Budo no Nayami

Daïto ryu, Vers la découverte de l'Aïki

22 Septembre 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

"Daïto ryu, Vers la découverte de l'Aïki" est le second livre de Kimura Tatsuo sur son maître Sagawa Yukiyoshi. Il se compose de cinq parties distinctes. Kimura senseï y raconte d'abord son cheminement, parlant en parallèle de sa pratique martiale et de ses études. On y découvre un homme tenace et passionné se livrant avec intensité à ses activités. Il décrit ensuite sa rencontre avec Sagawa senseï et ses vingt années de pratiques au Sagawa dojo. Dans la troisième partie maître Kimura expose ses pensées concernant l'Aïki. Le quatrième chapitre est la retranscription de l'interview de Sagawa Hiroshi, jeune frère de Sagawa Yukiyoshi qui connut aussi maître Takeda. Enfin la dernière partie relate des propos de Sagawa senseï.

 

 

Sagawa Yukiyoshi 01"Daïto ryu, Vers la découverte de l'Aïki" de Kimura Tatsuo

(mise en pages de la version française réalisée par Yon Costes)

 

 

L'ouvrage est illustré de nombreuses photos et permet de pénétrer dans le monde du Daïto ryu à travers l'expérience de Kimura senseï. C'est sans doute une des raisons pour lesquelles il a été traduit avant son premier livre sur le sujet, "Tomei no chikara". Le lecteur n'y trouvera ni méthode de travail ni explications qui ne sauraient être que superficielles, mais un aperçu de ce qu'était la pratique auprès de Sagawa senseï. J'espère que l'ouvrage connaîtra un succès afin que Budo éditions édite son prédécesseur pour le plus grand intérêt des lecteurs francophones.

 

 

Sagawa Yukiyoshi 02

Kimura Tatsuo et Sagawa Yukiyoshi

 

Partager cet article

Commenter cet article

VERNET Frédéric 12/11/2010 07:56



Absolument d'accord ! Bon nombre d'ouvrages ne sont disponibles qu'en anglais et c'est comme ça qu'on apprends une langue avec plaisir. La correspondance féminines ça finit toujours en tête à
queue... ;D


à lire "The hidden roots of Aikido" aussi... j'aime le passage sur les 3 manières de pratiquer une même techniques suivant la maturité martiale:


-Daitoryu Jujutsu


-Daitoryu Aiki Jujutsu


-Daitoryu Aiki no Jutsu


ça me fait penser à ton histoire d'ampoules Léo, sur l'article de Jaff Raji:


Comment comprendre le sommet de la pyramide sans passer par ses fondements ...O'Sensei à été un guerrier pratiquant avec acharnement et surement en choppant des ampoules... c'est tout se
cheminement qui l'a ammené à SON ART. C'est pourquoi moi personnellement je ne dis pas que je pratique l'Aikido mais l'Aikijutsu...Un jour j'espère atteindre l'Aikido :D et pour cela je remets
tout en question ces jours ci .



Léo Tamaki 13/11/2010 12:26



La question de savoir s'il faut repasser par le chemin qu'on suivi nos maîtres est compliquée. D'une part on est en droit de se demander à quoi ils servent si aucune amélioration n'est apportée,
d'autre part il est évident qu'on ne peut prendre un train en marche et espérer faire la même chose qu'eux sans travail préalable. Je suis personnellement d'avis que le juste milieu est de mise,
mais c'est le plus difficile à trouver...


 


Léo


 



Thibault 10/11/2010 11:50



Pensez-vous que Transparent power: tomei na chikara va sortir en version française un de ces jours, ou je dois définitivement apprendre à parler l'anglais couramment? 



Léo Tamaki 12/11/2010 03:00



Je pense qu'il est possible que Tomei no chikara soit un jour édité en français mais je ne vous encourage pas moins à apprendre l'anglais ;-)


 


Léo


 



felix 23/09/2010 16:27



Bonjour,


le livre « Tomei no chikara  » de Tatsuo Kimura , en version anglais est publié récemment au USA sous le titre de  » Transparent power: a secret teaching revealed »… très
interessant vu que l’auteur a été le plus proche disciple de M°Sagawa , retranscrit ici ses notes d’entrainements et de conseils de son maitre Sagawa.


Savez -vous que "Aiki-age" est le premier exercice de base enseigné en Daito ryu chez le dojo de Sagawa?


 Apparement , c'est qu'à partir de plus de la soixantaine que M°Sagawa a commencé à "enseigner réellement " à ses disciples ... avant il expérimentait ses techniques sur ses élèves. ( je
suppose que M° Akuzawa a pu bénéficié de sa transmission...)


... en cours de lecture...


Cordialement


Félix



Léo Tamaki 23/09/2010 18:12



Bonjour,


 


"Tomei no chikara" est en effet à mon sens plus intéressant que "A la découverte de l'Aïki" et c'est surtout sur lui que j'ai basé l'article que j'ai écrit sur Sagawa senseï.


 


Concernant le fait qu'il enseignait ou pas les interprétations de ses disciples sont assez variables. Il est probable en effet que s'il l'a fait, c'est passé un certain âge. Ce qui cadre avec le
contexte historique dans lequel il vécut.


 


Concernant Akuzawa senseï il n'a jamais prétendu avoir étéun élève proche chez Sagawa senseï et il semble qu'il ait surtout étéé inspiré par l'état d'esprit de maître Sagawa. J'imagine qu'il
reçut d'importantes informations mais il ne se revendique pas comme faisant du Daïto ryu et ce serait lui enlever le mérite d'un très grand travail personnel et des enseignements de son maître de
Yagyu Shingan ryu.


 


Merci pour la lecture,


 


Léo


 



Romain 23/09/2010 14:40



ouhh! j'avais pas vu ces articles humhum merci !


Dans les videos que j'ai mis, de quoi parle t il d'ailleurs? est ce qu'il "explique" ce qu'il fait?  je ne comprend pas le japonnais.


 



Léo Tamaki 23/09/2010 18:14



Pas de quoi.


 


Okamoto senseï donne en effet un cour lors d'un stage qui eut lieu si mes souvenirs sont bons à Hawaï.


 


Léo


 



Romain 23/09/2010 11:31



Bonjour


Je viens de trouver ces deux videos qui sont, je trouve très intéressante.


http://www.youtube.com/watch?v=fBSFxJOfiEU&feature=related


http://www.youtube.com/watch?v=bWjWky1ds0E&feature=related


Je ne connais pas le nom du maitre.


Sinon j'ai enfin commencé l'aikido, et je prend bcp de plaisir à pratiquer, j'essaye d'aller au maximum de cour.


merci encore pour ce blog



Léo Tamaki 23/09/2010 11:52



Bonjour,


 


Le maître que l'on voit sur ces vidéos est Okamoto senseï, fondateur du Roppokaï et élève de Horikawa Kodo.


J'ai réalisé un entretien avec lui qui est disponible ici.


Par ailleurs j'ai parlé de lui à diverses reprises sur le blog et notamment ici.


 


Merci pour la lecture et très bonne pratique!


 


Léo


 



Shirobana Sumire 23/09/2010 06:44



Excellent livre, ce fut ma lecture de l'été. J'ai acheté ce livre suite à ton article paru dans la revue "samouraï". Passionnante lecture quand à la nature de l'aïki et que j'aime à rapprocher de
l'article que tu avais publié dans "Dragon" n° 21 sur Seigo Okamoto il y a trois ans. http://www.tsubakijournal.com/article-6857513.html


Il me semble avoir lu par ailleurs que le sens de Aïki donné par O'senseï était différent de l'aïki du daîto Ryu. Qu'en penses-tu Léo ?


amitiés



Léo Tamaki 23/09/2010 12:22



J'espère que tu as eu le temps de lire d'autres livres pendant l'été ;-)


En effet Sagawa senseï était un maître de Daïto ryu et il est intéressant de mettre en parallèle les témoignages le concernant et les images de lui qui nous sont parvenues avec les pratiques plus
documentées d'autres maîtres.


 


Concernant le sens d'Aïki je n'ai en efait pas rencontré deux maîtres qui en donnent la même définition et fassent sentir la même chose. Il est donc probable que la vision d'Osenseï était unique.


 


Amicalement,


 


Léo