Budo no Nayami

Kono Yoshinori en Europe, pourquoi ce stage est-il primordial?

13 Juin 2010 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Cela fait maintenant plusieurs années que j'organise des Masters Class. Si l'enseignement des maîtres que j'invite se recoupe parfois j'ai surtout le sentiment que leur travail, bien que compatible, propose toujours une approche qui leur est spécifique. A ce titre il m'est toujours difficile de répondre lorsque l'on me demande: "Que me conseilles-tu si je ne peux participer qu'à un stage cette année?"

Cette année choisis Kono senseï!
Pourtant cette année je conseillerai sans hésiter à chacun de venir voir Kono senseï. Non pas que je compare sa technique à celle des autres maîtres que j'invite, mais parce qu'il est possible que Kono senseï ne revienne plus en Europe ou tout au moins pas avant des années.



Kono mai 08 004



Comme je l'ai indiqué dans les articles à son sujet, Kono senseï est un maître extrêmement demandé et occupé. Outre sa pratique martiale, il participe à de nombreuses émissions télévisées, écrit des livres, répond à des interviews, donne des conférences, jardine, etc… J'ai été extrêmement surpris et heureux qu'il réponde à mon invitation l'an dernier, mais j'ai été encore plus stupéfait lorsqu'il a accepté de revenir en Europe cette année.

Kono senseï est un chercheur. Il n'enseigne pas et ne cherche pas à développer d'école. Cela ne signifie pas qu'il ne partage pas sa recherche, loin de là, mais que contrairement à quelqu'un comme Akuzawa senseï qui sait que le développement d'un groupe demande une présence régulière et dont on peut anticiper la présence biannuelle, ses venues sont très aléatoires…



Kono mai 08 016



L'intérêt de la pratique de Kono senseï
J'écrivais il y a quelques années:
Le travail de Kono senseï est fondé sur la recherche de principes fondamentaux qui vont au-delà de la technique. Maîtrisant aussi bien les techniques à mains nues que celles employant les armes les plus diverses il démontre l'universalité de principes permettant une utilisation plus efficace du corps.

Kono senseï est un chercheur passionné qui n'élude aucunes questions en se référant à une tradition quelconque. Au contraire il questionne notre pratique actuelle au vu des hauts faits du passé. Une vision sans concessions mais extrêmement revigorante.



AVRIL-08 0168



A cela j'ajouterai le fait que Kono senseï est une véritable encyclopédie martiale. Ses connaissances dans les domaines les plus variés de la pratique lui permettent ainsi de donner des réponses passionnantes aux questions les plus diverses. Quelle que soit la discipline que l'on pratique ses recherches sont un véritable trésor.


Lors de la précédente venue de maître Kono j'avais brièvement présenté ses pratiques:
Iaïjutsu
Shurikenjutsu
Taïjutsu
Kenjutsu / Jojutsu
Namba aruki



Kono mai 08 007



Stage le dimanche après-midi aussi!
Attention, suite à une erreur les affiches antérieures indiquaient que le stage n'aurait lieu que le dimanche matin. Il aura bien lieu aussi l'après-midi comme indiqué dans le corps de texte des articles l'annonçant.

 

 

Kono Yoshinori donnera une série de

stages exceptionnels en Europe du 19 au 26 juin.

 

 

stage kono sensei juin 2010 herblay-copie-1

 

stage kono sensei juin 2010 bruxelles

 

stage kono sensei juin 2010 valence

 

Partager cet article

Commenter cet article

Tom 27/06/2010 10:50



Salut Léo et Yannick,


Euh, j'avoue que je me suis senti inspiré après un tel stage... Je vous l'ai dit, après tout ça mon cerveau a débordé, lol !


Je reconnais que le style prosaïque est tout de même un peu impersonnel, donc finalement assez éloigné de la sensation que laisse Kono Sensei! Promis, la prochaine fois j'essayerai d'être concis,
mais avant il va sûrement falloir que j'apprenne à écouter le vent plutôt qu'à lui parler... mdr!


Amitiés et à bientôt !


Tom



Léo Tamaki 27/06/2010 12:51



Salut Tom,


 


Franchement j'ai beaucoup apprécié ton texte. Un compte-rendu clair et poétique allant au-delà d'une description d'un travail technique.


 


Repartons écouter le vent...


 


Amicalement,


 


Léo


 



Yanick 26/06/2010 02:18



Je vais faire court, car que dire de plus que Tom.


 


Merci un million de fois d'avoir fait venir en Europe un maître tel que lui, il nous a apporté beaucoup même si nous ne nous en rendons pas encore compte.


Son mode de pensée (notemment quand il dit qu'il apprend en "regardant les oiseaux voler et en écoutant le vent") devrait être un exemple pour tous ceux qui recherche le véritable bujustu et
peut-ëtre même budo...


 


Yanick.



Léo Tamaki 26/06/2010 16:32



Ah il est vrai que Tom a été brillamment éloquent :D


 


Merci à vous d'avoir fait l'effort d'aller rencontrer un maître qui n'est soutenu par aucun groupe ou fédération. Cela demande de la curiosité et un investissement financier.


 


Kono senseï est un exemple pour chacun d'entre nous et je suis heureux qu'il vous ait touché.


 


Léo


 



grundmann tom 24/06/2010 16:40



Plénitude et vide… Retour sur le Stage de Kono Sensei à
Bruxelles.


 


Le stage se termine, mon esprit déborde. En rentrant chez moi, il est déjà tard : à 3h du matin, je n’arrive pas à dormir… Les
souvenirs s’emmêlent, les idées jaillissent, les questions se bousculent ; je sais qu’il me faut d’abord digérer toutes les informations que mon corps et mon cerveau ont engrangées, mais en
même temps j’ai envie de me lever et de m’entraîner. Je sais que la route sera très longue, qu’il faudra faire beaucoup d’efforts, mais je suis plus motivé que jamais ! Plénitude et vide,
c’est ce que je ressens. Comment l’expliquer ?


 


La générosité de Kono Sensei nous a permis de vivre intensément le stage. Pendant 2h30, il nous a fait plonger dans son univers, il a
partagé sa passion avec nous. Sur le visage de Sensei, on peut lire la joie d’enseigner, de transmettre le fruit de ses recherches. Pourtant, lorsqu’il pratique, on voit qu’il ne se repose pas
sur son acquis mais qu’il continue de chercher ; les questions que nous lui posons, il se les approprie, et il y réfléchit d’abord pour lui-même avant de nous donner sa réponse. Il apporte
tant de soin à chacun de ses élèves que j’ai l’impression d’avoir vécu un moment privilégié, i shin den shin… Je rentre donc heureux, comblé de bonheur. J’ai même l’impression qu’il nous en a
trop donné, et qu’il me faudra peut-être des années pour tout décortiquer ! Mais voilà, en repartant, Sensei laisse également un grand vide… Et c’est à ce moment que l’on réalise que chaque
instant que nous avons passé avec lui était un trésor.


 


Heureusement, l’enseignement d’un tel maître a une saveur exceptionnelle, il est impossible de l’oublier. Aussi, même si aujourd’hui
je me  retrouve seul, face à moi-même, je garde intacte cette sensation et j’ai l’impression de prolonger encore et encore ce moment pourtant si
fugace. La fin du stage n’est que le commencement…


 


Je garderai précieusement l’image que Kono Sensei nous a montrée de lui : c’est un homme généreux, simple, humble et sincère.
Pour être honnête, ce n’est pas sa technique qui m’a le plus touché, mais sa plutôt sa démarche, l’exemple qu’il nous livre. Ce que démontre Sensei, c’est qu’il faut toujours pouvoir se remettre
en cause, qu’aucun détail n’est insignifiant, et qu’il faut aller au bout de ses rêves, apprendre à se dépasser. Au-delà de la forme, il faut saisir le principe, et l’appliquer à chaque instant
de sa vie.


 


Pour terminer, je voudrais adresser quelques remerciements.


En premier lieu, merci à tous ceux qui ont rendu possible la venue de Kono Sensei à Bruxelles. Ensuite, je vous adresser ma gratitude
à deux personnes en particuliers. D’abord, merci à Léo Tamaki, qui à travers la qualité et la diversité de ses articles nous donne envie et nous encourage à rencontrer ces maîtres
extraordinaires. Et puis merci à Issei Tamaki, qui a assuré la traduction du stage. Ses explications étaient claires, et sa disponibilité nous a permis de profiter au mieux de la présence de
Sensei en lui transmettant toutes nos questions. Bravo, car je suis sûr que la tâche était parfois ardue…


 


Et enfin, mes derniers mots seront pour formuler un espoir, celui de revoir prochainement Kono Sensei parmis nous…


 


Amicalement,


 


Tom



Léo Tamaki 24/06/2010 20:02



Cher Tom,


 


Merci pour ce magnifique commentaire qui est un article à lui seul. Je suis heureux que tu aies apprécié la rencontre avec Kono senseï. Maître Kono est un passionné qui vit sa pratique et dont
c'est la plus grande joie à ma connaissance. Comme tu le décris il s'approprie les problèmes et se délecte des questions qui se posent à lui.


 


Merci pour la lecture et ta présence.


 


Amicalement,


 


Léo


 



Arnaud 18/06/2010 00:08



j'essaierais d'etre la, mais ayant un jury de fin d'etudes le lendemain du stage belge ca risque d'etre compliqué.


sur ce je m'en retourne travailler histoire d'avoir une chance de venir


salutation et merci pour la venue de ces grands hommes.



Léo Tamaki 18/06/2010 11:23



Bon courage pour le travail ;-)


 


Les visites de Kono senseï étant tout à fait imprévisibles je t'invite tout de même à faire le maximum pour participer.


 


Merci pour la lecture ;-)


 


Léo


 



Gimenez 17/06/2010 08:57



Bonjour,


Est-il possible de ne venir que le samedi ? Et si oui, faut-il prévoir d'amener un boken ou un jo ?


Je pratique l'aïkido et le ken de l'école Kashima


Merci


MG



Léo Tamaki 17/06/2010 10:00



Bonjour,


 


Oui il est possible de ne venir que le samedi.


 


Le mieux est d'amener ses armes. N'hésitez pas à amener un Fukuro shinaï et un Iaïto si vous en possédez.


 


Cordialement,


 


Léo