Publié par Léo Tamaki

J'ai récemment découvert un film que je ne connaissais pas de Tamura senseï. La vidéo est tirée d'un stage qui eut lieu en 1976. Douze ans après son arrivée en France. Trente-quatre ans avant son décès.

 

Le film est passionnant parce qu'il nous permet de voir une étape du cheminement de maître Tamura que peu de pratiquants contemporains connaissent. Parce que cela date d'il y a trente-six ans et qu'il ne reste qu'une poignée de pratiquants de cette époque. Parce qu'il existe peu de documents datant de cette période. 

 

 

 

 

Une évolution permanente

Maître Tamura est arrivé en France à l'âge de 31 ans. Il venait de passer treize ans auprès de son maître. Son Aïkido était respecté et il lui permettrait durant les décennies à venir de devenir l'un des enseignants les plus respectés et suivis de la planète. Mais l'Aïkido des ses 31 ans n'était probablement pas celui de ses 43 ans que l'on voit sur la vidéo. Et il n'était pas non plus celui de ses 54, 65 ou 76 ans.

 

Techniquement le film présente un travail aux formes "classiques" comparativement à la pratique ultérieure de Tamura senseï. On y reconnaît pourtant déjà le parfum unique que reconnaîtront les amateurs de son travail. On y voit par exemple le travail sur l'aspiration qu'il affectionnait et qui convenait parfaitement à son gabarit.

 

 

 Tamura Nobuyoshi 014

 

 

Je me souviens d'une discussion récente avec un stagiaire. L'élève pratiquait l'Aïkido depuis un certain temps et avait un niveau prometteur. Pratiquant avec un professeur élève de Tamura senseï, j'en suis venu à évoquer sa pratique lorsqu'il m'expliqua qu'il ne l'avait malheureusement jamais rencontré. Il y a quelques années un pratiquant du niveau de cet élève, dans un dojo de son courant, aurait très probablement assisté à un, voire plusieurs de ses stages. Mais les années ont passées…

Le turn-over des dojos est je crois d'environ 40 à 50%. Aujourd'hui il n'est donc plus rare de rencontrer des élèves n'ayant jamais rencontré maître Tamura et ils représenteront bientôt la majorité. C'est dans la nature des choses et il n'y a évidemment rien de mal à cela. Il n'en reste pas moins qu'il est intéressant pour un pratiquant d'avoir une idée de l'évolution des adeptes dont le travail l'intéresse et, à ce titre, ce film est un document passionnant. Pour ceux qui ont eu la chance de connaître l'homme, c'est aussi un magnifique voyage en nostalgie…

 

 

Tamura Nobuyoshi 139 

 

Commenter cet article

jonathan 16/08/2012 13:59


Je rejoint tes mots et ceux des commentaires précédents. Tamura sensei est encore présent en nous qui l'avons connus et les vidéos donnent un aperçu très relatif de ce que nous percevions à
l'époque. mais quel chance de les avoir! merci de nous faire partager celle ci.

Léo Tamaki 24/08/2012 08:21



"Un aperçu très relatif"... "mais quelle chance de les avoir". Tout est résumé ;-)


 


Merci pour la lecture,


 


Léo


 



oliv 13/08/2012 22:05


J'aime a penser qu'une partie de Sensei vit en chacunes des personnes qui ont croises sa route


Merci pour cette video

Léo Tamaki 14/08/2012 16:11



Je le crois aussi.


 


Merci pour la lecture ;-)


 


Léo


 



Steph 13/08/2012 14:24


Hello Léo,
Nostalgie effectivement. Dans ton post, des mots assez tristes évoquant le fait qu'un jour on ne connaîtra plus que le nom de génial Sensei :-(
Merci pour ce bel article.
Steph

Léo Tamaki 13/08/2012 14:37



Salut Stéphane,


 


Sans doute oui, un jour il n'y aura plus que des pratiquants n'ayant jamais rencontré Tamura senseï. Comme ce sera très bientôt le cas pour Ueshiba Moriheï. Mais je crois qu'ils ont marqué
positivement de leur empreinte la longue transmission des pratiques martiales :D


 


Merci pour la lecture ;-)


 


Léo