Budo no Nayami

Isseï Tamaki, vidéos Aïkido

27 Janvier 2011 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Il y a encore peu de vidéos où apparaît Isseï, et encore moins où il soit tori. Voici celles que j'ai trouvées sur le net.

 

 Darkshoot-15

      Photo Pierre Sivisay

 

 

Randori

La première vidéo a été prise à notre insu lors d'un entraînement. Je l'aime beaucoup parce qu'elle est spontanée et montre la douceur et la tranquillité qui caractérisent la technique d'Isseï.

 

 

 

 

Kaeshiwaza

Cette seconde vidéo a aussi été prise sans que nous nous en rendions compte. Le travail y est très libre et vivant. Il s'agit ici d'un exercice non pré-arrangé particulier de kaeshiwaza, les contre-techniques. On y voit clairement le travail souple et l'adaptabilité d'Isseï. 

 

 

 

 

Uke

Il n'y a malheureusement pas d'autres vidéos où l'on voit Isseï en tant que tori mais en voici quelques unes où l'on voit la qualité de sa pratique en tant que uke. J'apprécie particulièrement de travailler avec Isseï car il n'exagère jamais les chutes et est toujours dans le temps.

 

 

Darkshoot-16

Photo Pierre Sivisay

 

 

La vidéo ci-dessous a été filmée en 2009 lors de la 3ème Nuit des Arts Martiaux Traditionnels (NAMT). Mes ukes y sont Isseï, Julien Coup, Yannick Le Fournis et Antoine Chatry. Venant juste d'avoir le bonheur de voir son fils naître, Isseï était arrivé épuisé et nous n'avions pas pratiqué ensemble depuis longtemps. Rien de cela ne l'empêcha de faire un travail remarquable.

Regardez particulièrement le randori à partir de 1,44. Isseï est le dernier à commencer à chuter mais il est si vif et rapide qu'il sera celui que je projetterai le plus, six fois au total.

 

 

 

 

La vidéo ci-dessous a été filmée en 2008 lors d'une démonstration à la Maison de la Culture et du Japon à Paris. Isseï et Yannick y sont ukes. Regardez à partir de 1,40 la technique uchi kaiten sankyo que je rate et récupère avec un kokyu nage qu'Isseï suit spontanément et sans la moindre difficulté.

 

 

 

 

La dernière vidéo a été filmée en 2010 lors de la 4ème NAMT. Isseï, Julien Coup, Yannick Le Fournis et Antoine Chatry sont mes ukes. Notez entre autres à 2,01 la rapidité et le dynamisme sur ude kime nage, ou à 3,41 la disponibilité impressionnante sur les appuis. 

 

 

 

 

Isseï et moi donnerons un stage à Herblay les 29 et 30 janvier.

 

 

 stage leo issei janvier 2011

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

joel 31/01/2011 23:01



Salut Léo,


C'est toujours aussi formidable de vous voir toi et ton frère ! J'ai beaucoup apprécié, surtout la vidéo des kaeshi, celà me fait penser à des chats en train de jouer, avec le même souplesse ;-)


Salut à la prochaine ! et merci encore pour ces moments de bonheur !



Léo Tamaki 01/02/2011 13:43



Salut Joël,


 


Merci pour ton message. En effet c'est un exercice plutôt léger contrairement à d'autres où l'on met plus de "pression". Un travail agréable et qui donne de bons résultats ;-)


 


A très bientôt sur un tatami!


 


Léo


 



Blutack 29/01/2011 02:30



Étant adepte des entrainements un peu "viril" et autre saisie à la écrase moi le poignet jusqu'à couper la circulation, je dois dire que je ne
connaissais pas ce genre de travail. D'autant qu'on travail essentiellement en statique pour ne pas profiter de l'élan de uke ce qui a tendance à permettre à tori de saloper la technique à
loisir. De cette façon il m'est impossible de passer en force ce qui oblige à la jouer fine.


Maintenant je suis un peu curieux sur ce que pourrais apporter ce genre de travail, comme les attaques en aïkido, notamment celle du tranchant de la main que je trouve, avec mes yeux de débutant,
extrêmement improbable.


J'ai farfouillé sur le net et il semble que ces critiques soient monnaie courante. A cela vient s'ajouter de façon général le uke "complaisant". Ce qui me pose parfois quelque problème puisque ne
ressentant pas de déséquilibre (avec certains tori), je me demande bien pourquoi je devrais tomber . Alors certes
comme le fait justement remarquer mon professeur vouloir rester debout à tout pris même tordu de douleur n'est pas forcément une bonne idée. Mais delà à se laisser faire, il y a là une limite que
je ne saurais franchir.


Voilà donc pour toi, trois excellent sujets pour de futur articles.


 


ps: merci de l'invitation pour des explications en "live", je note.



Léo Tamaki 29/01/2011 02:34



Je comprends ton goût pour ce type de pratique. Il est assez courant et se défend.


 


Je ne vais pas trop rentrer dans le détail ici car cela rentre dans le cadre de la technique et que c'est un domaine où il faut noircir des pages alors qu'une explication en "live" ne prendrai
que quelques minutes et serait bien plus convaincante aussi je t'invite à venir me voir un jour au Kishinkan ou en stage ;-)


 


Merci pour la lecture.


 


Léo


 



Blutack 28/01/2011 23:28



Je ne jugerais pas le travail d'Issei en tori, n'ayant pas le niveau suffisant mais sur la première vidéo les attaques des uke sont pour le moins très soft ?! Bon l'aïkido est l'aïkido, les attaques n'ont jamais brillé par leurs réalisme mais tout de même yah un minimum. On peut y
mettre un peu plus de force et de vitesse, non ? D'autant  que vous n'êtes pas des débutants. Même pour un entrainement, ça fait byzarre.


Pratiquez vous exclusivement comme ça ???


ps: je veux pas foutre la merde hein, je fais aussi de l'aïkido.



Léo Tamaki 29/01/2011 01:45



Sans aller jusqu'à juger il est normal d'avoir une opinion sur le travail que l'on voit. L'essentiel est que l'on puisse la remettre en question car le temps et la pratique aidant il est probable
que nos avis évoluent.


 


En effet les attaques de la première vidéo sont tranquilles. Il s'agit d'un entraînement souple où la vitesse et la puissance étaient réduites et où l'accent était mis sur la fluidité, le
relâchement et la mobilité.


 


A titre personnel j'apprécie de jouer avec différents facteurs en les modulant, vitesse, puissance, type d'attaque, nombre de partenaires, etc... Les formes de travail sont donc multiples.


Il faut toutefois noter que j'apprécie énormément ce type de travail et que contrairement à ce que l'on peut imaginer les résultats sont souvent plus probants que ceux d'entraînements plus...
virils. Les pratiquants de Systema y ont d'ailleurs souvent recours.


 


Quand au réalisme des attaques d'Aïkido je pense qu'il y a beaucoup de fausses idées mais cela nécessiterait des pages d'explications. Si nous nous rencontrons un jour n'hésite pas à venir me
parler de ces sujets, il est assez simple d'y répondre par l'exemple.


 


Léo


 



Sandra 27/01/2011 22:13



Bon. Point n°1, je ne me lasserai jamais d'admirer votre aïkido à tous les deux.


Point n°2, je regrette de ne pas pouvoir pratiquer (et notamment de pratiquer avec ton frère) ce wekk-end, mais bon, ce n'est que partie remise.


Point n°3, Très bonne idée de générer de l'émotion sur les démonstrations filmées en mettant de la musique.


Point n°4, je suis plus que ravie de suivre ton enseignement ! ;)


Bises, bon stage à tous !


Sandra



Léo Tamaki 29/01/2011 01:25



Point n°1 Merci pour le commentaire.


 


Point n°2 Dommage de ne pas te voir ce week-end mais il y a des priorités ;-)


 


Point n°3 Merci de suivre l'enseignement que je propose :D


 


Bises,


 


Léo


 



Virginie 27/01/2011 21:13



Bonjour Léo,


 


Mes enfants sont jumeaux( des faux un garçon une fille) et la complicité qui les lient ressemblent étonnament au lien qui vous unis toi et issei.


Au revoir, Virginie



Léo Tamaki 29/01/2011 01:23



Bonjour Virginie,


 


Tu as su voir ce qui nous liait à travers quelques mouvements, l'oeil d'une mère ;-)


 


Léo


 



Spiral 27/01/2011 19:12



Bonsoir-soir !


J'ai percé le secret d'Issei,


il travaille cette souplesse grace à................... ses chaussures ! mais oui regardez sa démarche  si... personnelle.... des vans à air max il fallait oser mais quel résultat !


Salutations Issei ;-)


T.



Léo Tamaki 29/01/2011 01:22



Il est monté sur ressorts ;-)


 


Léo


 



Alfa 27/01/2011 17:31


Ps dsl pour les erreur de syntaxe la corection automatique de l'Iphone n'est pas tj bonne mes = les ...


Léo Tamaki 27/01/2011 19:03



Pas de soucis, je suis le premier à faire des fautes ;-)


 


Léo


 



Alfa 27/01/2011 17:28


J'ai eu la chance de m'entrainer ( pratiquer ) je ne connais pas encore les terme :-) avec ce monsieur ce midi ,il est d'une souplesse ahurissante et un très bon pédagogue a chacune de les erreur
la repris et expliquer rééxpliquer jusque que j'y arrive :-) jspr progresser vite dans cette discipline qui est si incroyable avec maitre Toshiro Suga et maitre Isseï Tamaki :-).


Léo Tamaki 27/01/2011 19:02



Je suis content que vous ayez pu travailler avec Isseï. Hormis la qualité de sa pratique il a une patience et une générosité qui sont essentielles chez u enseignant. Entre lui et Suga senseï vous
ne risquez pas de vous égarer ;-)


 


Léo


 



Emmanuelle 27/01/2011 16:07



Bonjour,


oui, comme je l'ai parfois écrit à Stéphane, du sakura dojo, Isseï a le swing...Le peu de fois où j'ai eu la chance de pratiquer avec lui chez Jacques Bardet, c'est vraiment la chose qui m'a le
plus marquée. Une sorte de rythme intérieur qu'il donne, une pulsation régulière et entrainante, comme si c'était cela qu'il allait chercher chez l'autre dans la pratique...et du coup, tout est
plus simple, plus spontané...Non, non, je ne confonds pas les tatamis avec une piste de danse, quoique...


Bonne journée


Emmanuelle



Léo Tamaki 27/01/2011 19:01



Bonjour Emma,


 


Il y a en effet une musique intérieure dans la pratique d'Isseï, tour à tour calme, entraînante mais toujours douce.


 


Bonne soirée,


 


Léo


 



Noone 27/01/2011 12:54



Vous voir ensemble c'est majestueux. émouvant. Vous êtes l'avenir.



Léo Tamaki 27/01/2011 18:57



Oh, merci beaucoup pour ce commentaire si sympathique et motivant ;-)


 


Léo