Budo no Nayami

Alexandre Grzegorczyk, quand le combattant devient homme

6 Octobre 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Je suis tombé récemment sur un post qu'Alexandre Grzegorczyk avait écrit l'an dernier au retour du stage de Brive, où il décrit avec beaucoup de candeur et de sincérité son cheminement.

 

 

Alexandre Grzegorczyk 06

Alexandre Grzegorczyk avec son ami Simon Pujol

 

 

Du jeune coq prétentieux…

Cela doit faire maintenant bientôt six ans que je connais Alex. Hier à peine il arrivait à Paris, plein de fougue et de prétention. Je souriais souvent en le regardant tant il me rappelait le jeune coq que j'avais été.

 

Comme je l'écrivais il y a deux ans, Alex était un combattant expérimenté et il avait l'étoffe d'un guerrier. Dès son arrivée ses progrès furent remarquables et remarqués. Et il en était fier. Trop sans doute.

Plus une personne s'investit dans la pratique, plus j'attends d'elle. J'étais donc extrêmement exigeant avec Alex. Et j'ai été dur parfois. Blessant sans doute. Parce que j'attendais de lui qu'il polisse son caractère autant que sa technique. Qu'il devienne un gentleman autant qu'un guerrier.

 

 

Tamaki Vayriot avril 14 01

Photo Johann Vayriot

 

 

… à l'homme bienveillant

Mais en lisant l'article d'Alex, je crois qu'il a compris ce que je souhaitais pour lui. Et je dois dire qu'il a été au-delà de mes espérances.

Aujourd'hui Alex est un sempaï du Kishinkaï apprécié autant pour ses qualités techniques qu'humaines. Sa sauvagerie s'est transformée en douceur, et sa morgue en bienveillance. Même si je n'ai pas le moindre doute quant à sa capacité à faire surgir le fauve qui sommeille en lui si la nécessité s'en fait ressentir.

 

Alex, tu peux être satisfait du chemin parcouru, et regarder l'avenir avec confiance. Le jeune coq que tu étais a laissé la place à un homme dont tu peux être fier. Pas exempt de défaut mais qui cherche sans cesse à évoluer et qui y réussit. J'ai hâte de voir ce que tu vas accomplir dans les années à venir !

 

 

 

Alexandre Grzegorczyk 07

Avec Thomas Vercellino à la NAMT

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Dureisseix Jean Luc 21/10/2014 17:07


Bonsoir Léo,


Oui, Alex est effectivement toujours mon élève et profite dès qu'il en a la possibilité de venir receuillr de nouveaux enseignements ou de nouvellles pistes de travail que j'ai découverts dans
mes recherches. Et il est encore parfois très surpris par ce que je travaille ou découvert.


Mais il a eu à un moment besoin d'une autre orientation, comme il le dit, orientation qu'il n'aurait pas trouvé de la même manière auprès de moi. 


Dans quelques années, il s'affirmera dans sa propre voie et il risque d'en déstabiliser ou d'en surprendre plus d'un. Surtout les "gardiens du temple et de l'orthodoxie"!


Très amicalement.


Jean Luc

Léo Tamaki 21/10/2014 17:09



Bonsoir Jean-Luc,


 


Oui tu as raison, il avait probablement besoin d'un autre angle de vue. Et il a eu la chance que tu le lui présentes ;-)


 


Très amicalement,


 


Léo


 



Dureisseix Jean Luc 20/10/2014 19:15


Bonsoir Léo,


Bel hommage à Alex qui fut un de mes meilleurs élèves et qui a effectivement beaucoup évolué dans son comportement et sa compréhension du Budo grâce à ton enseignement.


Sûrement bien plus que s'il avait continué à pratiquer dans la voie qui est la mienne.


Il ne lui reste plus qu'à s'affirmer et à avancer dans celle qu'il s'est choisi.


Très amicalement.


Dureisseix Jean Luc

Léo Tamaki 21/10/2014 16:36



Bonjour Jean-Luc,


 


Ah mais je pense qu'Alex se considère toujours comme un de tes élèves, et il me parle à chaque fois de ce qu'il apprend lorsqu'il revient dans sa région natale et qu'il a le plaisir de te voir
:-)


 


Très amicalement,


 


Léo