Budo no Nayami

Mifune Kyuzo, le rival d'Osenseï

10 Novembre 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Mifune Kyuzo (1883 – 1965) est l'un des géants du Budo. Débutant la pratique à 13 ans, il entre au Kodokan à vingt ans. En quinze mois il obtient le shodan (1er dan). Quatre mois plus tard il reçoit le nidan (2ème dan). Six ans plus tard il est… rokudan (6ème dan) à vingt-huit ans. Il deviendra le 4ème judan (10ème dan) de l'histoire du Judo à cinquante-huit ans.

 

 

Mifune Kyuzo 01

 

 

Un combattant redoutable

Surnommé le "Dieu du Judo" Mifune Kyuzo restera invaincu au tournoi du Kodokan, l'école du fondateur de cette discipline, Kano Jigoro. Mifune senseï est le héros de nombreuses anecdotes. L'une des plus célèbres est celle de son combat contre un lutteur de Sumo. Agé de quarante ans, Mifune mesure 1m58 et pèse 45kg. Son adversaire fait 1m83 et 108kg. Mifune remporte le combat en projetant son adversaire plus jeune, plus grand, plus fort et plus lourd.

 

 

Mifune Kyuzo 02

 

 

Le rival d'Osenseï

Si les défis ont pour ainsi dire disparus de la pratique contemporaine, il y en eut un certain nombre jusque dans les années soixante. Bien qu'il fût un personnage public, la vie de Ueshiba Moriheï est assez obscure sur de nombreux plans, notamment sur les combats auxquels il aurait participé, comme par exemple contre le boxeur "Piston" Horiguchi. Il n'en reste pas moins que beaucoup comparèrent sa pratique à celle de Kyuzo Mifune.

Mifune était en réalité bien plus célèbre et médiatisé qu'Osenseï à l'époque. Héros populaire comme peuvent l'être les sportifs professionnels d'aujourd'hui, il était représenté dans des livres pour enfants, etc… Et tout le monde connaissait son Kuki nage, projection… par l'air, que l'on comparait aux Kokyu nage de Ueshiba. Et beaucoup rêvaient d'une rencontre entre ces deux géants.

 

 

Mifune Kyuzo 03

 

 

Une telle rencontre aurait-elle pu avoir lieu? Cela n'est pas impossible. On raconte d'ailleurs que c'est pour cette raison qu'Osenseï refusa toujours de faire des démonstrations en présence de Mifune, arguant que pour un adepte de ce niveau, voir son travail lui donnerait un avantage considérable. Légende? Sans doute, mais loin d'être improbable ou incroyable.

 

Le canon du Judo

Mifune Kyuzo est l'auteur d'un livre disponible en anglais sous le titre "The canon of Judo". J'ai le plaisir d'avoir un exemplaire de cet ouvrage remarquable qui m'a été offert par Stéphane Crommelynck. La couverture est faite de toile de keïkogi dans l'édition que je possède et ce livre est l'un des trésors de ma bibliothèque.

 

 

Mifune Kyuzo 05

 

 

Mifune Kyuzo en action, l'essence du Judo

Il existe quelques films montrant Mifune en action. Le plus complet est "Essence of Judo" ci-dessous. On y trouve des démonstrations techniques ainsi que des randoris contre des pratiquants de niveau intermédiaire mais aussi des hauts gradés, 6, 7 et 8ème dan. Le film est une inspiration pour tout pratiquant.

 

 

 

 

 Mifune Kyuzo 04

      Mifune Kyuzo à gauche avec Kano Jigoro, Fondateur du Judo

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Hassen 12/07/2014 18:08


Bonsoir Léo,


Est-ce qu'il pourrait s'agir d'un extrait de la vidéo de Méliès ?


http://www.washinotakashi.com/d17434cf7.html


2m 22


Hassen.


 

Léo Tamaki 29/03/2016 20:11

Excellent, merci Hassen :D

Léo

Hassen 13/02/2016 23:51

Bonsoir Léo ,
Apparement il s'agissait bien d'une video de Mélies plus précisément de Gaston Mélies (le frère ainé) :
http://mobile.lemonde.fr/televisions-radio/article/2016/02/13/gaston-face-cachee-de-melies_4864713_1655027.html?xtref=https://www.google.fr/
Rediffusion lundi matin avec des extraits du film où apparaît notamment Mifune.
A bientôt ,
Hassen.

Léo Tamaki 27/08/2014 08:26



Bonjour Hassen,


 


Je ne crois pas que cette vidéo soit de Mélies, mais aucune certitudes sur le sujet.


 


Léo


 



Pam Lavenir 26/05/2014 14:28


Bonjour, 


Même si l'article date un peu, voici une info qui peut interesser les amateurs d'un judo fin et évolué. Il s'agit d'un projet de parution de l'autobiographie de Mifune : Une vie pour
le judo traduite pour la 1ere fois en français. 


La réussite de ce projet dépendra du nombre de participant à la collecte sur le site de crowfunding. 


L'équipe de Yugen éditions a besoin de soutien pour publier cet ouvrage. Si ça vous interesse, rendez-vous sur la page du projet


Pam.

Léo Tamaki 28/05/2014 14:43



Merci pour l'info :-)


 


Léo


 



jemetone2tou 16/11/2012 09:39


Sur ce film ce qui en ressort pour moi aujourd'hui, c'est avec quel facilité peut il retourner la situation ou simplement "voler" pour recevoir la technique.


Est ce dû à la compétition ou est ce une nécessité d'enseigner les "contres" pour un art martial?


Je vois aujourd'hui,  en aiki, qu'on nous apprend à chuter mais ce n'est qu'une solution parmis d'autres de recevoir la technique.


Est ce que le côté rassurant de la "non compétition" a pervertis l'aiki moderne de n'être que des uke-chuteurs? Enseigner les Kaeshis trop tôt, engendrerait il réellement des "rivalités"
difficiles à contrôler entre les élèves? (et surtout contre les profs ;-)


De croire que la technique est reine? (par exemple le célèbre "se placer là car le uke ne peut pas vous toucher") et que si ton uke tombe pas c'est que tu as mal fait un "truc"...


Je n'ai pas le souvenir de films de O sensei mis dans cette situation de retournement, pour les autres célébres uchi-deshi si.


En tout cas merci, je connaissais ce film mais je regardais que des trucs...


 

Léo Tamaki 16/11/2012 12:25



En effet les techniques d'absorption et de retournement, traduction de kaeshi waza (pas contre-technique), sont admirables.


Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de faire de la compétition pour cela; En revanche cela doit se travailler. D'abord avec un partenaire consentant, puis avec un partenaire qui essaye de vous
appliquer une technique déterminée que vous retournez, et ensuite avec un partenaire qui vous applique une technique au choix. Les difficultés peuvent être multipliées et variées.


 


Chuter n'est pas vraiment le mot juste car ukemi signifie le corps qui reçoit. Pas qui tombe ou qui subit. Le sens est donc plus vaste. La chute n'est en effet qu'une solution parmi d'autres.


 


L'absence de compétition n'est pas un problème à mon sens. Ce qui l'est est d'enfermer aïte dans un cadre très restreint. Au départ il convient d'avoir un cadre précis mais celui-ci doit s'ouvrir
au fur et à mesure de la pratique pour préparer le pratiquant à faire face à l'imprévu.


Comme tu l'évoques la difficulté de ne pas tomber dans la bagarre est probablement une des raisons de l'absence de travail sérieux des kaeshi wazas.


 


Ah la position où uke ne peut pas vous toucher, quelle magnifique illusion de l'Aïkido ;-)


 


Bons visionnages!


 


Léo


 



Ryojin 13/11/2012 10:35


Mais où est passé le dieu du Judo ?


J'essaye de pister le film de Méliès " L'âge d'or du judo - Maîtres de Kodokan " mais sans succès pour l'instant. Où peut-on l'acheter ? ...


nb : Maître Bernard Wirz (Suisse) aurait prêté ce film à des jazzmen.

Léo Tamaki 13/11/2012 11:31



Pas d'infos sur ce film, désolé ;-)


 


Léo


 



Franck 12/11/2012 20:26


Bonsoir Léo,


Une fois de plus, un article intéressant.


Mifune ? un génie du budo. Une école. En somme, l'art du judo. Tout simplement...


Franck

Léo Tamaki 13/11/2012 01:12



Oui, le Judo dans toute sa splendeur...


 


Léo


 



Frédéric LE NY 12/11/2012 19:06


Merci pour cette vidéo exceptionnelle. Quelle maîtrise totale de l’art. C’est clair, lumineux et propre. Je ne pratique pas le judo mais ce n’est pas nécessaire pour apprécier ce que fait cet
homme. Une leçon et un spectacle merveilleux. Même quand on pense qu’il va perdre, il cède pour finalement l’emporter avec facilité. Une chance qu’il ait été filmé, même si ce n’est pas ton
livre, cette vidéo est un trésor.

Léo Tamaki 13/11/2012 01:12



Oui cette vidéo est l'un des meilleurs documents sur la pratique martiale. Une magnifique source d'inspiration.


 


Léo


 



Steph 12/11/2012 18:49


Je suis content que ce  livre t'aie plu, et je ne vois à qui d'autre j'aurais pu l'offrir :-)
Amitiés
Steph


 

Léo Tamaki 13/11/2012 01:11



;-)


 


Merci encore,


 


Léo


 



Ryojin 12/11/2012 18:42


Bonsoir Léo,


Je  crois aussi qu'il est une source d'inspiration pour nous tous. C'est bien de pouvoir se dire c'est possible, avec du travail on peut y arriver.


Je n'ai jamais vu le film de Méliès (1910) où été présentés des pratiquants du Kodokan. Est-elle disponible sur le net ?


 

Léo Tamaki 13/11/2012 01:10



Bonjour Ryojin,


 


En effet le physique gracile de Mifune est une inspiration pour tous.


Pour le film de Méliès je ne sais pas s'il est disponible sur le net.


 


Léo