Budo no Nayami

Alain Floquet, le gentleman de l’Aïkibudo

3 Juin 2016 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï

Aïkibudo

Ueshiba Moriheï a désigné son enseignement sous des noms divers. Aïkijujutsu, Ueshiba ryu… Aïkibudo. C'est ce nom qui fut choisi par Alain Floquet pour désigner sa pratique, fruit de l'enseignement des maîtres Minoru Mochizuki, Sugino Yoshio et Takeda Tokimune en Yoseïkan Aïkido-Jujutsu, Katori Shinto ryu, et Daïto ryu Aïkijujutsu.

 

Présent dans une vingtaine de pays, l'Aïkibudo est aujourd'hui une discipline reconnue qui rayonne bien au-delà des frontières de l'hexagone. Un succès dont très peu d'adeptes peuvent se prévaloir de leur vivant.

 

Alain Floquet, le gentleman de l’Aïkibudo
Alain Floquet, le gentleman de l’Aïkibudo

Puissance et douceur

Comme tout adepte ayant du succès, Alain Floquet a été à l'instar de Christian Tissier ou André Cognard, la cible de diverses polémiques. Polémiques auxquelles, comme tout budoka qui se respecte, il a simplement répondu par la qualité de son travail et une attitude irréprochable.

Je connais maître Floquet depuis une douzaine d'année aujourd'hui, et je l'ai toujours vu agir en gentleman, avec simplicité, générosité et élégance. J'ai en outre eu l'occasion de ressentir plusieurs mouvements en lui servant de uke, et pu constater que son succès et son audience étaient plus que mérités. Ses mouvements, aussi puissants que doux, font partie de mes meilleurs souvenirs de pratique. Ils étaient pour tout dire d'un niveau bien supérieur à ceux de la plupart des 8ème dan dont j'ai pu recevoir la technique.

 

Alain Floquet à la NAMT2007

Maître Floquet à la NAMT

C'est une grande joie pour moi de recevoir à nouveau Floquet senseï. Il avait eu la grande gentillesse de participer à la 1ère NAMT, et j'avais à cœur de fêter cette 10ème édition avec sa présence. Il était venu en outre rendre hommage à Noro senseï en 2011.

 

Alain Floquet, le gentleman de l’Aïkibudo
Alain Floquet, le gentleman de l’Aïkibudo

Partager cet article

Commenter cet article