Budo no Nayami

La sincérité pour étendard, Germain Chamot

5 Octobre 2015 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Cela fait quelques années maintenant que j'ai rencontré Germain lors d'un stage. Jeune homme agile et élancé, il m'avait impressionné par son aisance. Après quelques visites, il m'a dit qu'il souhaitait suivre occasionnellement mes cours. Cours ponctuels qui sont devenus réguliers, et ont finalement constitué la base de sa pratique au point qu'il est aujourd'hui l'un des enseignants du Kishinkaï.

 

 

La sincérité pour étendard, Germain Chamot

Un homme scrupuleux

S'il gardait ses distances, j'ai été immédiatement séduit par Germain. Esprit vif, sa conversation était riche, drôle et brillante. Soucieux d'être considéré pour ce qu'il était, autant que de ne pas profiter de son nom, ce n'est qu'après quelques rencontres que j'ai découvert qu'il était le fils de Jean-Marc Chamot, enseignant connu du milieu de l'Aïkido. Scrupule plaisant quand beaucoup n'ont pas cette pudeur, qui brandissent leur nom de famille comme un étendard pour faire carrière.

 

La sincérité pour étendard, Germain Chamot

Un esprit curieux

Si comme beaucoup Germain est curieux, au contraire de la majorité il a le courage d'aller expérimenter. C'est ainsi que je l'ai rencontré. C'est ainsi qu'il a développé une vaste connaissance des traditions corporelles, que ce soit dans le domaine martial mais aussi celui des thérapies manuelles, et des voies du corps tout simplement, comme le Yoga. En Aïkido il a été pratiquer les courants les plus divers, mais s'est aussi essayé à d'autres disciplines, et est enfin venu découvrir le travail des maîtres Hino et Kuroda dont il suit maintenant l'enseignement.

L'ouverture de Germain et la richesse de ses expériences font la richesse de son parcours et de ses pratiques, tant en Aïkido qu'en Shiatsu. Parce que loin de se satisfaire d'étudier ces disciplines, il a à cœur d'en explorer les moindres recoins, et sait faire en sorte que les nombreuses sources qu'il a rencontrées nourrissent les voies qu'il suit au lieu de les diluer.

 

Démonstration de Kishinkaï Aïkido avec Germain, Alex et Isseï

Une plume brillante

Si beaucoup aiment lire, et que certains se piquent d'écrire, rares sont ceux dont la production vaut la peine d'être partagée. Germain est indéniablement de ceux-là. Et je suis heureux qu'il ait accepté de devenir l'une des plumes régulières des "Spécial Aïkido", dissertant sur les sujets de fond sous le double éclairage de l'Aïkido et du Shiatsu, mais réalisant aussi des interviews de premier ordre comme celle de Nébi Vural.

Des écrits qu'il partage sur son site personnel.

 

La sincérité pour étendard, Germain Chamot

Prudent mais aventureux

Comme chacun, Germain est aussi un homme de paradoxes. Prudent et réfléchi, il s'est lancé cette année dans l'aventure de la création d'un dojo, le centre Makoto à Valence. Comme Alexandre Grzegorczyk, 500 kilomètres à l'ouest, il s'est trouvé confronté à de nombreuses difficultés qu'il partage un peu avec nous.

Au final je suis heureux que Germain ait été au pied du mur. Le centre Makoto de Valence est un très bel espace dédié aux arts du corps où j'ai été heureux de pratiquer en début de saison.

 

Présentation du centre Makoto

"Makoto" signifie sincérité, et c'est le nom qu'a choisi Germain pour son dojo. Voici une interview  que je vous invite à écouter où il nous en dit un peu plus sur son parcours, sa vision de l'enseignement, la pratique, etc…

Partager cet article

Commenter cet article