Budo no Nayami

La pratique d'Akuzawa senseï

13 Mars 2009 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Depuis l'annonce de la venue d'Akuzawa senseï j'ai reçu une série de mails me questionnant sur sa pratique. Je ne suis pas un élève d'Akuzawa senseï. Non pas parce que je n'apprécie pas sa pratique, elle est l'une de celles qui m'ont le plus impressionnées. Simplement la vie est une question de choix. Le temps n'est pas extensible et je suis engagé dans une voie qui me convient et dans laquelle je m'investis déjà totalement. En revanche je rencontre très régulièrement Akuzawa senseï. Et chaque entrevue apporte son lot de précieuses leçons. Voici quelques réflexions sur ces rencontres et ce que j'ai saisi de sa pratique.




Une méthode spartiate

La pratique d'Akuzawa senseï est l'une des plus simples et difficiles que je connaisse. Quelques séries de mouvements à l'aspect austère, quelques exercices d'apparence peu compliquée. Mais derrière cette apparente simplicité se cache une méthode extrêmement sophistiquée de bujutsu tanren (se "forger" par l'entraînement aux techniques martiales).
Alors qu'aujourd'hui prolifèrent les méthodes multipliant les réponses techniques comme autant de recettes de cuisine (si tu es attaqué comme ça fait ça, comme ci fait ci…), la méthode de l'Aunkaï brille par son austérité. Elle rejoint en cela ses aînées telles que le Chi Kung ou le Yoga. La différence est que les capacités développées par la pratique, si elles développent indéniablement la santé et le bien-être, sont avant tout destinées à permettre au corps d'exprimer spontanément une pratique martiale. Une réflexion à rapprocher du concept de Takemusu Aïki cher au fondateur de l'Aïkido, état où les techniques jaillissent spontanément de façon illimitée dans le respect des principes régissant l'univers.




Un enseignement de haute précision
Il est fréquent lorsqu'on regarde des pratiques de mouvements "simples" exécutés en solitaire, que le spectateur ait une impression de facilité. Il est vrai que l'enchaînement Tenchijin, ciel/terre/homme, est en effet très simple à imiter. Mais c'est oublier que le même geste ou la même posture peuvent être les fruits d'intentions et d'utilisations du corps très différentes.
Maître Akuzawa corrige et explique de façon détaillée la façon de faire ces exercices de façon désarmante. Alors qu'il n'est pas rare que des maîtres démontrent simplement et attendent que l'élève découvre avant de lui donner des clés, Akuzawa senseï fait preuve de la plus grande générosité. Lorsque nous sommes allés le voir lors du Masters Tour il a spécialement réuni ses élèves avancés et loué une salle un après-midi entier afin de nous expliquer les fondamentaux de sa méthode. Ne se contentant pas de multiplier les tours de force il s'est employé à nous donner une vision globale de sa pratique. Pour être franc les informations arrivaient de façon tellement dense que je crains que beaucoup d'entre nous n'aient profité que d'une partie de son enseignement ce jour là.
Lorsqu'il est venu à Paris Akuzawa senseï a eu le temps de développer son enseignement sur 9h. J'ai encore plus apprécié le contenu de son travail, sa pédagogie et la précision de ses explications dans un domaine où les "maîtres" sont souvent très évasifs…




L'Aunkaï pour qui?
C'est une question récurrente et compréhensible. "Je pratique (le Karaté, l'Aïkido, le Taïchi…) et je voudrais savoir si ce stage peut m'apporter quelque chose."
Bien sûr la participation à une Master Class implique des efforts en temps, énergie et argent et chacun est en droit de se demander ce qu'il pourra en retirer. Les maîtres que je choisis pour les Master Class sont des adeptes dont la pratique enrichira chacun, bien au-delà des frontières artificielles liées au nom de leur pratique.
La méthode de l'Aunkaï développe puissance, stabilité, relâchement et sensibilité. Ne s'attachant à aucune forme elle convient à toutes.




Autres articles sur Akuzawa senseï
Interview.
Recherche de l'authentique.
Hino Akira, Akuzawa Minoru, différences, similitudes, complémentarité.
Le travail d'Akuzawa Minoru senseï.
Fiche d'inscription à la Master Class.


Toutes les images ont été prises par Sébastien Chaventon lors de la Nuit des Arts Martiaux Traditionnels 08.


Partager cet article

Commenter cet article

Yaël 16/03/2009 02:01

Bonsoir,Hé bien une grande nouvelle que ce site en français!! Je l'attends avec impatience. Merci à vous alors.

ksiazkiewicz 14/03/2009 10:02

Salutations à vous deux!Bien content d'apprendre que Akuzawa sensei à décider de mettre en place un site dans la langue de Molière :-)Ceci permettera, comme la surligné Gérald, de regrouper les différentes sources d'interogations de curieux, passionés et/ou pratiquants.Tout ton travail Léo, de "vulgarisation" des concepts et du travail des maîtres est appréciable par beaucoup d'entres nous (et eux!).De même que les efforts de Gérald, qui depuis un moment déjà s'efforce de traduire et d'expliquer les concepts de travail d'Aunkai pourrons enfin être "centralisés".Je ne peux que saluer cette décision.Au plaisir de te revoir fin avril.Christophe

Léo Tamaki 15/03/2009 02:56



Merci Christophe. Je sais que le nouveau site pourra compter sur toi aussi ;-)

Amicalement,

Léo



Jelaludo 14/03/2009 04:35

Salut Léo, Suite a une discussion avec Akuzawa sensei nous avons décidé qu'il commençait a être temps de mettre sur pied un site en français pour, entre autre, te permettre de faire suivre les questions a propos d'Aunkai. Nous te sommes tous très reconnaissant ici a Aunkai Tokyo de tes efforts pour faire découvrir Aunkai en France, autant par tes écrits que l'organisation de stages. Je suis donc occupé a mettre sur pied la structure de ce site, que j'envisage pour le moment de la façon suivante : 1) Descriptions des exercices 2) Une partie "linguistique" ou j'expliquerais en détails des concepts clefs, en Japonais dans le texte, afin d’essayer de restituer le plus purement l’enseignement. 3) articles (Traductions, cut & paste des tiens, etc.) le tout illustré avec photos et vidéos, et bien sur la possibilité d'ajouter des commentaires. J'hésite encore a simplement le faire avec iWeb sur mon mac, ou peut-être utiliser WordPress, ou alors faire appel aux services de mon petit frère qui est programmeur et web designer a ses heures. Bref, tout cela pour dire qu'un aunkai.fr ou aunkai.eu devrait bientôt voir le jour. ça me forcera a me mettre les idées en place*, ainsi qu'a réviser mon français, que j'ai tendance a perdre après avoir vécu près de 15 ans a l'étranger :) *En effet l'enseignement d'Akuzawa sensei est parfois très "dense" dans la quantité et la profondeur des explications qu'il donne. Cette semaine encore j'ai participé et traduit pour six sessions de cours privés d'un visiteur US et c'était très très dense.Descriptions des bases tout en profondeur, et lorsque les explications détaillées se mêlent a ses démonstrations in vivo, nos cerveaux peinent souvent a faire la synthèse, et nos corps a comprendre ce qu’il se passe ou devrait se passer. Cela étant dis, Akuzawa sensei s'en rend très bien compte, et il répète souvent que de part sa propre expérience, il y a un tas de concepts ou de sensations qu'il avait entendu ou ressentit chez ses maîtres des années ou des décennies plus tot, qui n'ont commence a tomber en place que bien plus tard. Il donne, il explique, très généreusement, il essaie de nous faire comprendre en gros qu'il faut s'ouvrir l'esprit autant que les "kuas", et qu'il faut garder l'esprit aussi souple que le bas du dos :) Pour moi, Akuzawa sensei en quelques mots c’est un homme simple, généreux (et dangereux!) qui a développé un corps avec des facultés hors du commun, et une méthode pour essayer d’aider les autres a en faire de même. Au plaisir de notre prochaine rencontre, en attendant je te tiendrais au courant lorsque le site sera en ligne, a+ gerald

Léo Tamaki 14/03/2009 08:25



Salut Gérald,

Oh senseï m'avait parlé de ce projet et je crois qu'il sera très utile pour les pratiquants français de l'Aunkaï! :D

Effectivement les concepts que l'on entend et/ou voit ne nous sont pas toujours immédiatement intelligibles. Mais ils sont une richesse qui se développera peu à peu en nous sans que nous en ayons
vraiment conscience. C'est pourquoi un enseignement très dense comme celui de l'Aunkaï est un trésor en devenir même pour celui qui est perdu aujourd'hui.

Bon courage pour le développement!

Léo