Budo no Nayami

Tsuchida Shinya, l'exigence du réel

6 Avril 2014 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï

Du Jissen au Budo

Le Kudo Daïdo Juku est un Budo créé par maître Azuma Takashi en 1981. Incluant des techniques de frappes, projections et immobilisations, le Kudo trouve ses origines dans le Jissen Karaté.

Jissen signifie "combat". Le premier caractère de ce terme signifie "vrai, réel", et le second signifie "guerre, bataille, match". Le Jissen Karaté a acquis ses lettres de noblesse avec le Kyokushin Karaté, fondé par Oyama Masutatsu. C'est cette école que pratiqua Azuma senseï jusqu'à en devenir champion du Japon. Pratiquant de Judo, il eut toutefois toujours le sentiment qu'avec l'absence de projections, il manquait une partie importante des possibilités qu'offre le combat. Il souhaita aussi donner la possibilité de frapper à la tête en compétition, ce qui est interdit en Kyokushin. Grâce à l'introduction de casques très efficaces, il put donner naissance au Kudo qui inclut un vaste panel technique.

S'il vient du Jissen, le Kudo est avant tout considéré par son fondateur comme un Budo. Sport, méthode de self-défense et de santé, l'école met un accent particulier sur l'étiquette et la respect des traditions. Ce mélange rare a su séduire un grand nombre de pratiquants de par le monde, et le Kudo est aujourd'hui présent dans plus de soixante nations.

 

Le Kudo Daïdo Juku à la NAMT et à l'AïkiTaïkaï

C'est TsuchiDa Shinya, pionnier du Kudo en France, qui viendra présenter son école avec ses élèves à la 8ème Nuit des Arts Martiaux Traditionnels et au 5ème Aïki Taïkaï. Ce compétiteur qui enseigne en région parisienne est régulièrement sollicité pour des stages et démonstrations. Auteur d'un DVD et sujet de plusieurs articles dans la presse spécialisée, il sait être exigeant tout en restant abordable.

 

 

Shinya Tsuchida NAMT - web

 

 

 

 

 

 

Rares sont les pratiquants d'Aïkido à avoir une expérience du Jissen. Il en ressort une méfiance à l'égard de ce qui est perçu comme violent. Et il est vrai que le degré d'engagement physique et mental que l'on trouve en Kyokushin, Kudo et autres disciplines cousines, est rarement présent en Aïkido. Le Jissen est un cadre. Oui ce n'est pas le champ de bataille. Mais il y a une vérité dans l'engagement qui ne permet pas de tricher ou de s'illusionner comme c'est trop souvent le cas en Aïkido. J'espère que de nombreux pratiquants répondront présents pour venir découvrir ce Budo. Voici le dojo-kun qui résume l'état d'esprit de l'école:

 

 

dojo-kun

 

 

A travers l’entraînement de Kudo, nous voulons renforcer notre esprit

développer notre force physique, nous éduquer et mûrir notre intelligence,

nous ouvrir aux autres et perfectionner notre caractère.

Ainsi, nous espérons contribuer positivement à la société.

 

 

 

 

NAMT 14 

 

AIKITAIKAI 14

 

 

Partager cet article

Commenter cet article