et malgré mes connaissances limitées j'ai eu le sentiment que certaines affirmations étaient discutables, et qu'il y avait quelques raccourcis. L'étude de cette tragédie reste néanmoins une ressource intéressante pour ceux qui veulent connaître un peu mieux les samouraïs et leurs façons de combattre.


 

Samurai graveyard 01

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Hassen 06/02/2014 15:15



Léo Tamaki 10/02/2014 17:57



Désolé Hassen, ton commentaire est vide.


 


Léo


 



Dureisseix Jean Luc 04/02/2014 18:04


Bonsoir Léo,


Il s'agit du reportage doont je t'avais parlé, il y a quelques années et qui pendant un moment avait été retiré. Si mes souvenirs sont bons, il y a quelques manques qui ont dû être retirés!


Je ne crois pas que l'on puisse vraiment retrouver les techniques employées même à partir de l'étude des traces des blessures infligées sur les os et de ce qui se pratiquent actuellement dans les
écoles encore existantes. On peut supposer sans plus!


Quant a définir tous les guerriers comme Samurai, il y a un raccourci un peu simpliste!


Quoi qu'il en soit, cette bataille a du être horrible!


Très amicalement.


Jean Luc

Léo Tamaki 04/02/2014 19:44



Bonsoir Jean-Luc,


 


D'accord cela me rappelle une de nos conversations en effet :-)


En effet, je ne crois pas non plus que l'on puisse retrouver des techniques. C'est simplement un élément de plus qui peut plus ou moins confirmer ou infirmer des suppositions.


 


Très amicalement,


 


Léo


 



pelissier 04/02/2014 10:54


Cher Léo bonjour,


très très interessant surtout d'un point de vue historique et des reflexions que cela peut amener. Sans vouloir être pédant je signale qu'il existe une discipline , la Paléopathologie, qui entre autre a fait beaucoup de recherches sur les blessures et causes de décés en différents conflis et batailles depuis la
préhistoire...à consulter c'est très édifiant, surtout au niveau des blessures défensives qui sont à peu de chose près les  les mêmes de nos jours ! Toujours bon de savoir le pourquoi de ce
que nous faisons.


Avec toute ma sympathie,


Jean Philippe

Léo Tamaki 04/02/2014 11:18



Cher Jean-Philippe,


 


Merci pour cette intéressante information!


 


Amicalement,


 


Léo