Budo no Nayami

Vidéo de Horikawa Kodo

19 Avril 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Horikawa Kodo fut l'un des plus célèbres maîtres de Daïto ryu. Elève de Takeda Sokaku il fut le maître d'Okamoto Seïgo, fondateur du Roppokaï.


Horikawa Kodo


J'avais souvent entendu le nom de Kodo senseï mais je ne savais pas qu'il y avait des archives filmées de lui jusqu'à ce qu'Akuzawa senseï me dise un jour qu'il l'avait vu sur Youtube. De retour chez moi j'ai cherché et découvert le film ci-dessous que j'ai trouvé particulièrement intéressant.




Akuzawa senseï me dit qu'il était difficile de juger sa pratique par la vidéo et c'est évident. Alors que le travail d'Okamoto senseï semble aujourd'hui très marginal dans le monde du Daïto ryu, on voit clairement ses racines dans celui de son maître. Une fois de plus la question se pose de savoir ce que pouvait être la pratique de Takeda Sokaku.

Sur les éléments dont je dispose actuellement, à travers les maîtres que j'ai rencontrés, avec qui j'ai pratiqué et/ou discuté, les documents que j'ai pu lire ou voir, mon opinion actuelle est que la pratique "rigide" reposant sur des leviers "basiques" et la contrainte est ce que Takeda enseignait à la masse. J'ai le sentiment que le plus haut niveau de pratique, qu'il ne démontrait qu'en de rares occasions et à ses élèves les plus avancés, était très souple et ressemblait par certains côtés à ce que démontre Horikawa senseï.
Il n'existe à ma connaissance aucuns documents filmés de Takeda senseï et c'est vraiment regrettable.

A la vision de cette vidéo je ne peux m'empêcher de deviner le scepticisme de pratiquants internautes qui discuteront sans aucun doute du niveau de ce maître comme ils le font de celui d'Osenseï. Je ne pense pas qu'il faille déifier qui que ce soit mais je pense qu'il importe de réserver son jugement lorsque l'on n'a pas pu pratiquer avec quelqu'un. Ce que l'œil voit est trompeur… Une maxime japonaise dit que "le propre de l'Aïkido est d'avoir l'air faux.". Il en est sans aucun doute de même pour le Daïto ryu. Ainsi tout ce qui est compréhensible à l'œil nu n'est-il pas destiné à leurrer?


Partager cet article

Commenter cet article

thibault 08/06/2011 18:41



Bonsoir Léo


Je viens de voir que la vidéo a été désactivée.


Voila la même http://www.youtube.com/watch?v=KXNqdl3-KFo&feature=related


Ps: c'est génial d'avoir des témoignages pareilles ! )


Amicalement


Thibault



Léo Tamaki 09/06/2011 11:35



Merci Thibault ;-)


 


Amicalement,


 


Léo


 



benoit 22/04/2009 19:15

OK Léo ,  je ne t'en reparlerai donc plus. (mais de toute manière comment ressentir un "manque" ou une envie d'engagement envers quelque chose que je ne connais pas? et ça me semble vrai que desfois on regarde "loin en dehors de soi" alors que "tout est  deja la juste a coté".... dans bien des domaines... lol), comme ça m'a l'air "d'etre tombé à l'eau"  ou trés difficile d'accés dans cette branche, j'irai donc tenter ma chance ailleurs:  voir si jamais ils veulent bien de moi pour les combats "des films de gladiateurs" -)   Blague à part, pour la vidéo "honololu machin" degotée je ne sais ou: je trouve très troublante et notoire cette surenchère de brutalité et de sadisme, j'ai cru remarquer que dans la plupart des cas les sytèmes les plus cohérents et les plus efficients techniquement, même si parfois "peu agreable à subir", ne versent justement pas dans ce genre de non respect du partenaire, non?  je me trompe ou pas?  ( justement puisqu'on parlait des gladiateurs .. lol , bon sur ce je sors aie pas taper svp)amicalementbenoit

Léo Tamaki 26/04/2009 18:27



Crois-moi, j'aurai aimé que les pratiquants français puissent découvrir le travail d'Okamoto senseï. Mais cela me semble malheureusement impossible.

Concernant le "sadisme" il m'est difficile de répondre de façon tranchée. Je déteste ce genre d'attitude. Les maîtres que je suis, Kuroda et Tamura pour ne citer qu'eux, ne s'abandonnent jamais à
ce type de comportement. Mais certains des plus grands maîtres, notamment en Aïkido, se sont conduits à de nombreuses reprises de façon "discutable". Je pense notamment à Shioda, Arikawa ou
Fujita.

Amicalement,

Léo



Fabrice 22/04/2009 18:04

Très belle vidéo, mais deux passages m'interrogent et je me demande quelle est la part de "jeu" du (ou des) uke dans ce que l'on voit. A 4'55, on voit que les deux uke extérieurs ne pas réussir à désentrelacer leurs mains. De même, à 5'35 on voit le uke rester les deux bras croisés, sans réussir à les détacher, alors même que Horikawa sensei ne le touche plus.Il ne parait pas sur les vidéos qu'un nerf soit touché qui empécherait l'uke d'avoir une réaction physique. Mais comme tu l'as dit souvent (et comme cela se vérifie toujours...) il y a loin d'une vidéo à la réalité.N'est-ce pas une posture "jouée" (je pense surtout aux mimiques de douleur que l'on peut voir quelques fois) et adoptée par les uke pour "transmettre" à l'image ce qui est ressenti (mais invisible hors sensations directes) lorsque le Sensei les touche ? Ou est-ce réellement ce qui se passe : on est totalement immobilisé et cela est douloureux ?Pour prendre un parallèle, on sait tous que les chutes sont "truquées" sur les vidéos d'aikido : l'uke chute sans être touché... Evidemment, lorsqu'on l'expérimente dans la réalité des tatamis, on sait bien qu'il n'y a aucun trucage et que la chute est la seule issue de survie pour uke : le vide est là et il n'y a aucune échapatoire !Est-ce donc la même chose avec ces "immobilisations" ? Aussi je me permets de poser cette question, à toi directement mais elle s'adresse à tous les lecteurs du blog : as-tu eu déjà vécu de telles expériences qui font que ton corps est tétanisé même lorsque le Sensei n'est plus en contact physique avec lui ? Et alors, le Sensei doit-il toucher l'uke à nouveau pour le débloquer ?Merci

Léo Tamaki 26/04/2009 18:22



Bonjour Fabrice,

Je t'ai répondu ici.

Amicalement,

Léo



Andreas 22/04/2009 00:39

Je suis tout à fait d'accord avec Léo: l'attitude du tori est éxécrable (j'aurais choisi sadique). J'ai beaucoup de respect pour le Daïto Ryu mais en visionnant cette vidéo (qui ne répresente très certainement pas le Daïto Ryu de manière fidèle, merci Léo), une phrase d'Ellis Amdur me revient à l'esprit ("Dueling with O-Sensei", chapitre 4): "Daito-Ryu was made by individuals who seem to have had an almost obsessive desire to elaborate every possibvle way in which one human being could pin or lock another into submission".

Léo Tamaki 25/04/2009 16:23



Une fois de plus l'analyse d'Ellis est plus que pertinente. C'est un des points qui me font penser que le Daïto ryu est une création relativement récente, les koryus ne présentant généralement
pas ce type de pratiques "compliquées". L'essence de l'école à mon avis est plus à rechercher dans leurs techniques les plus simples. Le concept d'Aïki (qui varie tout de même d'une école à
l'autre) y est le plus évident et intéressant.

Amicalement,

Léo



patrice 21/04/2009 13:29

Vidéo extrèmement interessante ! Merci Léo !!

Léo Tamaki 21/04/2009 23:07



Merci ;-)

Léo



kriss 20/04/2009 20:22

Salut a tous !Je suis tombé par hasard sur cette video et je ne resiste pas a l'envie de la faire partager.J'aimerais aussi avoir voter avis !!Amicalement Kriss
Daito Ryu Aikijujutsu. Honolulu, Hawaii Early 1990's
http://www.youtube.com/watch?v=qT1aNmSbKb8&eurl=http://video.google.fr/videosearch?q=Da%C3%AFto-ryu+A%C3%AFkijujutsu&hl=fr&emb=0&aq=-1&oq=bonne vision a tous! ;.))

Léo Tamaki 21/04/2009 23:07



Bonjour Kriss,

Le nom de la discipline m'est totalement inconnu. Au niveau de la pratique il est difficile de juger sans tester mais ce que je vois ne me donne pas envie...
Cela ressemble à un "mix". Un travail de type Hapkido mélangé à des démonstrations de Daïto-ryu de plusieurs courants. Je ne vois pas d'unité dans le travail et certaines techniques ne sont, à
mon avis, absolument pas traditionnelles (anciennes).
Par ailleurs l'attitude du tori est exécrable.

Léo



Steph 20/04/2009 19:22

Kokyu Ho viendrait donc de là, à voir ces images...Très intéressante vidéo.

Léo Tamaki 21/04/2009 22:53



Beaucoup d'exercices en Daïto-ryu peuvent s'apparenter à Kokyu-ho. Ils sont généralement faits avec beaucoup moins de "puissance" (force?) que ce que l'on voit généralement en Aïkido.
Dans l'Aunkaï d'Akuzawa senseï il y a aussi ce qu'il appelle Agete, les mains qui se lèvent. J'ai mis deux photos où je le subis dans une version à UNE main ici.

Léo



hervé 20/04/2009 13:32

Il serait itéressant d'avoir un avis de kondo Katsuyuki ?  Je ne sais si leur pratique est différente mais comme ils représentent le daito-ryu...

Léo Tamaki 21/04/2009 22:47



La pratique de Kondo senseï est totalement différente. En revanche je sais qu'il a le plus grand respect pour Horikawa senseï.

Léo



benoit 20/04/2009 12:08

Bonjour Léo,je t'avais dit avoir de faibles chances de pouvoir venir ce week end , et finalement tu m'as pas vu ce week end. Je ne sais donc toujours pas "ce qu'il en est" concernant mon réel indice de comptabilité avec la méthode Aunkai. (mais bon sans doute qu'un jour ils finiront par ouvrir des cours en france , non? ) Et la je me connecte ce matin pour voir ton sujet du jour , et que vois-je : un sujet qui n'avait pâs été traité depuis longtemps sur ce blog et qui me rend à chaque fois intrigué. Cette vidéo de Horikawa Kodo n'est pas dans un des deux DVD Roppokai que je n'ai pas??? (j'ai celui "présentation des techniques Roppokai" , et non les deux autres DVD qui sont des extraits de stage)Pour le Roppokai: les gens (en "voyant de l'exterieur" ) ont l'air de souvent l'assimiler grosso modo à certaines des formes les plus "artistiques" de l'aikido, mais au vu des vidéos ça m'a l'air de quand même "bien secouer" ( un peu comme "le fouet de yonkyo" mais avec un effet plus large mais sans brutalité), non? (cela est mon "impression vue de l'extérieur", à confirmer ou infirmer donc..)et puis si on se fie juste aux formes éxtérieures, ne peut on pas "être sceptique" concernant en fait tous les arts martiaux dans leur "forme scolaire"?    le doute m'a l'air sain, plutot que d'idolatrer quelque chose à tort. et ça n'empêche que de nombreuses personnes faisant des arts de la famille aiki ont l'air de beaucoup respecter et se sentir curieux/intrigué concernant cette école Roppokai, il va y avoir donc en france un cours ou stage Roppokai d'enfin organisé? ou alors mon petit doigt (et pas que mes yeux) me leurrent? parmi les choses n'existant pas encore en france, "à voir de l'exterieur" pour le moment c'est celle qui attire le plus mon "envie d 'etre fixé sur ce qu'il en est"Merci à toi d'avoir refait un sujet là dessus. amicalement benoit

Léo Tamaki 21/04/2009 22:45



Bonjour Benoît,

La vidéo ne vient pas d'un DVD d'Okamoto senseï.

La pratique d'Okamoto n'a rien d'artistique et peut-être très "choquante" lorsqu'on la reçoit. Rien à voir en revanche dans ce que j'ai ressenti avec les yonkyo que j'ai pu rencontrer dans la
pratique de l'Aïkido.

Le doute oui, la critique d'emblée sans même aller pratiquer avant de parler...

Concernant les cours de Ropokaï en France encore une fois j'en doute. Je pense que tu dois t'orienter vers autre chose. La pratique d'Okamoto senseï m'a stupéfait par son niveau mais il est très
malade et je n'ai pas retrouvé ses capacités chez ses élèves avancés. Je te conseille donc de passer à autre chose.

Amicalement,

Léo




Vince 20/04/2009 09:09

Fascinant : on a envie de dire que c'est à la fois magnifique et trop beau pour être vrai. Des mouvements si courts et si internalisés qu'on ne voit rien à l'extérieur, ça rejoint tout ce qu'on a pu dire ou écrire sur Ueshiba ou Sagawa. Ca fait beaucoup de coïncidences pour ne pas admettre qu'il y a "quelquechose".Maintenant, n'est-ce pas simplement un exercice ?

Léo Tamaki 21/04/2009 22:37



Ma conviction personnelle est qu'il ne s'agit pas d'exercices mais bel et bien de la pratique réelle du haut niveau. Mon sentiment est basé sur ce que j'ai pu ressentir en subissant la technique
de certains maîtres, notamment Okamoto mais aussi Kuroda et dans une certaine mesure Hino.

Léo