Budo no Nayami

Le plus grand chercheur de l'Aïkido nous quitte

10 Mars 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu, #Littérature

Disparition de Stanley Pranin

C'est sans surprise mais avec tristesse que j'ai appris ce matin le décès de Stanley Pranin. Souffrant d'un cancer fulgurant depuis plusieurs mois, il s'est éteint le 7 mars.

 

Stanley Pranin, 24 juillet 1945 – 7 mars 2017

Stanley Pranin, 24 juillet 1945 – 7 mars 2017

Voici ce que j'écrivais sur lui il y a deux mois en relayant l'appel au soutien financier qui avait lieu en sa faveur :

1995, je débute l'Aïkido. Les ressources sont rarissimes. Quelques livres en français sont disponibles, et de rares vidéos. Dans ce désert d'informations sur la discipline, je découvre les vidéos, livres et magazines édités sous le label Aiki news, futur Aikido Journal. J'admire stupéfait les spectaculaires démonstrations de Shioda Gozo, je vois Ueshiba Moriheï en action ! Je découvre l'histoire de la discipline en lisant Encyclopedia of Aikido. Je parcoure avec enthousiasme la liste et les biographies des géants de l'Aïkido.

A une époque où Youtube n'était même pas un rêve, et ou internet ne concernait qu'une poignée de scientifiques, un homme mettait à la disposition des pratiquants une montagne de ressources sans prix. C'est homme, c'était Stanley Pranin.

Le plus grand chercheur de l'Aïkido nous quitte

Une vie au service de l'Aïkido

Stanley a émigré au Japon au milieu des années 70. Pratiquant d'Aïkido passionné, c'est aussi un chercheur opiniâtre que rien n'arrête. Sur place il se lancera à la recherche de tous les documents historiques disponibles, allant en parallèle rencontrer tous les acteurs de la discipline. A la fois historien et journaliste, il fera un incroyable travail d'investigation, mettant à jour des faits que nombreux se sont employés à cacher ou minimiser.

De ses origines à aujourd'hui, c'est grâce à Stanley Pranin que nous avons une vision claire de tous les évènements essentiels de l'Aïkido. Des racines du Daïto ryu aux modifications apportées par le second Doshu, il a porté à la connaissance de tous les pratiquants des éléments qui leur permettent de mieux comprendre leur discipline. D'une intégrité sans faille, il défendra farouchement son indépendance. S'il a des affinités claires avec certains enseignants, il sut toujours en faire abstraction dans son œuvre. Ne s'étant lié à aucune organisation, il a toujours courageusement résisté aux nombreuses pressions qui furent régulièrement exercées sur lui.

 

Son combat pour sa vie

S'il combattit durant sa vie pour faire connaître la vérité sur l'histoire de l'Aïkido, c'est aujourd'hui face à la maladie que Stan livre son plus grand combat. Atteint d'un cancer de l'estomac à un stade avancé, celui qui a plus d'une fois mis tout ce qu'il possédait dans ses productions destinées au monde de l'Aïkido, a aujourd'hui besoin de notre soutien.

Il est facile à l'ère d'internet, de mésestimer l'apport de Stanley Pranin. Je voudrais que chacun sache qu'une partie non négligeable des informations qui nous paraissent évidentes aujourd'hui, seraient sans doute encore dissimulées, sans doute à jamais, sans le travail titanesque qu'il livra durant cinq décennies. Je vous invite tous à faire, dans la mesure de vos moyens, un geste pour soutenir Stan dans son combat.

Le plus grand chercheur de l'Aïkido nous quitte

Les qualités de Stan

Je n'ai jamais été un proche de Stanley, et je ne l'ai même jamais rencontré en chair et en os. J'ai toutefois été en contact avec lui à diverses occasions par mail ou conversation vidéo, et j'ai lu avec avidité chacun de ses écrits. Voici quatre qualités qui m'ont frappées chez lui.

 

Opiniâtreté

Stan est parti au Japon dans les années 70. Si les étrangers sont encore souvent considérés aujourd'hui avec dédain dans le microcosme martial de l'archipel, il faut imaginer ce que cela pouvait être pour un américain dans un milieu dont les membres les plus importants avaient tous vécu la guerre…

Malgré les refus et les attitudes insultantes, Stanley ne baissa jamais la garde. Il mit de côté ses sentiments personnels et fit passer ses recherches historiques avant tout. Cela lui permis de réunir une incroyable collection de documents, et surtout des entretiens inestimables avec tous les acteurs majeurs de la naissance et du développement de l'Aïkido.

 

Intégrité

Stanley Pranin mis à jour nombre de vérités que certaines autorités de l'Aïkido telles que l'Aïkikaï souhaitaient conserver secrètes. Parmi elles la place de diverses figures effacées ou minimisées dans l'histoire officielle tels que Inoue Noriaki, Mochizuki Minoru ou Takeda Sokaku. Il fut aussi un élément majeur dans le développement de l'Aïkido Iwama enseigné par Saïto Morihiro. C'est lui, enfin, qui révéla la place centrale du Daïto ryu dans la genèse de l'Aïkido.

Naturellement, ces découvertes lui valurent de fortes pressions, et de durables inimitiés. S'il eut maintes fois l'occasion de s'incliner en échange de hochets, il ne transigea jamais sur le droit de savoir du monde de l'Aïkido. Refusant toute forme de censure et de corruption, Stanley Pranin resta, envers et contre tout, libre et indépendant.

 

Bienveillance

Stan connaissait les plus sombres recoins de l'Aïkido. S'il mit un point d'honneur à révéler tout ce qui pouvait toucher à l'Histoire de la discipline, il ne s'abaissa jamais à livrer des secrets d'alcôves sans intérêt ni impact au public. Jamais pris en défaut d'élégance, il vivait avec une éthique élevée et faisait preuve d'une grande bienveillance.

 

Générosité

J'ai sollicité Stanley à diverses reprises, et il fut toujours disponible et généreux. Jamais avare de son temps, il répondit toujours à mes questions en partageant ses réflexions et son savoir encyclopédique avec gentillesse et sincérité.

L'image qu'il me fit parvenir lorsque je le sollicitais pour présenter un portrait d'Osenseï au kamiza révèle pour moi la vision élevée qu'il avait de l'Aïkido.

 

Le plus grand chercheur de l'Aïkido nous quitte

 

 

Stan, merci pour tout. Ce que tu as fait pour le monde de l'Aïkido est inestimable.

 

 

Le plus grand chercheur de l'Aïkido nous quitte

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Delaunay 11/03/2017 14:08

UN Pionnier chercheur et histoire ainsi qu'un pratiquant chevronné qui ses eteint,RIP et sincère condoleance a ses plus proche

Patrick DURAND 11/03/2017 08:11

merci

aikidoc 10/03/2017 18:23

Merci Monsieur Pranin pour votre recherche et votre contribution à l'aikido! RIP

aikidoc 10/03/2017 18:22

Un grand homme de l'aikido, chercheur et historien, Merci Monsieur Pranin pour votre oeuvre. RIP

chatton 10/03/2017 09:13

une grande perte pour l'aikido.

chatton 10/03/2017 09:12

UNE GRANDE PERTE POUR TOUS .