Budo no Nayami

Enregistrement automatique, Fouché et musculation

28 Mai 2008 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Mai 2008

Enregistrement automatique

L'enregistrement automatique se généralise. Chez ANA il permet même de choisir sa place. Dans la mesure des sièges disponibles.


Aéroport de Narita


Il y a quelques mois juste après le stage de Tamura senseï et Kuribayashi senseï je suis tombé sur eux à l'aéroport. Ils n'arrivaient pas à utiliser l'enregistrement automatique et étaient assez ennuyés. En fait le temps que senseï finisse de lire une page le programme revenait au début parce qu'il n'allait pas assez vite...

A Tokyo l'enregistrement d'ANA est extrèmement facile à utiliser. Peu de soucis même pour les étrangers je pense.


ANA


Fouché
En revenant de Paris la semaine dernière j'ai acheté deux livres à l'aéroport. Atlantis de David Gibbins, sans grand intérêt et à l'écriture... plus que moyenne, et Fouché de Stefan Zweig.


"Fouché" de Stefan Zweig


J'ai dévoré Fouché durant le vol. Zweig est un auteur que j'apprécie énormément. Fouché est loin d'être une de ses oeuvres majeures mais il est bien écrit et comme je ne connaissais quasiment pas le personnage cette "biographie psychologique" m'a fait passer un très bon moment.


Musculation
Je suis retourné à la gym après deux mois d'interruptions en raison des allers-retours, du Tour, etc... C'était vraiment agréable.
Je sais bien qu'à partir de la mi-juin je ne pourrais probablement pas y aller jusqu'en septembre mais comme j'arrive maintenant à revenir très rapidement "à niveau" ce n'est pas un problème. Par le passé il me fallait de longues semaines pour revenir au point où j'étais après une longue interruption et c'était assez décourageant. A présent une douzaine de séances me suffisent et c'est bien plus motivant.


Tractions (Photo Sébastien Chaventon)


Avec le temps j'ai expérimenté énormément de méthodes et je sais maintenant à quoi mon corps répond le mieux. Je sais quels exercices faire et à quelle intensité. Je continue à affiner cela mais les fondations sont solidement établies.


Pompes (Photo Sébastien Chaventon)


Partager cet article

Commenter cet article

Furansuzen 30/05/2008 10:43

Bah dis donc, tu as réussi à lire un livre entier pendant un voyage en avion? Chapeau bas... Euh ben... pour tes photos persos... écoute il n'y a rien à dire de plus que...parfait... continue tes efforts, si tu veux préserver la beauté de la jeunesse.Kisu kisu!!Fu

Léo Tamaki 30/05/2008 18:18


Pour être tout à fait exact je l'ai terminé le lendemain parce que j'ai dormi 6h dans l'avion ;-)
A une époque lorsque j'habitais à Tenerife je lisais au minimum un bouquin par jour. C'était vraiment agréable...

La beauté de la jeunesse :D Déja fini sinon je bosserai encore comme modèle! Déja des cheveux blancs occasionels et une barbe qui se parsème de blanc ;-)

Bises,

Léo
 


Jelaludo 30/05/2008 01:33

A propos de musculation et des Tanren de Sagawa Yukiyoshi
Plutôt intéressant d’apprendre qu’un maître de l’Aiki recommandait les pompes.
(ce qui suit est une traduction de l’article de 27 pages dans le dernier “Hiden”) mes passages préférés sont les citations verbatim, qui ont un coté quasiment intime. [Takahashi Shihan parlant de Sagawa Sensei
Sensei considérait les pompes comme exercice pour developer les mains/bras, mais y mettait également de l'importance en tant que tanren pour developer le tronc.
Le 30 juin 1989 pour la première fois Sensei m'a montré sa façon de faire. Il nous a indiqué : "ne mettez pas de force inutile dans les épaules, et faites les pompes avec vitesse." Sur ce j'en ai fait une trentaine en vitesse et je lui demande si c'est bon, sur quoi il répond "baah, quelque chose comme ça" ]
Et les aphorismes 1995.10.11
Sagawa. “Les pompes, si on les pratique avec vitesse, ça peut developer le ventre/l'abdomen. Il y a moyen d'unifier le corps, comme une planche. “
1998.22.09
Sagawa. “Faites des pompes. Mais même si vous les faites en utilisant les épaules ou les muscles des bras, lors de l'aiki, faites le sans mettre de force dans les épaules.”
1999.03.10
Sagawa. “Les pompes, ça travaille les articulations des bras, qui sont importantes pour hijiagekuzushi (coude-lever-detruire) ou le aikiage. Les pompes sur les doigts, ca sert a développer les doigts. Ce sont deux choses fort différentes.”
Hiden (June 2008) page 17
lien vers l’original : http://picasaweb.google.com/jelaludo/SagawaTanren29Pages/photo#5202325095601205042
-- le paradoxe apparent de “developer des muscles pour ne pas les utiliser” s’explique peut-être simplement par le fait qu’il faut une solide structure générale pour permettre le passage de la force sans encombre.
les 45 minutes de bokken matinal de Shotokan ca m’a l’air d’un très très bon plan ca.Léo, bonne chance pour la deadline des articles et a bientot,
gérald

Léo Tamaki 30/05/2008 03:03


Salut Géral,

Merci pour le commentaire et les documents ;-)

Oui la plupart des gens imaginent que la pratique des arts de l'Aïki sont opposés au développement physique... Shioda senseï pratiquait aussi beaucoup d'exercices dont une sorte de pompes où il se
relevait très rapidement à chaque répétition. Jusqu'il y à quelques années Tamura senseï incluait des pompes dans son échauffement, etc...

Maintenant le souci est que mal fait c'est évidemment contre-productif. Et au vu de la tension avec laquelle les gens arrivent le soir dans les dojos, et compte tenu du peu de temps qu'ils arrivent
à dégager pour la pratique, mieux vaut sans doute ne pas rentrer dans ce type de travail.
Il faut aussi (surtout?) que ce type de travail soit effectué correctement avec un but précis et en étant conscient de ce qui se passe. Aligner les pompes n'étant pas plus utilie que ça sinon.
C'est là que l'enseignement de maîtres comme Sagawa senseï est précieux.
 
Amicalement,

Léo
 


Shotokan 29/05/2008 16:19

Salut Leo!Quelle classe! Mais faut que t'arrêtes de mettre des photos comme ça sur ton blog parce qu'à chaque fois que ma femme tombe dessus elle ne se sent plus :-))Moi aussi à une certaine époque je pratiquais intensément la muscu. 1 à 2 fois par jour par scéance de 1h à 1h1/2 mais j'ai laissé tomber par manque de temps et surtout par changement d'envie et d'esprit.Je t'avouerai que pour le karaté ça me servait énormément à cette époque ou je jouais sur mon dynamsime et puissance musculaire sans compter les tablettes de chocolat qui encaissaient tous les tsukis :-)Mais je me suis cassé le corps et à 27 ans j'ai décidé d'arreter de faire trop le con avec et de le préserver avant qu'il ne soit trop tard. J'ai donc commencé l'aikido et je me suis aperçu que mon ancienne muscu abusive même dynamique freinait ma fluidité. J'ai donc laissé tomber totalement sauf quand je jardine lol. je me muscle avec mon bokken maintenant. 3/4 d'heure tous les matins avant le boulot. Autant dire que ça reveille et met en forme.Ca me permet une bonne musculation en douceur de mon corps et surtout de muscler le corps pour les formes appropriées de l'Aiki et du Iai.Bien amicalement

Léo Tamaki 30/05/2008 02:48


Bonjour Shotokan,

Ta femme est aussi pratiquante? Où elle lit par dessus ton épaule? ;-)

Tu as l'air d'avoir été un pratiquant plus qu'intensif de musculation. Effectivement l'esprit qui règne dans les salles est souvent assez inintéressant... Cela dit, autant au niveau martial la
France est un des pays où je trouve l'esprit le mieux préservé, autant au niveau des salles de muscu, c'est un des plus déplorables :-(
Mon ami Alex qui s'est entraîné dans le monde entier pourrait sans doute développer mais c'est le sentiment que j'ai de mon expérience personnelle.
Pour prendre l'exemple du Japon, ici l'entraînement peut aussi être sérieux mais il est plus "bon enfant", moins "macho". Et les gens viennent plus pour l'aspect santé que "je développe des gros
muscles pour aller faire le beau sur la plage". Bon c'est vrai que vu le nombre de congés ça ne serait pas bien rentable non plus...

Enfin au sujet de l'utilité pour les arts martiaux... Hmm, vaste vaste sujet.

Brièvement, si on fait de la musculation "classique" cela correspond en effet à la pratique martiale "sportive". Maintenant c'est à mon avis une voie sans issue dans la mesure où la régression est
inéluctable sans compter les blessures potentielles.

Concernant la perte de fluidité par contre je pense que cela peut être évité, même en pratiquant la musculation à haute intensité.Isseï et moi avons pratiqué intensément à certaines périodes sans
que cela l'affecte ni notre souplesse.
Pour cela il faut évidemment que chaque séance soit suivie d'étirements, et surtout que les exercices soient effectués dans la plus grande amplitude (en restant dans une zone de sécurité pour
éviter les blessures).

Ensuite il faut arriver à dissocier totalement la musculation et la pratique martiale, à savoir en ce qui me concerne éviter absolument d'utiliser la force... Tout ça n'est pas évident et je
conseillerai généralement de garder un rapport de 1à 3, à savoir 1h de musculation par semaine pour trois heures de pratique martiale. En n'y passant pas plus du quart de son temps les risques de
voir une incidence négative sont vraiment limités.

Amicalement,

Léo




Durandau Jean Luc 29/05/2008 14:35

Bonjour léo, Depuis quelques temps je parcours régulièrement ton blog..c'est venu par hasard un jour que j'étais particulièrement enrevé au bureau. Cela m'a détendu et aussi ouvert sur plein de reflexions liées au arts martiaux. Depuis je le consulte souvent. Je navigue aussi de fait sur Tsubaki journal et parcours les liens. c'est très enrichissant. Je ne sais pas précisement pourquoi je t'adresse ce post.....mais je crois que celui ci à le mérite d'être particulièrement décousu, ce qui m'a fait rire... Car d'habitude je cogite (c'est une trop facheuse tendance chez moi). Voila je vais très libre en  juillet aout septembre ... j'ai pour objectif de me remettre en forme physique voir de repratiquer ..je vais certainement me rapprocher d'Isseï pour cela. A très bientôt le plaisir de te revoir Amicalement Jean Luc

Léo Tamaki 30/05/2008 02:29


Bonjour Jean-Luc,

Je suis content d'avoir de tes nouvelles.

Si la lecture de quelques mésaventures te détend j'en suis sincèrement heureux, si en plus ça te donne quelques pistes de réflexions je ne peux pas être plus satisfait ;-)

J'espère te revoir au dojo lorsque je passerai en France.

Amicalement,

Léo