Budo no Nayami

Inscription formation enseignants Aïkido Kishinkaï niveau 1 et 2, saison 2018/2019

5 Août 2018 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #STAGES

Contenu des Formations Enseignants Aïkido

L'école d'Aïkido Kishinkaï compte six niveaux d'enseignants. Les niveaux 5 et 6 sont obtenus par des mémoires spécifiques, tandis que les quatre premiers font l'objet d'une formation dont voici une brève description.

Niveau 1

Formation sur un an, 40 heures

Le niveau 1 inclut les 80 techniques fondamentales à mains nues, ainsi que leurs variations.

Niveau 2

Formation sur deux ans, 80 heures

Le niveau 2 inclut les 60 techniques à mains nues qui clôturent le programme technique nécessaire pour passer les examens dan, ainsi que leurs variations. Il présente aussi les fondamentaux du travail au ken, jo et tanto (suburi, tanto dori, kumijo kumitachi).

 

 

Les niveaux 3 et 4 qui s'étalent respectivement sur trois et quatre ans, présenteront entre autres :

  • - Des exercices de modification de l'utilisation du corps
  • - Des éléments d'anatomie de base liés à la pratique de l'Aïkido
  • - L'étymologie des termes techniques de la discipline, et du japonais de base lié à la pratique martiale
  • - L'histoire de l'Aïkido, et des arts martiaux
  • - La pédagogie
  • - Comment identifier l'utilisation du corps et les stratégies utilisées à partir de photos et vidéos
  • - Le catalogue étendu de l'école (techniques et enchaînement aux armes n'étant pas inclus dans le programme nécessaire aux passages de grades, mais donnant des outils supplémentaires aux enseignants)

Naturellement, chacun des éléments auraient tous mérité d'être présents dès le début. Les impératifs de temps nous ont toutefois amené à faire des choix stricts afin de pouvoir avancer de la façon la plus efficace possible. Tous les points sont en outre abordés par Isseï, Julien, Tanguy et moi-même dans des proportions variables lors de nos cours et stages.

 

 

Retour sur la Formation 1, saison 2017/18

La saison passée c'est une cinquantaine de personnes venues de cinq pays qui ont participé à la Formation 1, soit lors des trois stages trimestriels dispensés entre la France et la Belgique, soit lors de semaines intensives en Espagne et en Nouvelle-Calédonie. Un succès qui a largement dépassé nos attentes en terme de fréquentation, mais surtout en terme d'investissement. La densité du programme exigeait une attention et un engagement physique constants. Des demandes auxquelles tous les participants sans exception, ont répondu présent.

Le programme de la Formation 1 consistait en une étude du catalogue technique. Mais alors que nous avions délibérément choisi de ne nous concentrer que sur l'aspect formel, sans aborder les éléments d'utilisation du corps, nous avons aussi été bluffés des progrès réalisés sur ces éléments par les participants. Sans aucun doute le travail avec les enseignants avancés qui ont souhaité participer à la formation a t-il été capital pour les pratiquants les moins expérimentés, tandis que l'émulation et les échanges ont permis les progrès des anciens. Ce fut en tout cas une joie de voir confirmé que quel que soit l'accent mis, la pratique est un tout. Qu'un travail juste sur la forme améliore le fond, et vice versa.

 

 

Formation Enseignants, pour qui ?

La participation est ouverte à tous les pratiquants qui souhaitent se perfectionner, qu'ils souhaitent devenir enseignant à court, moyen terme… ou pas !

 

Durant la saison 2018/19, deux possibilités seront offertes :

1 Participer aux stages trimestriels (29 et 30 septembre à Paliseul ; 9 et 10 février à Albi ; 1er et 2 juin à Grenoble

2 Participer aux semaines intensives (29 juillet au 4 août à Nouméa, ou 19 au 25 août à Valencia)

 

Les stages trimestriels seront consacrés à la première année de la Formation de niveau 2. Elle sera toutefois accessible à tout pratiquant indépendamment de la participation à la 1ère année. Il sera en revanche nécessaire d'avoir validé la totalité des niveaux 1 et 2 pour participer au niveau 3.

Les semaines intensives verront abordées les niveaux 1 et/ou 2 en fonction des participants.

 

 

Quelle formule choisir ?

Il va sans dire que si cela est possible il est absolument préférable de participer aux stages trimestriels qui :

- pour le même tarif comptent près de trois fois le nombre d'heures, permettant l'approfondissement des éléments travaillés

- voient la participation d'un grand nombre de pratiquants avancés et enseignants, permettant d'intégrer le programme beaucoup plus efficacement

 

Inscription à la totalité des Formations de l'année

Julien, Isseï, Tanguy et moi-même avons décidé de rendre l'inscription à la totalité des stages obligatoires. Un choix sans doute rare dans le monde amateur de l'Aïkido, mais qui est une évidence dans tout autre domaine.

Nous avons volontairement fait le choix de l'excellence et l'engagement, et cela a indubitablement payé au regard des progrès constatés. La motivation était telle que certains inscrits ayant été dans l'impossibilité de participer à l'un des stages ont travaillé d'arrache-pied avec leurs compagnons pour présenter en fin de cursus un niveau équivalent. Une inspiration pour nous, loin des formations gratuites où les pratiquants vont à reculons…

 

 

Cours supplémentaire

Chaque stage a lieu sur deux jours. Des cours supplémentaires ont toutefois lieu avant ou après selon le lieu. Ils sont facultatifs et gratuits.

 

Clôture des inscriptions 20 septembre 2018

Les inscriptions à la Formation Enseignants seront clôturées le 20 septembre.

Le règlement de 315€ devra au plus tard être réglé sur place lors du premier stage. Un paiement en trois fois est possible en donnant trois chèques lors de l'inscription.

 

Module 1, Léo Tamaki et Julien Coup

29 et 30 septembre (cours optionnel gratuit le 28)

Paliseul (Belgique)

Module 2, Léo Tamaki et Tanguy Le Vourc'h

9 et 10 février (cours optionnel gratuit le 8)

Albi (France)

Module 3, Léo et Isseï Tamaki

1et et 2 juin (cours optionnels gratuits les 30 et 31 mai)

Grenoble (France)

Participation ouverte à tous, indépendamment du niveau, ou style d'Aïkido.

Inscription formation complète uniquement.

Tarif formation 315€

Contact

tamaki.leo@gmail.com

 

 

Hébergement stage Paliseul

Les chalets nous ayant accueillis l'an dernier ont malheureusement été rasés. Laurence et Albert ont toutefois arrangé une formule tout compris pour les participants dans un établissement local. Si vous êtes intéressé, merci de les contacter directement à cette adresse.

ATTENTION, la réservation de l'hébergement n'est possible que jusqu'au lundi 10 septembre.

 

 

Dans l'Aïkido Kishinkaï nous concevons la pratique martiale sous trois axes fondamentaux :

En ce qui concerne la modification de l'utilisation du corps, le Kishinkaï Aïkido met l'accent sur :

  • - Le corps flottant. Ne pas pousser dans le sol n'est qu'un élément de ce travail. Il existe différentes variantes de ce concept, les expressions des maîtres Kuroda et Kono étant par exemple sensiblement différentes.
  • - L'absence de vrilles de la colonne vertébrale.
  • - La conscience corporelle qui permet de générer les mouvements à partir de nombreux endroits du corps.
  • - Le relâchement. (Terme malheureusement galvaudé employé par la quasi totalité des pratiquants d'arts martiaux.)
  • - 

 

 

 

Techniquement le Kishinkaï Aïkido se caractérise par :

  • - L'importance de la ligne droite.
  • - L'utilisation du mouvement adverse, la non-opposition.
  • - La simultanéité des notions d'irimi/atémi et awase/musubi.
  • - L'utilisation de la création et la conduite du déséquilibre plutôt que de la contrainte.
  • - La recherche de mouvements imperceptibles.
  • - 

L'efficacité martiale est au cœur de la pratique du Kishinkaï. Cela se traduit par :

  • - L'intégration du fait que l'adversaire nous est supérieur en nombre et par ses qualités athlétiques. L'utilisation de la force physique est donc proscrite.
  • - L'importance du développement des perceptions, de l'intuition, et de la lecture d'intention.
  • - L'accent mis sur le travail libre et les kaeshi waza (retournement de techniques).
  • - Le rôle de uke qui consiste à effectuer une attaque efficace dont l'intensité sera modulée selon le partenaire et la forme de travail, mais dont la forme et l'intention se devront d'être toujours "justes", c'est à dire martialement cohérentes.
  • - Le devoir pour uke de se préserver et, si possible, enchaîner avec une autre attaque si la possibilité se présente. Uke coopère donc en s'adaptant au travail demandé, sans jamais tomber dans la complaisance.

Le travail des armes occupe une place majeure dans la pratique de l'Aïkido Kishinkaï, avec l'étude du ken, du jo et du tanto.

Si l'éthique et le développement mental et spirituel ne sont pas négligés, nous considérons qu'ils découlent d'une pratique juste bien plus que de discours. La bienveillance est ainsi un idéal qui doit se traduire de façon concrète au Dojo, mais aussi à chaque instant de notre vie.

 

 

 

Inscription jusqu'au 20 septembre !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article