Budo no Nayami

L'héritier de maître Tamura

14 Octobre 2020 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu, #STAGES

9 juillet 2010, l'aigle a pris son dernier envol.

Tamura Nobuyoshi n'est plus. Il laisse sous le choc des milliers de pratiquants à travers le monde.

Avec la disparition de ce géant de l'âge d'or de l'Aïkido, c'est une page qui s'est tournée. Le choc passé, beaucoup se demandent qui sera son successeur. Qui saura guider tous ceux qui s'en remettaient à lui et se sentent orphelins ? Est-ce que ce sera Jean-Paul ? Ou Claude ? Nébi éventuellement ? Stéphane ? René sans doute ? Malcolm peut-être ? Et Hayato ? Un jeune sans doute ? Mickaël ? Brahim ou Léo ? Sûrement pas !

 

 

Aucun successeur…

Maître Tamura ne désigna personne avant de partir. Durant les quelques mois qu'il savait être les derniers, il pratiqua tant qu'il put, écrivit quand il en eut envie, et passa du temps avec les siens. Ce fut un choix délibéré de sa part de ne nommer personne, et de n'attribuer ni titre ni grade qui aurait pu faire penser le contraire.

Dans une interview, Yamada senseï qui fut sans doute son ami le plus proche rappelle :

Il semble que Tamura senseï n'avait pas voulu agir avant de partir ?

C'est une chose compliquée. Je pense qu'il n'était pas intéressé par cela. C'était mon meilleur ami et le meilleur de mes sempaïs. Mais chacun est humain. Il n'a jamais voulu s'impliquer comme je l'ai fait dans mon groupe. J'ai souvent été témoins de scènes où il refusait de s'impliquer. Je lui demandais pourquoi il ne tranchait pas. Il disait qu'il s'en moquait. Parce que quoi qu'il dise de faire cela finirait par des disputes, alors pourquoi s'embêter.

J'aimais cela, quel excellent principe. (Rires) Si limpide.

 

Sugano Seiichi, Tamura Nobuyoshi, Yamada Yoshimitsu

 

On rapporte aussi qu'il déclara :

"Ce sera la guerre. C'est les arts martiaux, c'est normal. Les plus forts survivront."

Une déclaration qui peut sembler dure, froide même, mais qui peut aussi être comprise comme une ultime leçon. C'est ainsi en tout cas que j'ai pris sa décision.

 

… de multiples héritiers

Lors de son enterrement, le fils aîné de Tamura senseï, Nobumichi déclara :

"Mon père nous a quitté physiquement mais il continue à vivre en chacun de nous. (…) Vous êtes chacun à votre manière les héritiers directs de son enseignement."

 

Je souscris pleinement à ces paroles.

Oh il est certain que maître Tamura aurait sûrement froncé le nez en voyant certaines personnes qui se réclament de lui aujourd'hui. Mais ce qu'il représentait était plus grand que lui-même. L'impact qu'il eut pour nombre de pratiquants est souvent hors de proportion avec le temps qu'il passa avec eux. Mais il serait absurde et cruel de dénier à qui que ce soit ce lien. C'est sans doute aussi, en ayant cela à l'esprit, qu'il se refusa en légitimant qui que ce soit, à renier tous les autres.

 

 

Mon inspiration

Je me souviens comme si c'était hier de ma stupéfaction en rencontrant ce vieil homme frêle qui se jouait de moi… Pour cela et tant d'autres choses, Tamura senseï restera à jamais mon inspiration.

Mais j'ai toujours vu mon travail comme une possible extension du sien et non comme une réplique. Son engagement m'inspire, et sa pratique est le socle sur lequel je me suis construit. Pour autant, je n'ai AUCUNE prétention à être son successeur.

 

 

Clin d'œil du destin

J'ai reçu aujourd'hui le nouveau magazine "Spécial Aïkido" de Dragon. Hasard du calendrier, l'hommage rendu à maître Tamura passe dans le numéro de rentrée en même temps qu'une interview de moi, au lieu de celui d'été en raison de sujets publiés sur le Covid à l'époque.

J'ai été ému en voyant mon nom au côté du sien sur la couverture… Oh comme je l'ai dit, pas que je me considère le moins du monde comme son héritier, encore moins son égal. Malgré tout, je ne peux m'empêcher de ressentir que cela me place dans ses pas. Et que, comme pour Tiki, Claude, Nébi, Stéphane et les autres, cela ne m'octroi aucun droit mais m'oblige. À perpétuer son élan vers l'avant, son éthique à l'endroit de chacun, et son exigence envers lui-même.

 

 

L'efficacité de l'Aïkido en question

Il y a déjà plusieurs années que Germain m'avait posé une série de questions pour une interview. Le contenu était très intéressant mais très technique, très précis. Aussi fouillé que seul pouvait le faire un adepte de haut niveau. Le document restait donc là, vierge, sur le bureau de mon portable. Mais la sortie prochaine de l'application Kishinkaï Online qui recouvre le catalogue technique de l'école m'a donné envie de lui donner un accompagnement. Les vidéos de l'appli, aide-mémoire sans explications dans la première version qui sera accessible, voient ainsi précisé, détaillé, l'esprit qui a guidé les choix techniques.

Comment résumer le fondement technique du Kishinkaï ? Je dirai que c'est l'utilisation de principes intemporels à travers des techniques actualisées. Voici une vidéo tournée avec Ju "Ronin" Boucher il y a dix jours qui en présente un exemple :

 

Léo Tamaki à Limoges, 21 et 22 novembre

C'est ce travail, bienveillant dans l'esprit, rigoureux dans sa logique martiale, que je partagerai à Limoges chez Alexandre Grzegorczyk.

 

 

Horaires

Samedi 21, de 10h00 à 12h30, et de 14h30 à 16h30

Dimanche 22, de 10h00 à 12h30

 

Lieu

Gymnase Guillemot

Allée Joseph Guillemot

87350 Panazol

 

Tarifs

Stage complet 50€

2 cours 35€

1 cours 25€

 

Contact

alexandre.grzegorczyk@gmail.com

 

Stage ouvert à tous les pratiquants d'arts martiaux, tous groupes, et tous niveaux.

 


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article