Publié par Léo Tamaki

 

Début avril je retrouverai Mickaël pour la quatrième fois au Shumeïkan.

 

 

leo martin avril

 

 

Souvenirs doux-amers

Ce stage occupe une place à part dans mon cœur. Parce que sa première édition fut l'un de mes meilleurs souvenirs de pratiquants. Parce que sa seconde fut l'un de mes pires.

 

Lors de la première édition Tamura senseï donnait encore cours. Il nous avait fait l'honneur de nous rendre visite plusieurs fois, d'enseigner de façon impromptue, de nous inviter à de longues séances de questions-réponses…

 

 

 

Vidéo de la première édition

 

 

 

Lors de la seconde édition nous ne l'avons pas vu. Nous savions déjà la gravité de son état et une ombre triste planait sur le dojo.

 

Je garde d'agréables souvenirs de la troisième édition même si, indéniablement, rien n'était plus pareil.

 

Au revoir

Ce stage sera pour moi un au revoir. Non pas à maître Tamura qui sera toujours en mon âme, mais à Bras, au Shumeïkan.

Je ne prévois pas de retourner là-bas. Pour diverses raisons sur lesquelles je ne m'étendrais pas aujourd'hui.

 

Ce qui sera très probablement mon dernier stage à Bras sera l'occasion de faire mes adieux à ce lieu où Tamura senseï a enseigné pendant des années. Je sais que beaucoup de participants des éditions passées seront présents et je serai heureux de les retrouver.

 

 

MG 9047

 

 

 

Commenter cet article

Fred 21/03/2012


Je vois que tu laisses tout de même la porte ouverte à une cinquième édition . Sans doute auras tu envie un jour de retourner là-bas rendre hommage à ce grand homme, à ce senseï d'exception. Fred