Présentation

Liens

Recommander

"Aikido Women Instructors Seminars 2006" est une brève vidéo d'un stage de six enseignantes d'Aïkido. Les six adeptes que l'on voit pratiquer semblent toutes êtres des élèves de Yamada senseï, quatre d'entre elles enseignant régulièrement ou occasionnellement à son dojo.

 

 

 

 

On m'a plusieurs fois posé la question de l'absence de femmes au plus haut niveau de l'Aïkido. Il est vrai qu'à de rares exceptions près telles que Okamoto Yoko, Micheline Vaillant-Tissier ou Miyako Fujitani, peu de femmes sont haut gradées, et encore moins sont médiatisées.

 

 

Okamoto Yoko 01

Okamoto Yoko

 

 

A quoi cela est-il dû? Il n'y a probablement pas de réponse simple à cette question. Il y a sans aucun doute le fait que la plupart des femmes ayant une famille prennent plus de responsabilité dans ce domaine. Il y a aussi je crois le fait que malgré le discours politiquement correct arguant que "On n'a pas besoin de force en Aïkido.", cela reste trop souvent du domaine du vœu pieu. Je me souviens d'une scène en particulier.

 

Une femme demande à un haut gradé, 6ème dan, pourquoi il n'y a pas de cadre féminin. Il lui saisit les deux mains fermement et lui dit "Fais moi kokyu ho.". Une vie de pratique et plus de cinquante kilos les séparaient. Je vous laisse deviner à l'avantage de qui…

 

 

Marie Apostoloff 03

Marie Apostoloff

 

 

Il est vrai qu'une femme ne peut normalement sortir gagnante d'une compétition de force. Les femmes ne sont pas faites pour s'adonner au combat rituel. La compétition torse bombé est l'apanage des hommes. En revanche elles peuvent être très efficaces en combat de survie où il ne s'agit pas de lutter mais de survivre, et éventuellement de tuer. Et elles sont aussi parfaitement à même de guider sur une Voie. Elles devraient ainsi avoir toute leur place dans l'élite de l'Aïkido.

 

Une de mes fiertés est de compter plus de 40% de femmes à mes cours. Je crois qu'elles trouvent à s'épanouir dans un environnement où la technique ne doit pas s'appuyer sur des qualités athlétiques, qui sont par nature temporaires et relatives. Je suis fier de leur travail et de ce qu'elles apportent au dojo.

 

J'invite toutes les femmes qui sont intéressées par l'Aïkido à chercher des dojos où le travail sans force n'est pas un argument commercial mais une réalité. Ce n'est sans doute pas aussi fréquent qu'on le souhaite, mais ça existe sans aucun doute. Bonne pratique ;-)

 

 

Shizuka Sasa Tamaki 0153

Shizuka Sasa Tamaki

 


Par Léo Tamaki - Ecrire un commentaire - Voir les 18 commentaires
Samedi 9 juin 2012 6 09 /06 /Juin /2012 00:01
Retour à l'accueil

Stages Léo Tamaki

Cours Aïkido Léo Tamaki

Commentaires récents

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés