Budo no Nayami

Briser les secrets du Yi Chuan

9 Juin 2016 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï

Le Yi Chuan, une discipline mystérieuse

Le Yi Chuan est l'une des disciplines martiales chinoises les plus célèbres. Il reste pourtant auréolé d'une aura de mystère, et sa diffusion reste finalement relativement confidentielle. L'austérité apparente de ses exercices, le manque de savoir-faire dans la transmission de certains adeptes, et sans doute la volonté de ne pas en révéler l'essence d'autres, peuvent expliquer cette situation.

 

Emmanuel Agletiner, l'audace de l'indépendance

J'ai rencontré Emmanuel lors du premier stage que j'ai organisé avec Akuzawa senseï. J'ai découvert un pratiquant talentueux, sympathique et ouvert, qui est venu expérimenter quelque chose qui lui semblait intéressant.

 

Emmanuel a débuté les arts martiaux à l'âge de dix ans par le Karaté. Après huit années de pratique, il s'est tourné vers les traditions chinoises. Expérimentant plusieurs pratiques, allant à la rencontre de nombreux experts, il a débuté l'étude en parallèle de la médecine traditionnelle chinoise, et de la langue de l'empire du milieu. Découvrant un monde d'une richesse inouïe, il a aussi très rapidement compris que nombre d'adeptes avaient un discours clivant, et une volonté de s'approprier les élèves.

Brillant, travailleur acharné, il a su déjouer les écueils des relations parfois viciées entre maîtres et élèves, et gagner leur respect de ses enseignants tout en conservant son indépendance. Vous avez dit étudiant main gauche ?

 

Briser les secrets du Yi Chuan

Yi Chuan, la boxe de l'intention

Le Yi Chuan, boxe de l'intention, est réputé pour la capacité de génération de force de ses adeptes, et son approche directe d'où sont absentes les répétitions de formes complexes. Lors de sa démonstration à la NAMT, Emmanuel nous présentera quelques exercices typiques en mouvements lents ou statiques, puis des applications pratiques en vitesse lente puis réelle.

 

Briser les secrets du Yi Chuan

Partager cet article

Commenter cet article