Budo no Nayami

Shioda Gozo, best of de démonstrations

27 Août 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Il y a des géants dans le monde de l'Aïkido et il y a des légendes. Shioda Gozo fait indéniablement partie de cette catégorie qui compte si peu de membres. Voici une vidéo regroupant des parties de divers films. On y voit notamment de nombreux extraits des démonstrations annuelles du Yoshinkan.

 

 

 

 

Démonstrations de principes

Shioda senseï a été, avec Hatsumi senseï et Okamoto senseï, l'une des principales sources d'inspiration de Hino senseï. On peut d'ailleurs voir dans ce film le travail sur la structure et l'utilisation des genoux qui sont des points essentiels de son enseignement.

 

 

Shioda Gozo 02

 

 

Shioda senseï, premier showman de l'Aïkido

Shioda Gozo est sans doute, aujourd'hui encore, l'Aïkidoka le plus connu des japonais ne pratiquant pas cet art. Ses nombreuses démonstrations ont fait de lui la "mascotte" de l'Aïkido, mais ont surtout permis de développer la discipline.

Si j'avoue que la façon dont il semble faire souffrir ses partenaires me fait parfois tiquer, je prends toujours plaisir à voir les démonstrations de Shioda senseï. Ses présentations presque clownesques, sa vivacité, sa clarté, son enthousiasme, sont séduisants et motivants. Un esprit chagrin pourrait regretter un aspect "spectacle". Pour ma part je trouve que maître Shioda ne dévoie jamais son art. Il arrive à en présenter les principes et l'essence de façon distrayante sans jamais verser dans la vulgarité. Les maîtres qui ont cette capacité sont rares mais ont été essentiels à l'Aïkido. Je pense entre autres à Toheï Koichi, Sunadomari Kanshu ou Noro Masamichi. Chacun de ces maîtres a eu suffisamment de talent pour séduire des auditoires entiers en présentant avec élégance une discipline dont l'essence est, finalement, assez austère. C'est en grande partie grâce à eux que l'Aïkido a acquis ses lettres de noblesse et est arrivé jusqu'à nous.

 

 

 Shioda Gozo 01

 

Partager cet article

Commenter cet article

celine 16/05/2013 10:15


le Yoshinkan m'interesse beaucoup. Par contre j'ai du mal a comprendre pourquoi les uke sont toujours raides et ne roulent presque pas. Est ce que c'est la méthode d'apprentissage qui veut qu'on
fasse comme ca exprès ?


j'ai aussi du mal a comprendre pourquoi le Yoshinkan compte apparement si peu de membres et n'est pas très connu. (d'un coté temps mieux)

Léo Tamaki 16/05/2013 17:21



Je n'ai malheureusement jamais pratiqué le Yoshinkan, aussi je ne saurai te répondre de façon pertinente. le mieux est d'aller faire quelques cours si la méthode t'attire ;-)


 


Pour ce qui est du manque de popularité du style en France, je pense qu'il y a notamment des facteurs historiques. Lorsqu'une école arrive dans un pays ou un autre style est déjà répandu, il lui
est difficile de se faire une place.


 


Léo


 



Julien 04/09/2012 08:22


Les videos de Shioda Sensei, sont toujours agréables à regarder. Je suis toujours impressionné par son relachement sa bonne humeur qui laisse voir une tranquilité intérieure imprésionnante.


Je me trompe peut être, mais on dirait qu'il a intégré à son aikido des principes de kyusho jutsu. Sur les vidéos il vient souvent piquer à la gorge et piquer au pied avec son gros orteil.

Léo Tamaki 04/09/2012 13:33



Bonjour,


 


L'enthousiasme et la bonne humeur de Shioda senseï sont en effet contagieux.


 


Concernant le Kyusho jutsu, s'il s'agit de l'école de Mr Dillman, il s'agit d'une création relativement récente. En revanche, sans faire l'objet d'une école à part entière, l'utilisation de
points douloureux faisait partie du cursus de la majorité des écoles incluant des techniques à mains nues.


 


Léo