Budo no Nayami

Tada Hiroshi

14 Mai 2013 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Il y a de plus en plus de vidéos de Tada senseï disponibles sur le net. En voici une que j'apprécie.

Il n'y a pas d'indication mais il me semble qu'elle a été prise lors de la célébration des 40 ans de l'association culturelle suisse d'Aïkido en 2009.

 

 

 

 

Le salut d'un maître

Tamura senseï m'a dit un jour que l'on pouvait connaître le niveau d'un adepte à son salut. J'aime beaucoup la maîtrise qui se dégage de celui de Tada senseï. Simple, profond sans être démonstratif, on devine une vie de pratique dans son élégance austère.

 

 

Tada Hiroshi zarei

 

 

La légende du hakama qui cache les déplacements

Notez dès les premiers instants le geste de maître Tada qui replie son hakama dans ses brins. Les hakamas n'ont en effet JAMAIS servis à cacher les déplacements des guerriers. Ils étaient au contraire repliés si le temps le permettait, pour pouvoir combattre dans les meilleures conditions.

Certains avancent qu'il est impoli de faire ce geste. Là encore il s'agit d'une légende de dojo. Issu d'une famille noble, Tada senseï connaît mieux que quiconque l'étiquette.

 

Un homme de 80 ans

Une chose que j'apprécie chez maître Tada est la légèreté de ses déplacements. Elle est particulièrement notable dans ses premiers pas à partir de 0,20s.

La vitalité de Tada Hiroshi senseï est stupéfiante, et inégalée parmi les maîtres de l'Aïkido que j'ai pu rencontrer. A aucun instant on ne peut imaginer en l'observant qu'il s'agit d'un pratiquant ayant passé plus de 70 ans sur les tatamis. Sa posture digne, hautaine presque, ne semble pas sensible au passage des années. S'il ne fait aucun doute que sa pratique s'est affinée, son apparence aujourd'hui est la même que lorsque je l'ai rencontré pour la première fois il y a 15 ans maintenant.

 

Un pratiquant qui ne perd pas de temps

Les démonstrations sont souvent révélatrices de la personnalité d'un adepte. Chez Tada senseï il y a ce mouvement permanent dès lors qu'il est en action. Ne restant pas immobile à attendre que son partenaire l'attaque après une technique, il va au contraire le chercher. Contrairement à d'autres maîtres, il lui laisse par contre le temps de développer son attaque bien qu'il ait tout le temps de l' "étouffer". Sans doute afin de présenter une forme inaltérée à l'assistance.

Ce souci de ne pas perdre de temps lui ressemble vraiment. Je me souviens l'avoir souvent rencontré aux abords de l'Aïkikaï. "Autiste" presque, comme le décrit Nakazono Jiro. Maître Tada ne reconnaissait personne dans la rue. Marchant d'un pas rapide et léger, il lui arrivait en revanche de faire des techniques et déplacements dans le vide en plein Tokyo. Un maître habité par la pratique…

 

 

Tada Hiroshi

 

Partager cet article

Commenter cet article

Cédric 27/06/2013 11:47


Bonjour Léo, en effet cette vidéo a été faite à Neuchâtel en Suisse. J'ai pu assister à cette démonstration de Tada Senseï. Cela a été le déclencheur qui m'a fait commencer la pratique de
l'aikido. Meilleures salutations de Suisse. Cédric


 


 

Léo Tamaki 11/07/2013 23:35



Merci pour la précision Cédric. Il est clair que c'est le type de démonstration qui enthousiasme :-)


 


Bonne pratique,


 


Léo


 



Julien 05/06/2013 12:41


Bonjour Leo,


J'ai pu suivre l'enseignement de Maître Tada l'année dernière durant les rencontres internationales d' Aikido, et j'ai vraiment été impressionné. C'est mon meilleur souvenir.


Une anecdote, les sensei qui donnaient les cours utilisaient un micro lorsqu'ils voulaient s'adresser à l'auditoir. Mais quand Tada sensei parlait pas besoin de micro ! il insiste beaucoup sur
les bases spirituelles de l'aikido et sur le sens a donner à la pratique. Lors de l'anniversaire des 70 ans de l'aikikai il a fait un discours dans lequel il a beaucoup insisté sur la
particularité de l'aikido en tant qu'art martial et sur son incompatibilité avec le monde du sport pris dans le sens compétition notament (pour revenir sur le micro, même constat il aurait
presque pu se passer de micro dans une salle immense, ce qui était d'ailleur aussi le cas pour un ancien ministre japonais de plus de 90 ans qui quand il a commencé à parler avait une voix qui
traversait l'espace).


Enfin bref, lorsque j'entends certaines de mes connaissances se trouver vieilles et sans tonus à parfois à peine 40 ans se laissant aller à la dépression, je prends toujours en exemple Maître
Tada qui a plus de 80 ans à l'air d'en avoir 60 et surtout il bouge et pratique comme si le temps n'avait aucune emprise.


On peut vraiment s'inspirer de gens aussi exceptionnel pour avancer dans la vie !


 

Léo Tamaki 05/06/2013 12:45



Bonjour Julien,


 


Merci pour cette très belle anecdote. Tada senseï est en effet un exemple à de nombreux points de vue.


 


Léo


 



ivan 04/06/2013 21:02


Il y a pas mal de choses impressionnantes dans cette vidéo, notamment le regard fixe et perçant (on le voit sur un zoom), la rapidité de déplacement et effectivement, pas de temps mort. Mais plus
surprenant est ce jeu de montrer le dos régulièrement à son uke pour se replacer, comme s'il éprouvait celui-ci. Moi j'aurai clairement la tentation de lui sauter sur le dos, mais sans doute
est-ce qu'il attend ;-) Qui sait ?

Léo Tamaki 05/06/2013 00:35



En effet Tada senseï a un regard perçant très impressionant!


 


C'est vrai qu'il tourne souvent le dos à ses partenaires, je m'en étais aussi fait la réflexion.