Budo no Nayami

Ogawa ryu, imposture et cohérence martiale

1 Octobre 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Il y a quelques mois Julien Coup m'a envoyé une vidéo accompagnée d'un commentaire ironique que je n'ai pas eu le temps de visionner sur le moment. Faisant le ménage dans mes documents hier, je suis tombé dessus par hasard. La vidéo est disponible ici.


Shidoshi Jordan de l'Ogawa ryu...


Dès le premier visionnage j'ai vu une pratique qui ne m'intéressait pas, d'un niveau qui me semblait très moyen pour un maître (pour autant qu'on puisse en juger par une vidéo), et une façon de filmer et présenter jouant sur les fantasmes japonisants que j'ai trouvée vulgaire. Il y avait pourtant autre chose qui me gênait et j'ai cherché d'autres vidéos de l'école. J'en ai découvert une multitude! (618 résultats sur Youtube en tapant Ogawa ryu) C'est probablement l'école (pas la discipline) qui en a produit le plus.

En voici par exemple une sur le travail à mains nues.


Une vague impression de ridicule...
Il y avait d'abord une vague impression de ridicule, comme si les pratiquants "jouaient" ou plutôt sur-jouaient aux samouraïs. Des détails ensuite, comme le tasuki (cordelette utilisée pour retenir les manches des kimonos traditionnels aux manches amples), utilisé sur des keïkogi (voir jaquette vidéo ci-dessus). Il est très rare au Japon de voir le tasuki utilisé, et en aucun cas sur des dogis modernes. Un peu comme utiliser une ceinture sur un pantalon de jogging…
Par ailleurs l'école, si elle était légitime, aurait été la plus complète qu'il me soit permis de voir. Plus complète encore que des écoles telles que le Katori Shinto ryu qui ont perdu au cours des siècles certaines disciplines présentes à  leurs origines. Mais, finalement, ce qui me gênait le plus était la sensation qu'aucune cohérence ne se dégageait de leur travail.


Cohérence
Les écoles intégrant plusieurs traditions existent. C'est notamment le cas du Shinbukan Kuroda ryugi. Mais, que les pratiques se soient rassemblées parce qu'elles étaient sous-tendues par une même utilisation du corps, ou que leur rapprochement ait crée un lien dans leur travail, un point commun est la cohérence qui se dégage des démonstrations de leurs adeptes. Cohérence totalement absente ici où j'avais l'impression en passant d'une vidéo à l'autre de voir des pratiquants plus que moyens de disciplines/écoles variées. Dans le cas de leur "Aïkijujutsu" il y a un mélange flagrant de techniques issues du Daïto-ryu et d'Aïkido. Que ces disciplines soient de la même famille n'empêche pas que leur travail est clairement distinct.


Kuroda Tetsuzan et son fils Yasumasa à la NAMT07 (photo Sébastien Chaventon)


En Aïkido j'ai souvent été le témoin de ce manque de cohérence lorsque des pratiquants, et pire encore des enseignants, copiaient le travail d'armes, soit d'autres disciplines, soit d'autres styles d'Aïkido. Dans ce dernier cas je comprends l'exaspération des élèves de maître Saïto de voir leur pratique pillée et exprimée de façon incohérente.
Le travail de Saïto senseï est lié à sa pratique à mains nues. La façon d'utiliser le corps est la même. Vouloir la coller à d'autres styles d'Aïkido est incohérent. J'ai toujours considéré que l'Aïkido pouvait s'exprimer de différentes façons et que Mochizuki senseï, Tomiki senseï, Shioda senseï, Nishio senseï, Tamura senseï ou Saïto senseï étaient tous aussi légitimes. Pourtant il ne convient pas de mélanger leurs pratiques, à moins d'être un géant à leur égal, ou mieux encore à celui d'Osenseï, capables d'assimiler, synthétiser et sur cette base créer quelque chose de nouveau… et cohérent.


Saïto Morihiro


Honnêteté
Osenseï s'est librement inspiré de pratiques qu'il étudia en détail mais aussi d'autres qu'il n'étudia pas de façon aussi approfondie. Ne revendiquant pas les enseigner cela est tout à fait légitime. La Fédération Française de Judo, FFJDA, demanda à certains de ses experts de créer une méthode de Jujitsu. Quel que soit la valeur du résultat, ils ne cherchèrent jamais à se légitimer en se revendiquant d'une méthode antique transmise en secret… Ce qui n'est pas le cas de l'Ogawa ryu, comme j'ai pu le constater sur leur site.

J'ai ensuite voulu voir si l'école était mentionnée sur le meilleur forum consacré aux arts martiaux que je connaisse, e-budo. En tapant Ogawa ryu Aïkijujutsu je suis tombé sur un sujet de sept pages qui démystifie très clairement l'école, démontre les mensonges sur lesquelles elle est basée, et présente le témoignage accablant d'un de ses anciens adeptes. J'ai par la suite découvert que le sujet était résumé dans ce post du forum Aïkiweb.


Ueshiba Moriheï, un Budoka de génie


Vigilance
Nous sommes aujourd'hui dans la situation où les informations auxquelles nous avons accès devraient nous permettre de démasquer tous les imposteurs, mais dans le même temps cela donne encore plus d'outils aux mystificateurs pour tromper leurs victimes. Il semble qu'après avoir fui le Brésil Shidoshi Jordan sévisse actuellement en Espagne où l'Ogawa ryu prospère. C'est bien regrettable et surtout surprenant vu le recoupement facilement accessible d'informations accablantes disponibles à son sujet. Cela d'autant plus qu'il n'y a pas simplement tromperie sur la marchandise mais dérive sectaire aggravée…
Il peut sembler futile de s'attacher à la légitimité d'un historique si tant est que l'enseignement semble efficace. Le problème est que ce type de mensonge est révélateur d'une mentalité déplorable et que tôt ou tard cela risque de s'exprimer de façon dangereuse, comme c'est le cas dans l'Ogawa ryu. Jusqu'à aujourd'hui la France semble imperméable à ses mystifications, espérons que cela continuera.


Shidoshi Jordan de l'Ogawa ryu, un mystificateur qui sévit en Espagne

Partager cet article

Commenter cet article

Tristan 24/01/2016 14:34

Il s'agirait donc d'une synthèse d'aïkido et de bujinkan budo tai jutsu dans lequel on retrouve tout ce travail d'armes mais pour lesquels il faudrait 20 ans pour devenir maître.

Léo Tamaki 03/02/2016 17:48

C'est un gros fourre-tout en tout cas :-)

Sylvie 28/09/2015 20:40

Bonjour Tamaki Sensei!
La video (lien tout en haut) est penible a regarder. Je suis d'accord que sans doute il y a la une intention sincere mais terriblement puerile et naive. La solution selon moi est simple: Ne jamais perdre le focus sur la sincerite, toujours assumer que on ne l'a pas deja et toujours contempler son action et sa motivation et les remettre en cause aussi souvent que possible. Comme on dit en boudhisme: "L'ego trouve toujours un moyen" (the ego always finds a way) Ce qui me motive pour ne pas tomber dans ce genre de panneaux malgres mon amour de la culture japonaise, c'est la pensee de l'insulte que je leur ferais si comencais a les singer. J'ai heureusement un sensei d'une integritee sans faille (Greg Angus - Nakaima)

Léo Tamaki 29/09/2015 13:57

Bonjour Sylvie,

Oui, pénible à regarder. Tout à fait mon sentiment :D
Très bonne pratique à vous :-)

Léo

P.Lucas 18/12/2014 23:44


Pour ma part, ce monsieur français dans la vidéo me fait un peu pitié...dans le sens où il semble sincère et cherche vraiment à découvrir une pratique traditionnelle et à l'étudier pour la
comprendre.
Je trouve cela dommage et avoue que je me penche régulièrement sur le cas de cette école...pas mal d'articles dérangeants en effet. 

Léo Tamaki 19/12/2014 15:48



En effet l'homme de la vidéo semble tout à fait sincère. C'est le cas de la majorité des personnes embrigadées, dont la seule erreur est sans doute de ne pas avoir été chercher au-delà des
apparences.


 


Léo



P.Lucas 06/10/2014 23:29


Bonsoir,


Je me réveille un peu tard mais j'ai bien peur d'avoir entendu un de mes amis parler d'ogawa ryu...Est-elle depuis arrivée en france?
Cela me chagrinerai car, étant pratiquant d'Iai et de Naginata, son iai à ce monsieur me semble tout pourri...la lame qui part trop loin, parfois peur qu'il éclate son fourreau au bruit que ça
fait (comme un petit choc au koiguchi), une notion du metsuke quelque peu aléatoire. Cela fait 10 ans que je pratique, ces points, je commence un peu à les repérer. Je n'aurai pas la prétention
de connaître les subtilités d'autres écoles mais certains katas font penser à du Kuroda-sensei copié...copié car pour ma part, j'ai l'impression de me voir dans mon dojo quand je suis le premier
arrivé, à essayer de voir comment fonctionne tel ou tel mouvement...
Bref, votre blog est fort sympathique, je me baladerai dessus un peu plus, la qualité des articles alliée à ma curiosité font que je trouve toujours un petit quelque chose pour lancer la machine
"recherches sur le net" 

Léo Tamaki 06/10/2014 23:47



Bonjour,


 


Il y avait une branche confidentielle il y a quelque temps. J'espère que la longue tradition martiale de la France évitera qu'elle se propage...


En tout cas merci pour la lecture, et bonne pratique :-)


 


Léo


 



MORENO-LOPEZ Manuel 05/10/2014 14:12


Bonjour,

Article tout à fait intéressant et très utile.

Cependant à mes yeux, bien que je ne le connaisse pas réellement, ce style peut être tout aussi intéressant et instructif que certaines formes de jiu-jitsu enseigné
dans la fédération française de judo par exemple.

Peut-être qu'il faut regarder d'abord la poutre qu'il y a dans son œil avant de faire remarquer la taille qu'il y a dans l'œil de son voisin.

Léo Tamaki 06/10/2014 12:49



Bonjour,


 


Merci pour la lecture.


 


Comme je l'ai indiqué précédemment, le plus grand danger vient du fait que la pratique n'est pas très mauvaise. L'aurait-elle été que cela aurait été plus simple d'éviter Mr Jordan. Car son
travail peut sans aucun doute séduire un néophyte. Le souci est que l'école repose sur un mensonge qui s'est renforcé, modifié et affiné avec le temps. Cela dénote une grave tendance à la
manipulation et au mensonge, et il serait illusoire d'imaginer que cela puisse s'arrêter à un unique fait. Mr Jordan en est d'ailleurs l'illustration, puisqu'il a abusé de ses élèves.


 


Allen Pittman disait très justement que l'on enseigne ce que l'on est. Côtoyer quelqu'un de fondamentalement malhonnête, quelle que soit l'habileté qu'il a développée, me semble une chose à
éviter à tout prix.


 


Pour ce qui est du Jiu-Jitsu de la fédération de Judo, je n'en connais pour ainsi dire rien. Toutefois c'est une méthode qui n'a jamais prétendue avoir été transmise secrètement et être
originaire d'un mystérieux peuple disparu…


 


Concernant la poutre, je ne sais trop à qui cela s'adressait, aussi dans le doute je ne m'étendrai pas.


 


 


Léo


 



Master Mind 27/09/2014 10:07


Il est à l'évidence que vos commentaires sur cette école témoignent d'une réelle incompréhension. Il aurait été plus avisé et plus sage de rencontrer Shidoshi Jordan et d'échanger avec lui en
paroles et pourquoi pas sur le tatami.


Attention à la chute...toutefois.


Il semble que seul les disciplines de la FFKAMA n'est de légitimité à vos yeux. Vous semblez oublié que l'histoire des arts martiaux et des traditions inhérentes aux écoles RYU se traduisent par
différents niveaux d'enseignements dont certains ne sont pas accessible à tous les élèves.


Connaissez seulement l'histoire de cette école qui tente de faire revivre une tradition qui se perd dans le monde des arts martiaux qui sont maintenant, pour beaucoup, trompeur et dans l'illusion
du combat réel et du principe même de la guerre.


Il y aurait tant à dire mais cela est inutile si l'esprit reste obtu. 


 

Léo Tamaki 02/10/2014 13:28



Je vous laisse lire ma réponse détaillée
ici.


 


Léo


 



Marc 29/04/2013 20:25


http://takeda-ryu.net/


 


 

Ilari 12/12/2012 23:02


Bonjour,


je viens de voir quelques vidéos de l'Ogawa Ryu dont j'ignorais encore tout il y a 1/4 heure.


Je ne sais pa sdu tout d'ou vient cette école, mais en tous les cas anlyse non partagée. Cela a tout l'air d'être authentique. On trouve des technique sproches des chin na du tai chi ou du daito
ryu.


Je suis surpris du commentaire de Léo qui a souvent un jugement assez juste, pource que j'en lis.


Amitiés.


Marc

Léo Tamaki 18/12/2012 12:09



Bonjour Marc,


 


Ca à l'air d'être authentique en effet. L'air... ;-)


Bon je t'avoue que je n'ai pas envie de reperdre du temps à chercher dans les limbes du net mais les preuves discréditant l'Ogawa ryu étaient nombreuses et accablantes. Malheureusement elles ne
sont pas en français, et pour celles en anglais d'importants témoignages ont disparus en même temps qu'E-budo. Il faut surtout aller chercher en portugais et espagnol, car c'est au Brésil que
sévissait cette école.


Il s'avère que le créateur de l'Ogawa ryu, en plus de tromper tout le monde sur son école et de réécrire régulièrement son histoire, s'est rendu coupable d'agissements graves.


Techniquement, que des mouvements ressemble à telle ou telle école n'est en aucun cas un gage de légitimité, surtout à l'époque d'internet. Je crains même que dans le futur, en s'appuyant sur les
expériences d'Ogawa et avec les ressources du net, des écoles secrètes aux histoires plausibles et invérifiables voient le jour.


 


Amicalement,


 


Léo


 



Seishin dojo 10/12/2012 19:24


J'aprouve totalement.


celà fait un moment que le "phénomène" ogawara m'insuporte (mais je dors quand même).


ce qui est désatreux c'est les commentaires emerveillés des vidéos sur youtube.


Certains articles en anglais sur cette prétendue école parlent d'une quasi secte au Brésil.


Ce n'est malheureusement pas le seul imposteur dans le domaine du Budo.

Léo Tamaki 12/12/2012 13:25



Il y avait des sujets très clairs sur la nature de cette "école" sur le site e-budo qui a malheureusement disparu. Il est clair qu'il est étonnant qu'à l'heure d'internet les gens ne fassent pas
quelques recherches.


 


Léo


 



Flo 04/04/2012 11:45


Il semblerait que cette école commence à sévir en France. Cette petite vidéo est là pour en témoigner


http://www.youtube.com/watch?v=uEA09Z3fHoU

Léo Tamaki 09/04/2012 12:21



C'est bien triste :'(


 


Léo