Budo no Nayami

Aunkaï Tenchijin par Akuzawa Minoru senseï

20 Octobre 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

L'Aunkaï est un Bujutsu tanren, une méthode pour se forger par et pour la pratique martiale. Créée par Akuzawa senseï sur la base des disciplines qu'il étudia, elle se distingue de la plupart des créations modernes dans le sens où elle n'accumule pas, n'additionne pas les différentes approches mais cherche à en transmettre l'essentiel en allant à leur dénominateur commun. Maître Akuzawa a opéré un tel travail de soustractions, un élagage si impitoyable que sa pratique finirait presque par passer pour austère aux yeux d'un adepte du zen.

 

 

Akuzawa-Minoru-001.jpg

 

 

Au cœur de l'Aunkaï se trouvent Maho et Tenchijin, deux exercices dont Akuzawa senseï répète à chaque fois qu'ils suffisent à tout pratiquant et représentent le cœur de sa méthode. Comme Kuroda senseï, maître Akuzawa livre les secrets de son école dès les débuts de la pratique.
Il serait bien sûr rassurant d'imaginer l'existence d'exercices supérieurs dont la connaissance nous donnerait une efficacité phénoménale. J'ai pour ma part l'intime conviction qu'Akuzawa senseï livre tout et que les seules choses qui limitent les progrès sont la fainéantise et le laisser-aller, deux ennemis qu'il est difficile de repousser lorsque nos armes sont une posture immobile et un bref enchaînement. Mais à ceux qui désirent développer un potentiel insoupçonné je peux assurer que les efforts en valent la chandelle.

 

 

Akuzawa-Minoru-005.jpg

Akuzawa-Minoru-006.jpg

Akuzawa-Minoru-007.jpg

Akuzawa-Minoru-008.jpg

Akuzawa-Minoru-009.jpg

Akuzawa-Minoru-010.jpg

Akuzawa-Minoru-011.jpg

Akuzawa-Minoru-012.jpg

Akuzawa-Minoru-013.jpg

Akuzawa-Minoru-014.jpg

Akuzawa-Minoru-015.jpg

Akuzawa-Minoru-016.jpg

Akuzawa-Minoru-017.jpg

Akuzawa-Minoru-018.jpg

Akuzawa-Minoru-019.jpg

Akuzawa-Minoru-020.jpg

Toutes les photos sont de Pierre Sivisay

 

 

Voici ce que j'écrivais sur Tenchijin il y a quatre mois:

"Ceux qui attendaient des secrets ne furent pas déçus. Comme à chaque fois Akuzawa senseï révéla le cœur de sa méthode, Maho et Tenchijin. Comme à chaque fois il répéta que là se trouvait l'essentiel. S'il peut sembler incongru qu'une efficacité martiale puisse découler d'exercices aussi modestes c'est pourtant une conclusion que je partage. Je ne crois pas que le secret soit dans la forme du mouvement et il est sans aucun doute possible de faire travailler les mêmes principes et qualités dans un autre enchaînement. Akuzawa senseï aurait ainsi pu les multiplier dans sa méthode afin de satisfaire les pratiquants assoiffés de forme et remplir par la même occasion son portefeuille. Il a préféré aller à l'essentiel en créant des exercices simples qui, travaillés correctement et assidument, donnent d'excellents résultats."

 

 

Et ce que j'écrivais il y a un an et demi:

"Une méthode spartiate
La pratique d'Akuzawa senseï est l'une des plus simples et difficiles que je connaisse. Quelques séries de mouvements à l'aspect austère, quelques exercices d'apparence peu compliquée. Mais derrière cette apparente simplicité se cache une méthode extrêmement sophistiquée de bujutsu tanren (se "forger" par l'entraînement aux techniques martiales).
Alors qu'aujourd'hui prolifèrent les méthodes multipliant les réponses techniques comme autant de recettes de cuisine (si tu es attaqué comme ça fait ça, comme ci fait ci…), la méthode de l'Aunkaï brille par son austérité. Elle rejoint en cela ses aînées telles que le Chi Kung ou le Yoga. La différence est que les capacités développées par la pratique, si elles développent indéniablement la santé et le bien-être, sont avant tout destinées à permettre au corps d'exprimer spontanément une pratique martiale. Une réflexion à rapprocher du concept de Takemusu Aïki cher au fondateur de l'Aïkido, état où les techniques jaillissent spontanément de façon illimitée dans le respect des principes régissant l'univers."

 

"Un enseignement de haute précision
Il est fréquent lorsqu'on regarde des pratiques de mouvements "simples" exécutés en solitaire, que le spectateur ait une impression de facilité. Il est vrai que l'enchaînement Tenchijin, ciel/terre/homme, est en effet très simple à imiter. Mais c'est oublier que le même geste ou la même posture peuvent être les fruits d'intentions et d'utilisations du corps très différentes.
Maître Akuzawa corrige et explique de façon détaillée la façon de faire ces exercices de façon désarmante. Alors qu'il n'est pas rare que des maîtres démontrent simplement et attendent que l'élève découvre avant de lui donner des clés, Akuzawa senseï fait preuve de la plus grande générosité."

 

 

Akuzawa senseï à la NAMT08

 

 

Akuzawa senseï donnera une série de stages exceptionnels en Europe la semaine prochaine.

 

affiche akuzawa sensei octobre 2010 Be web

 

 

affiche akuzawa sensei octobre 2010 Fr web

 

Partager cet article

Commenter cet article

lusitano 16/11/2010 20:36



Ola Leo,


 


J'aimerai savoir lors de Tenchijin lorsque les bras sont droits, s'il y a une légère tension ou non? Pour l'instant je ne peux que me baser sur des videos, même si biensur la transmission direct
serait plus bénéfique. Bientôt j'espère.


Et selon toi, est-ce que la méthode de Akuzawa sensei pourrait être profitable pour des combattants de MMA, K1 etc... En plus de leurs techniques personnelles, le travail du corps avec l'Aunkai
apporterai t'il un plus?


Comme Kono sensei améliore les performances de sportifs et musiciens, j'imagine un combattant de plus de 100kg assidu au travail de l'Aunkai et de sa propre boxe lol.



Léo Tamaki 17/11/2010 15:45



Ola Lusitano,


 


Akuzawa senseï explique que la tension n'est pas grave. Je ne pense pas qu'elle doive être recherchée mais elle permet parfois de sentir plus facilement les connections. Il convient après de les
réduire au strict nécessaire.


 


Concernant l'utilité pour des combattants j'en suis persuadé. Simplement même si les résultats tangibles ne se font pas attendre, à COURT laps de temps égal, ils ne rivalisent pas avec ceux
qu'offrent la musculation et les méthodes modernes de préparation physique. L'AUnkaï comme tous les bujutsus est une méthode pour des gens qui s'investissent dans la durée. Les résultats sont là
mais pas obligatoirement assez rapidement pour des gens dont c'est le gagne-pain et qui pensent logiquement en terme d'échéances très courtes, prochain combat, prochain tournoi, etc...


 


Léo


 



Akane 26/10/2010 10:36



Bonjour Léo,


cela va faire plus d'un an maintenant que je consulte ton blog et l'aunkai titille de plus en plus ma curiosité. Ne pouvant participer au stage, j'ai consulté quelques sites sur l'aunkai dont le
"blog de Fanfan" où l'on trouve une vidéo sur tenchijin. Malheureusement, un ordinateur ne remplace pas un sensei (et j'ai un tas de questions - mode de vie occidental).


J'ai essayé l'exercice mais cela me tirait dans les genoux lorsque j'essayais de mettre mon dos verticalement (genre exercice chaise éléctrique). Mes questions sont donc "Peux-t-on mal
faire cet exercice ? et, cet exercice est-il accessible à tous ?" (je pose la question même si j'ai cru comprendre que la réponse est oui). Pour ma part, j'ai acheté le livre "jumbi dosa" de
Christophe Page mais son intérêt est encore hors de ma portée. Et comme je le disais plus haut, ma manière de pensée (occident-consommation...) fait que plutôt que de chercher par peur de me
tromper ou de mal faire, je me pose des questions (je ne suis donc plus dans l'action) et en pose à mon professeur (le pauvre). J'espère avoir était compréhensible (avec toutes ces
parenthèses).


En tous cas, merci pour le blog qui mêle réflexion sur les arts martiaux et détente.


Akane.



Léo Tamaki 27/10/2010 09:30



Bonjour Akane,


 


Merci pour la lecture régulière ;-)


 


En effet un ordinateur ne remplace pas un enseignant et les sensations qu'il peut transmettre.


 


Il m'est malheureusement difficile de te donner une opinion dans la mesure où je ne vois pas l'exercice réalisé. Je resterai donc sur quelques généralités.


 


-Peut-on mal faire cet exercice? Indéniablement oui. Il est important de ne pas provoquer de douleur. L'inconfort est normal mais la douleur ne l'est pas. Il faut prendre garde aux différents
alignements. Pour les genoux par exemple il faut en règle générale qu'ils restent dans l'axe du pied et que la rotule ne dépasse pas les orteils sur une ligne verticale. Plus le tibia sera à la
verticale mieux ce sera.


 


-Cet exercice est-il accessible à tous? Oui sauf cas très particuliers. Il faut par contre savoir écouter son corps; S'il est intéressant de dépasser l'inconfort, il est inutile de tomber dans
une pratique "masochiste". Le mieux est de travailler la qualité de la posture sans penser en termes de performance que ce soit dans l'amplitude ou la durée. Les progrès viendront naturellement.


 


Merci encore pour la lecture et à bientôt j'espère,


 


Léo


 



Nestor 22/10/2010 03:25



Bonsoir Léo,


je te remercie pour le lien. J'ai trouvé les réponses à mes interrogations et même plus dans ton interview.


Cordialement.



Léo Tamaki 22/10/2010 07:06



Pas de quoi ;-)


 


Cordialement,


 


Léo


 



Erwan 21/10/2010 19:15



Bonsoir Leo


Une belle série de photos que voilà! Comme Kiaz, je te rejoins aussi entièrement sur le potentiel de progression insoupçonné qui réside dans ces deux exercices! Difficile à croire de l'extérieur,
et encore plus difficile à "vendre" sans doute...mais le jeu en vaut vraiment la chandelle comme tu le dis (j'arrête sinon je vais tomber dans le témoignage-marque de lessive : je l'ai
essayé, les résultats sont formidable! Et après seulement quelques lavages!)


Je ne pourrai vraisemblablement pas monter cette fois ci pour les raisons que je t'ai déjà exposées mais le coeur y est! En attendant, j'ai deux Tangi à portée de Maho...ce n'est déjà pas si mal!


Bien à toi


Amicalement


Erwan



Léo Tamaki 22/10/2010 00:02



Bonsoir Erwan,


 


En effet les photos de Pierre sont vraiment très belles.


 


Quel dommage de ne pas te compter parmi nous cette fois. Mais je suis certain que ce n'est que partie-remise ;-)


 


Amicalement,


 


Léo


 



Steph 21/10/2010 10:09



Hello,
Un article télépathique...encore.
Hier en vue du stage, j'avais organisé une petite séance découverte Aunkai avec comme Sensei...mon Toshiba portable et la lecture des sous-titres.
Nous n'étions pas nombreux mais en essayant de pratiquer les exercices, nous avons bien ressenti les bienfaits que celà pourrait apporter et en
partculier...tenchijin. Evidemment, il faudra encore travailler mais je suis intimement convaincu par tes écrits et par la méthode Aunkai.  A caser dans un planning déjà des plus chargés
:-)
Belle journée
Stéphane



Léo Tamaki 21/10/2010 23:58



Oh je vois que vous prenez les choses au sérieux :D


Senseï sera content de vous revoir.


 


Bonne journée,


 


Léo


 



Spiral 21/10/2010 09:13



TCJ !


(Toujours Content du Jour)


une sorte de Carpe diem, version Aunkai, made in Bzh.


J'aime bcp l'article.... j'ai parfois des passages... de fainéant... je vais donc tacher d'y remedier, pourquoi pas 5 à10 min TOUS les jours quelques soit le temps et les contraintes, la fatigue,
le froid, les mômes, .....mettre des comments sur les blog !


et tout débordement sera du bonus !


Notre esprit est parfois un sacré frein, autant qu'il puisse nous transcender,


les Kuas vont chauffer  pour cette dernière ligne droite, avant.... de remanger le tapis !!! X D   même pas peur !


Amicalement,


Tangi


 



Léo Tamaki 21/10/2010 23:57



Oh nous avons tous nos moments de laisser-aller. Mais il est vrai qu'il est difficile de trouver une excuse pour ne pas pratiquer Tenchijin ou Maho quelques minutes par jour. Une autre force de
la méthode :D


 


Amicalement,


 


Léo


 



kiaz 21/10/2010 08:15



Salut Léo,


 


Je ne peux que te rejoindre sur ta description d'Aunkaï. Ce style, se distingue tellement par sa simplicité que l'austérité de ses formes en cache la profondeur.


Mais au delà de la fainéantise et du laisser-aller, je crois que c'est l'incompréhension quant à la générosité d'Akuzawa senseï, livrant l'essentiel du secret des bujutsu à ceux qui sont prêt à
l'accepter, qui frêne certains candidats.

Vivement mardi prochain!

kiaz



Léo Tamaki 21/10/2010 08:25



Salut Kiaz,


 


Il est vrai que l'Aunkaï comme certaines méthodes de Yoga ou de Qi gong cache sa profondeur sous sa simplicité.


 


A la semaine prochaine ;-)


 


Léo


 



zuljin 21/10/2010 03:59



Bonsoir,


 


Quelques questions :


Sur l'affiche du stage, il y a marqué : "cours 20 €". Cela correspond-il aux cours de 18h30 à 20h30 du jeudi et du vendredi ?


D'ordinaire, Akuzawa sensei enseigne-t-il Maho et Tenchijin le samedi (le jour où il y aura probablement le plus de monde) ?


Merci pour ces jolies photos.



Léo Tamaki 21/10/2010 08:10



Bonsoir,


 


C'est cela pour le tarif.


 


Concernant Maho et Tenchijin ils ont jusqu'à présent été étudiés le week-end à chaque stage.


 


Merci pour la lecture,


 


Léo


 



Nestor 21/10/2010 02:45



Bonjour Léo,


A travers tes nombreux posts tu abordes souvent des maîtres tels que Akuzawa, Kôno, Kuroda ou Hino sans t'y limiter. Je m'interroge donc : est-ce que tu intègres tout ce que tu as appris en
pratiquant avec eux dans ta pratique de l'aïkido ? Ou bien est-ce que tu fais la part des choses en ne mélangeant pas les différents "styles" ? Ou bien au contraire est-ce que tu synthétises tout
ce que tu apprends avec ces différents sensei dans ta propre façon de bouger mais dans ce cas le lien n'est-il pas difficile à faire car ils bougent tous différemment ?


Cordialement.



Léo Tamaki 21/10/2010 08:08



Bonjour Nestor,


 


Je t'invite à lire la seconde question de cette interview qui répond je pense à ta question:


http://fudoshinkan.over-blog.com/article-interview-leo-tamaki-voix-interieure-52438973.html


 


Cordialement,


 


Léo