Budo no Nayami

L'étudiant main gauche

24 Mars 2016 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Un jour alors que nous marchions dans Paris, Allen Pitmann se tourna vers moi et me dit :

 

"Tu es un étudiant main gauche.

 

Dans les traditions occidentales, le disciple ou serviteur le plus fidèle est à ta droite. Ton bouclier étant à gauche, sa position marque la confiance que tu lui portes en lui confiant la protection de ton flanc découvert.

 

La main droite est dextre, du latin dexter. Et cela évoque généralement des notions positives comme l'adresse, dextérité, ou l'ambidextrie, qui ont ce mot pour origine. A l'inverse, la main gauche est senestre, du latin sinister. Sinister qui a donné naissance à sinistre. On parle aussi de personne gauche, lorsque l'on évoque quelqu'un de maladroit.

Symboliquement l'étudiant qui se situe à gauche sera ainsi le… déviant, le rusé. Celui à droite sera le disciple loyal, digne de confiance. Ils sont comme le valet et le joker.

 

Dans les Waldorf school qui suivent l'enseignement de Steiner, la main gauche est utilisée pour travailler l'aquarelle, tandis que la main droite est utilisée pour le dessin de précision. En un sens, la gauche est ainsi le siège de l'abstraction.

 

J'ai quelques élèves qui sont comme toi.

Un peu fous mais loyaux. Ils ne sont pas stables, mais si tu as besoin de quelque chose ils le feront. On ne peut pas leur faire confiance pour des détails, mais si tu leur demandes quelque chose, même à la dernière minute, ils le feront dans l'instant.

Sans doute abusent-ils de l'alcool, de la cigarette, sans doute ont-ils trop de petites amies ou sont-ils un peu fous. Mais si tu leur demandes de faire quelque chose, ils le réaliseront toujours. C'est ce que j'appelle un "étudiant main gauche".

 

Dans l'ombre... la main gauche agit

Dans l'ombre... la main gauche agit

Tu ne peux pas présenter un étudiant main gauche au roi, mais il est fidèle. Tu peux le laisser seul et il t'aidera quand tu en auras besoin. Tu peux ne pas apprécier ses petites amies ou son travail, et sans doute est-il par certains aspects un vaurien. Mais il t'aidera.

Il est bon, et il est bon pour toi. Il est loyal et on peut s'en remettre à lui pour la tâche à accomplir. Il ne perpétuera pas la lignée de l'école, et il n'est pas en contact avec les anciens. Mais il fera ce qui est bon pour toi. Il est l' "étudiant main gauche".

 

Tu es comme cela, et j'ai quelques élèves qui sont ainsi. Les gens me disent: "Cette personne est ton étudiant ?", et je réponds "Oui.". Ils me disent "Mais je ne lui fais pas confiance.". Je réponds, "Je sais, je sais, il est comme ça.".

Peut-être qu'il ne croit en rien, peut-être est-il un peu fou. Mais si je lui demande de faire quelque chose, je sais qu'il n'y aura pas de soucis. C'est un "étudiant main gauche". Mais les gens ont du mal à comprendre cela. Ils disent toujours "Mais pourquoi es-tu avec lui ? Pourquoi l'acceptes-tu en cours.". Parce qu'il y a toujours le très bon élève. Celui qui transmettra l'école, qui perpétuera la lignée. Mais on a aussi besoin du fou. Si on enseigne longtemps, on finit toujours par rencontrer de tels élèves."

 

L'étudiant main gauche

Le temps me manque.

Il y a bientôt un an je crois, que je n'ai pas vu Allen. Une année durant laquelle je n'ai pas réussi à retranscrire les heures d'entretiens que nous avons eues et qui s'accumulent au côté de celles avec Noro Masamichi, Henry Plée, Luo Dexiu, Abe Seïseki, etc…

Toujours en retard dans mes projets, mais à temps pour tenir mes engagements envers mes maîtres. En aucun cas leur successeur, mais toujours à leur disposition. C'est une position proche du maître mais à l'écart des élèves qui m'a toujours convenue.

Oui, Allen a raison. Je suis un étudiant main gauche.

 

L'étudiant main gauche

Partager cet article

Commenter cet article

JLB 23/06/2016 13:51

Éternel problème de la left hand path .

matthias 11/05/2016 09:54

Salut Léo, et merci pour cet article, qui résonne particulièrement.
Cela éclaire aussi ma position et la relation avec un de mes Maîtres, et surtout les difficultés relationnelles avec certains "disciples officiels", que je vois parfois rager :)
un terme juste, merci

Léo Tamaki 15/05/2016 17:47

Je t'en prie. C'est une notion que je ne connaissais pas dont m'a parlé Allen et que j'aime bien :-)

Léo

Frédéric 12/04/2016 22:26

Il y a eu un temps où j'aurais aimé que mon "maître" pense de cet manière... de ce que je sais aujourd'hui je suis le seul à honorer son enseignement en solitaire...

Cela explique aussi mon rapport avec d'autres rencontres...je vais y songer. Je suis un etudiant main gauche :)

Léo Tamaki 20/04/2016 17:45

Ils sont rares mais indépendants ;-)

Amicalement,

Léo