Budo no Nayami

L’art et la manière dans la pratique martiale

18 Août 2019 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #STAGES, #Budo - Bujutsu

Les motivations qui nous poussent à pratiquer une discipline martiale sont multiples. Parmi elles, devenir plus fort, se remettre en forme ou perdre du poids sont probablement les plus fréquentes. Mais ces objectifs variés disparaissent généralement au fil des ans, laissant place à une recherche plus profonde.

 

Simon Pujol par Alain Sivisay, pour Yashima

 

La recherche de la perfection

Les voies martiales traditionnelles telles que les Budo sont tour à tour opposées et associées aux sports de combat. Et je serai bien mal en peine de dire si ils sont plus proches ou contraires. Une chose est toutefois certaine. Alors que la victoire est l’objectif fondamental dans le sport de combat mais aussi le Bujutsu, le Budo y associe la manière. En ce sens un Budoka ne se contente pas du geste suffisant, mais poursuit le mouvement parfait. Il vise à avoir… l’Art et la Manière.

La beauté du cheminement sur une Voie martiale est aussi que cette recherche imprègnera naturellement tous les aspects de notre existence. Le Budoka dépasse alors la poursuite de l’utilitaire pour investir celle du beau, de l’élégant. Et cela a du panache ! Sans doute est-ce cette recherche commune qui unit la France a un pays aussi opposé que le Japon sur tant d’autres points. Quelque chose qui semble parfois absent de la mentalité américaine, et les limite à exceller dans le sport de combat.

 

Simon Pujol par Alain Sivisay, pour Yashima

 

Noble entrepreneur

Les Voies martiales sont synonymes de goût de l’effort et recherche de perfection. L’un des adeptes qui incarne le plus ces valeurs sur les tatamis mais aussi au quotidien, signe de leur ancrage profond, est Simon Pujol. Entrepreneur au sens noble du terme, il ajoute à ces qualités le goût du risque et de l’aventure. Un goût qui lui a permis d’ouvrir son horizon martial, et d’atteindre le succès dans chaque domaine de sa vie. Avec panache !

 

Simon Pujol par Alain Sivisay, pour Yashima

 

Voici une passionnante interview de Simon à bâtons rompus avec Lionel Froidure :

 

 

Je retrouverai Simon à Albi au Renshinkan, le magnifique dojo qu’il a bâti, les 20 et 22 septembre.

 

 

Léo Tamaki à Albi, 20 au 22 septembre

Horaires

Vendredi 20, de 19h30 à 21h30

Samedi 21, de 09h00 à 11h30, et de 14h00 à 16h30

Dimanche 22, 09h30 à 12h00

 

Lieu

Renshinkan

Passage Valentin Haüy

81000 Albi

 

Tarifs

Stage complet 50€

2 cours 35€

1 cours 20€

 

Contact

simon.pujol@hotmail.fr

Tel 06 99 14 31 27

 

Stage ouvert à tous les pratiquants d'arts martiaux, tous groupes, et tous niveaux.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article