Budo no Nayami

Démission: Jaff Raji et son groupe quittent la FFAB

5 Décembre 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Mon ami Jaff Raji m'a contacté cet après-midi en me prévenant qu'il allait m'envoyer un courrier concernant la situation actuelle à la FFAB. Il m'a prié de le faire circuler autant que possible. Voici ses paroles:

 

 

iaido2-jaff-HRasse

 

 

ASSEZ !! La comédie a assez duré...

O’sensei Ueshiba fondateur de l'AIKIDO s'est exprimé un jour ainsi : "L'Aïkido est la voie de l'Amour et de la Réconciliation..."

Depuis quelques temps et surtout après le décès de Tamura Sensei, la FFAB (fédération française d'Aikido et de budo) est en dérive et son comportement actuel va non seulement à l'encontre de ces propos nobles du fondateur mais carrément à l'opposé... Ce n'est pas nouveau d'ailleurs puisqu'à mon humble avis, c'était déjà le cas depuis une quinzaine d'années et du vivant même de Tamura Sensei...

Aujourd'hui, ma tolérance est égratignée. Je suis dorénavant interpellé car, m’a t'on rapporté : Dans les dits lors de la dernière AG élective de cette fédération mon nom a été aussi esquissé, alors que je ne participe plus à aucun stage depuis 2001 et que cela ne devrais gêner a priori personne. A l'époque déjà, nombreux dirigeants et techniciens encore en poste ont essayé par différents moyens, d'éloigner ma présence de la proximité de Sensei et de plus ont bloqué mon évolution en matière de grade... Quelle bassesse... Cette bassesse était d'autant mesquine qu'elle permettait à mes détracteurs de ne pas s'en prendre directement à mes Sempaï. Ils ont réussi puisque c'est ce que j'ai fait afin de garder mon énergie positive pour la pratique et, de conserver ainsi une relation directe et sincère mais à distance avec Sensei. J’avais informé personnellement Tamura sensei de ma décision.

Il est dit aujourd'hui dans cette AG récente, entre autres propos, contre moi et contre d'autres de mes compagnons de chemin et pas des moindres : Que nous ne pouvons plus nous proclamer élèves de feu Tamura Sensei puisque nous ne l'avons pas côtoyé ces dix dernières années !!!

Alors que représentent les plus que vingt autres années et même plus pour la plupart d'entre nous , experts connus et reconnus sur le territoire national et international, que nous avons passé à suivre l’enseignement Tamura sensei. Nous avons pratiqué intensément et sommes passés sans cesse sous ses mains, nous avons dialogué avec lui, questionné maintes et maintes fois. Sensei nous a aussi avec patience corrigé puis recorrigé, nous lui avons aussi donné notre confiance et notre Ukemi... Ce qui est mon cas et les pratiquants de tous pays me reconnaissent en tant que tel...

Le nom de Tamura serait il devenu propriété de la FFAB ? Mme Tamura, faites attention à vous et à vos Héritiers!

Cela veut-­‐ il dire que même Tamura Sensei, ne pouvait plus revendiquer le fait d'être l'élève d'O Sensei car il ne l’a pas côtoyé les dernières années de sa vie ??
Quelle stupidité !! À quoi cela rime t'il et pour quel but ?

Je parle donc en mon nom propre et j'assume comme toujours ce que cela peut impliquer comme conséquences.

Conclusion : Je décide personnellement dès aujourd'hui, suivi de mes compagnons et élèves et de tout notre Dojo Rennais, de ne pas poursuivre notre adhésion à la FFAB. D'autres dojo locaux et sympathisants sont proches de le faire aussi...

Motif principal, si besoin est d’en éclairer certains :
Je dénonce personnellement : que la FFAB n'apporte pas le soutien qu'une fédération doit apporter à ses membres et quelle ne respecte pas les pratiquants de par son action discriminatoire, autoritaire et coercitive. Qu'elle bafoue le sacro-­‐saint article de base de toute association reconnue : " qu'une association est apolitique, non religieuse, qu’elle s'interdit toute discrimination et tout comportement prosélyte..."

La FFAB fonctionne dorénavant de manière totalitaire et dictatoriale de par le comportement de son bureau fédéral, de son président et de ses membres. La manière dont a été tenu la dernière AG élective est symptomatique d'un tel dictat.

Donc nous ne cautionnerons plus cet état d'agissement en payant une licence à cette organisation irrespectueuse et non respectable, qui par voie de conséquence utilise notre argent afin d'asseoir plus leur pouvoir. Nous avons, hélas en exemple de nombreux dictats dans toute l'histoire de l'humanité dont certains des plus récents et d'autres toujours d'actualités.

Pour ce qui me concerne à partir de maintenant :
Jusqu'alors l'adhésion à notre groupe ÉCOLE de BUDO RAJI-­‐INTERNATIONAL, était facultative et libre et en plus de l'adhésion à la FFAB. Elle sera le seul fait et choix dorénavant, tout aussi libre pour toutes les personnes qui pratiquent sous ma direction, en tant que fondateur et directeur technique de cette "Confrérie du BUDO", et sous la direction de nos experts et de toute personne compétente que nous inviterons, dans le but de poursuivre notre seul but : s'élever par la pratique du BUDO, et le BUDO est Universel et libre de droit...

Je consacrerais dorénavant mes efforts au profit de cette Ecole et Confrérie du BUDO née, et pour cause, dés le 25 juillet 2001... Libre, Librement et Libéré...

Je veux être bref tant il y a d'éléments à rapporter, et tant de nombreux forums ont déjà alimenté la question. Ma qualité de guerrier me veut d'être maintenant tranchant.

Après avoir dénoncé : J'invite tous ceux qui s'expriment dans les forums nés sur ce sujet, J'invite tous les pratiquants, j'invite tous les clubs, j'invite les techniciens et dirigeants en poste a la FFAB et qui ne se trouvent pas à leur place, j'invite les présidents départementaux, régionaux et tous les mécontents, les bafoués et les bannis (comme moi :-­‐) )

A AGIR et d'arrêter de causer...

Abandonnez cette organisation, n'apportez plus votre soutien financier car c'est ce qui la nourrit et leur donne ce pouvoir et cette attitude autocratique qui vous asservit et qui dessert notre pratique noble.

La FFLAB a été créée en son temps à cause de tels comportements, les dirigeants actuels ont la mémoire courte...

L'AÏKIDO a besoin de vous et sa crédibilité est entre vos mains.... Faites votre chemin avec les personnes qui vous élèvent, éloignez vous de celles qui vous rabaissent, qui vous asservissent, qui portent atteinte à votre intégrité et à votre dignité !!! Nous pourrons peut être nous retrouver si nécessaire sous d'autres auspices dignes... Pour une pratique saine, un partage généreux et une multiplicité d'expériences formatrices sous couvert d'un concept commun : L’AIKIDO et autres BUDO...

Je vous autorise à relayer ce message sans modération ;-­‐)

Jaff RAJI
Pratiquant Libre d'AIKIDO et de BUDO Élève de Tamura Sensei :-­‐)
4 décembre 2012

 

 

jodo3-jaff-HRasse

Un homme libre et digne

(photo Hélène Rasse)

 

 

Jaff Raji est l'un de mes sempaïs. Un aîné dans l'école où j'ai été formée, celle de Tamura senseï. Non pas une fédération, qui n'est qu'une structure administrative, mais une école informelle dont les membres savaient qui ils étaient, aux quatre coins de la France mais aussi dans le monde entier. Du moins le croyais-je. Aujourd'hui cette école n'est plus. Maître Tamura n'a pas souhaité désigner de successeur et a préférer laisser ses élèves libres de poursuivre leur chemin.

 

La FFAB, structure qui fut mise au service de l'école de Tamura senseï, divise aujourd'hui alors qu'on pouvait espérer qu'elle unisse. Jaff en a tiré les conséquences qui s'imposent. J'admire d'autant plus son choix qu'il a souffert des manigances d'un groupe de cadres, envieux de lui et des experts qu'il suivait. Pourtant il ne s'épanchait pas sur sa mise à l'écart des hauts grades et les raisons de sa démission, que je découvris grâce à d'autres personnes. Il resta digne, pratiquant seul et arrivant là encore à susciter les jalousies par son succès. Ce n'est donc pas pour des motifs personnels mais par éthique qu'il quitte aujourd'hui la FFAB. Son choix et ses positions claires et courageuses l'honorent.

 

La question de rester ou non à la FFAB se pose pour beaucoup. Je suis moi-même en train d'y réfléchir, et je me prononcerai avant la fin de l'année.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Frédéric 06/12/2012 20:01


J'adhère cmpletement au commentaire de Yohan.


Et Léo... ce que les pratiquants ont besoin c'est un instructeur valable qui ne coupe pas le cordon avec les maîtres, ses racines, qui fédère dans une pratique plutôt que dans une entité
administrative.


Il suffirait d'un soulèvement pour renverser le pouvoir en place ;)

Léo Tamaki 07/12/2012 03:24



Renverser le pouvoir en place ne me semble pas impossible en effet. Mais pour reprendre un système qui me semble archaïque et contre-productif dans ses fondations? Très peu pour moi ;-)


 


Léo


 



phil aikido lesparre 05/12/2012 23:06


hello Léo je me demande quelle voie on choisi les dirigeants pour avoir un telle comportement sûrement pas celle de l'aïkido, la voie de la révolution va
bientôt sonnée il faut que les puissants ce méfie un peut des petites voie qui son en coulisse les retours de flammes ne serait tarder longue vie a l'aïkido mais sûrement pas a la FFAB qui risque
de terminé moribonde sous peut si il ne change pas leur fusil d'épaule très rapidement aller a samedi mon poto tchao bye .


              Phil

Léo Tamaki 06/12/2012 12:24



Salut Phil,


 


Je ne sais si la FFAB risque grand chose, mais en tout cas les décisions prises semblent révulser beaucoup de pratiquants de base, en effet...


 


Amicalement,


 


Léo


 



senshu83 05/12/2012 20:02


Bravo Jaff. Tu dis exactement ce que pensent certains pratiquants. Je t'ai croisé à la Réunion lors d'un stage. Je suis dans un club en région PACA. Et je perçois ton ressenti en pratiquant dans
la région. et comme tu le dis, depuis la disparition de Sensei Tamura cela empire. c'est vrai que certains individus ont des comportements pathétiques, voire ahurissants. encore bravo Jaff, sus à
la dictature, à la bétise humaine. La liberté...au moins donne un sens à nos actes.

Vincent 05/12/2012 11:32





ça devient de plus en plus pathétique toutes ces histoires scission au sein de la ffab ; et ce qui est
effrayant c'est que les raisons en sont (souvent et presque toujours) les mêmes : égo, envie, pouvoir...


Apprendre ce genre de choses quand on est novice en aïkido, ça donnerait presque envie d'arrêter de
pratiquer (surtout quand on n'a pas souvent l'occasion de le faire, en dépit de la motivation qu'on peut avoir).


Pour ma part, c'est d'abord la générosité des hommes qui prennent plaisir à partager leur savoir que
j'ai apprise avant de découvrir leur pratique (et je suis loin d'avoir tout appris). C'est pourquoi j'espère avoir la faveur de continuer à bénéficier de tes enseignements que tu restes affilié à
la ffab ou pas.


Courage dans ta phase de réflexion.


Amitiés

Léo Tamaki 05/12/2012 13:02



Merci Vincent.


 


Au plaisir de continuer à pratiquer avec toi ;-)


 


Léo


 



Camille 05/12/2012 10:15


Délirant.


Léo, pourrait tu éclairer l'humble pratiquant que je suis ? Y a t'il des endroits sur internet où ont été explicités les raisons du climat délétère qui semble régner dans la fédération ? Peut
être pourrait tu le faire toi même, puisque tu te poses la question d'y rester ? J'ai comme qui dirait besoin d'un résumé avant de moi aussi faire une lettre ouverte...

Léo Tamaki 05/12/2012 13:06



Tu trouveras les éléments ici.


 


Pour la lettre, ne te fatigue pas trop à mon avis. Malheureusement ce sont des actes sans répercussions :'(


 


Léo


 



Fabien 05/12/2012 09:31


je suis débutant et peu au fait du fonctionnement de la FFAB et des conflits actuels. Les guerres de clochers m'intéresse beaucoup moins que la pratique (et qu'elle soit le plus large possible).


La réaction de Raff Raji en dit long sur le malaise actuel. Le sujet est abondement abordé sur les forums et les pages perso. J'ai moi-même été invité il y a peu dans un groupe facebook traitant
de la question. Sans que j'arrive à en comprendre l'origine, je constate que le mécontentements est général (bien que ceux qui sont satisfaits ne s'exprime pas dans ce groupe).


Il semble que la place d'honneur de cette triste pièce de théatre soit occupé par une vieille rengaine humaine : la domination. Le conflit qui secoue le monde de l'Aikido ne nous met pas à
l'honneur.


A monsens, il est normal de protéger un patrimoine mais on ne peut en aucun cas imposer une idée unilatéral à tous, qui plus est en excluant ses propres partenaires.


Je répèterai un slogan publié sur facebook:


Faire de l'Aikido une guerre de pouvoir, c'est cesser de faire de l'Aikido.

Léo Tamaki 05/12/2012 13:08



En effet ceux qui sont satisfaits des décisions et/ou les ont votées ne s'expriment pas. Même en privé. Leur position serait-elle difficilement justifiable?


 


Il y a un grand désarroi chez les pratiquants qui est triste à observer :'(


 


Léo


 



yoann 05/12/2012 09:19


Mon Professeur m'a transmi la passion de l'aïkido et si j'ai envie de continuer et d'aller plus loin s'est grâce à son enseignement et à tous ceux dont j'ai participé aux stages et mes
partenaires.


J'ai également rencontré beaucoups de gens qui je pense pratiquaient par plaisir de la recherche,de non compétition et d'entraide.


Si j'aime ce que je fait, ce n'est pas pour une association mais pour les gens que j'y rencontre et qui me donne envie de poursuivre ma recherche.


je trouve celà triste ce désir de pouvoir mais malheureusement celà ne ce passe pas que dans l'Akido, nous pouvons voir ces choses se produires partout, même dans nôtre plus proche environement.


Ca ne doit pas être facile pour lui de quitter la FFAB surtout administrativement, et je lui souhaite que du bonheur pour la suite de son chemin.


J'aime cette phrase qui dit que savoir et agir sont deux choses biens différentes même si agir n'est pas facile et demande beaucoups de courage et de reflexions.


Yoann


 


 


 

Léo Tamaki 05/12/2012 13:04



Merci pour ton message Yoann.


 


Léo


 



Xavier 05/12/2012 05:03


C'est une decision qui n'a pas du etre facile a prendre et je trouve malheureux que Jeff Raji, comme d'autres avant lui, soient obliges d'en arriver la. Je ne comprendrais jamais ce besoin de
pouvoir qui pousse les dirigeants des federations a aller a l'encontre de l'interet des pratiquants... Bon courage a Jeff Raji et ses eleves pour la suite, et a toi puisque ca n'est pas une
decision anodine

Léo Tamaki 05/12/2012 05:10



Oui c'est une décision qui n'est pas facile. Etre tranquille dans la masse est très différent d'être... seul. Mais Jaff a le courage des véritables Budokas, je ne m'en fait pas pour lui.


 


Pour moi... tu vois je suis encore en train de réfléchir à 5h du mat...


 


Amicalement,


 


Léo