Budo no Nayami

Nihon Taï Jitsu, quand le génie japonais rencontre l'esprit français

24 Mars 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï, #Budo - Bujutsu

Le Nihon Taï Jitsu (NTJ) se définit comme un "Art de combat d'inspiration japonaise mais de conception occidentale". Fondé par maître Roland Hernaez, le NTJ est l'une des disciplines issues de l'enseignement de Mochizuki Minoru. Née au début des années 70, l'école est aujourd'hui solidement implantée en France, mais a aussi réussi le pari de s'exporter à travers le monde… jusqu'à Hong Kong !

 

Nihon Taï Jitsu, quand le génie japonais rencontre l'esprit français

A la base était Mochizuki Minoru

Le Nihon Taï Jitsu, tout comme l'Aïkibudo, le Gyokushin ryu et naturellement le Yoseïkan Budo, trouve ses origines dans l'enseignement de Mochizuki Minoru. Ce géant des arts martiaux qui pratiqua notamment avec les trois pères du Budo moderne, Kano Jigoro en Judo, Ueshiba Moriheï en Aïkido, et Funakoshi Gichin en Karaté, est l'un des adeptes dont la pratique est à l'origine du plus grand nombre d'écoles. Des styles qui ont en commun un souci d'efficacité, et le respect des traditions couplé à un esprit moderne.

 

Mochizuki Minoru

Mochizuki Minoru

Du close combat au Nihon Taï Jitsu

Roland Hernaez, fondateur du Nihon Taï Jitsu, est né en 1934. Débutant les arts martiaux par la pratique du Judo en 1951, il s'initie très rapidement aux méthodes nouvelles que sont à l'époque le Karaté, le Kendo, l'Aïkido et le Taïjutsu. Suivant l'enseignements des plus grands, Kawaishi Mikinosuke en Judo et Jujutsu, Henry Plée en Karaté et Jim Alcheik en Aïkido et Taïjutsu, il devient rapidement une référence technique.

A la mort de Jim Alcheik, c'est avec Mochizuki Hiroo qu'il continue l'Aïkido. Il pratique dans le même temps le Shorinji Kempo dont il sera la première ceinture noire de France. En parallèle, il met son expérience d'éducateur sportif et d'instructeur de close combat à profit pour créer un nouveau système pédagogique pour la transmission du Taïjutsu. Travail qui lui vaudra la reconnaissance directe et une délégation pour l'enseignement de Mochizuki Minoru lui-même. 

Le Taïjutsu (orthographié Taï-Jitsu) devient en 1977 la première discipline associée de la Fédération de Karaté. A la fin des années 80, l'ajout du terme "Nihon" (japonais) à son nom sous l'impulsion de Mochizuki Minoru, vient couronner l'évolution de l'école. A 83 ans maître Hernaez continue de diffuser la méthode de défense personnelle qu'il a fondé avec le même enthousiasme qu'à ses débuts !

 

Roland Hernaez

Explorateur du Budo

Xavier Duval débute la pratique martiale en 1998 par le Nihon Tai Jitsu. Il a en parallèle pratiqué de nombreuses disciplines dont le Hankido, l’Arnis et le Jiu Jitsu Brésilien dans de nombreux pays dont le Japon et la Corée du Sud. Passionné par l’étude du mouvement il débute le Yoga en 2009 avant de découvrir l’Aunkaï en 2010. En 2011, il commence également la pratique de l’Aïkido.

J'ai appris à connaître Xavier au fil des années. Pratiquant discret mais très actif, hyperactif même ! il a une démarche aussi simple que saine. Ouvert à tout, il n'idolâtre personne. Farouchement indépendant, il respecte toujours scrupuleusement l'étiquette et les règles des écoles et dojos où il pratique. Ne se payant pas de paroles, il va expérimenter tout ce qui lui semble pouvoir le faire évoluer. Lorsque ses attentes sont déçues, il repart poliment sans aller s'épancher sur le net ou dans les arrière-cours. Lorsqu'il trouve un travail digne d'intérêt, il creuse frénétiquement.

Xavier Duvan enseignant au Vietnam

Aujourd'hui Xavier Duval enseigne à Hong Kong où il réside, et lors de stages à travers le monde. Preuve de la valeur de son travail, il est demandé non seulement dans son école d'origine, mais aussi par des adeptes d'autres horizons. Il partage en outre son parcours et ses réflexions dans son excellent blog Tribulations martiales.

Xavier Duval

Xavier Duval

Le Nihon Taï Jitsu à la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels

Xavier Duval viendra spécialement de Hong Kong pour présenter l'école de maître Hernaez. Il m'a livré quelques informations sur sa démonstration, et je sais que vous ne serez pas déçu. Il y présentera entre autres un kata développé par Mochizuki senseï où prises et contre-prises s'enchaînent, ainsi que de rares techniques de sutemi, projection en sacrifiant son propre équilibre.

 

Nihon Taï Jitsu, quand le génie japonais rencontre l'esprit français
Nihon Taï Jitsu, quand le génie japonais rencontre l'esprit français

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article