Budo no Nayami

Shoubo, mobilité, relâchement et harmonisation

4 Juin 2016 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï

24 siècles d'histoire

Le Shoubo, littéralement combat à mains nues, trouve ses racines en Chine au 3ème siècle avant J.C.. Utilisant des techniques de poings, pieds, saisies et projections, ses adeptes s'affrontent dans une règle très simple, le combattant qui tombe ou sort de l'aire de combat a perdu.

 

Sérénité bienveillante

Maître Yuan Zumou est un monument des traditions martiales. Né en 1940, cela fait six décennies qu'il pratique les arts martiaux.

Compétiteur de haut niveau, il fut champion de Chine de lutte libre. Il connut ensuite la même réussite en tant qu'entraîneur, et forma de nombreux champions de Shuai Jiao. Arrivé en France en 1985, il introduit avec succès cette discipline dans l'hexagone, et permet à la France d'y atteindre le plus haut niveau.

C'est en 1998 qu'il réactualise une très ancienne pratique chinoise de combat, le Shoubo. Il en fera une discipline sportive et martiale non-violente composée de trois formes de travail :sans saisie, avec saisie, avec pieds et poings.

 

Expert reconnu dans le monde entier, outre sa compétence technique maître Yuan est connu pour sa simplicité et son humilité. Je suis vraiment heureux qu'il ait accepté de répondre à nouveau à mon invitation à la 10ème NAMT malgré une blessure au genou, et j'ai hâte de croiser à nouveau ce modèle de sérénité bienveillante.

 

Shoubo, mobilité, relâchement et harmonisation
Shoubo, mobilité, relâchement et harmonisation

Partager cet article

Commenter cet article