Budo no Nayami

Les derniers uchi-deshis d'Osenseï

3 Décembre 2012 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #Budo - Bujutsu

Kato Hiroshi senseï est décédé ce week-end. Son nom s'ajoute à la longue liste des élèves d'Osenseï qui nous ont déjà quittés. Stanley Pranin a édité il y a un certain temps un tableau listant les principaux disciples de maître Ueshiba. Sur près de 70 noms, il n'en reste aujourd'hui qu'une vingtaine.

 

 

Osensei et ses uchi-deshis

 

 

Voici ce que j'écrivais il y a déjà quatre ans. Avant la disparition de Tamura Nobuyoshi, Sugano Seiichi, Sunadomari Kanshu, Abe Seïseki et Toheï Koichi.

 

"Aujourd'hui les maîtres historiques, disciples des fondateurs des Budo, ne sont plus qu'une poignée. Je crois qu'il est important que les pratiquants passionnés luttent contre leur fainéantise et fassent le pas pour aller recevoir leur enseignement. Trop loin, trop cher, autre chose à faire, trop fatigué, trop de monde, la prochaine fois… Une fois les maîtres disparus il ne restera que la tristesse de s'être écouté.

 

Bien entendu le simple fait d'avoir côtoyé Ueshiba Moriheï ou Funakoshi Gichin ne suffit pas, loin de là, à faire un maître. En revanche ceux qui les ont côtoyés et sont devenus des maîtres ont vécu une expérience unique qu'ils peuvent, au moins partiellement, transmettre. C'est pourquoi je crois que chacun, s'il a la chance d'avoir l'un de ces géants dans sa discipline, doit faire les efforts nécessaires afin de recevoir son enseignement. Peut-être pas de façon exclusive si on suit déjà l'enseignement d'un maître plus jeune qui nous satisfait. Mais au moins occasionnellement. Je suis persuadé que lorsque ces maîtres seront depuis longtemps disparus c'est une chose que l'on ne regrettera pas d'avoir fait."

 

 

Ueshiba-Morihe-_17.jpg

Osenseï entouré d'uchi-deshis

 De gauche à droite Kurita Yutaka, Shimizu Kenji, Saotome Mitsugi, Kanai Mitsunari, Toheï Akira, Ueshiba Kisshomaru, Maruyama Shuji, Watanabe Nobuyuki 

 

 

Que dire de plus? Nous avons la chance extraordinaire d'avoir encore des liens directs avec Ueshiba Moriheï, ne la laissez pas passer. La liste des disciples que vous trouverez ci-dessous n'est pas exhaustive, mais elle donne déjà de sérieuses pistes. Les maîtres Tada, Watanabe, Maruyama, Yamada, Chiba, Shimizu et Endo viennent régulièrement en Europe. Asaï senseï vit, lui, en Allemagne.

 

Tiens, une fédération œuvrant pour l'Aïkido pourrait avoir à cœur de faire venir ces maîtres pour faire connaître leur travail à tous les pratiquants d'Aïkido. Je suis prêt à faire le nécessaire pour les mettre en relation ;-)

 

Tada Hiroshi 1929

Sasaki Masando 1929 (inactif)

Watanabe Nobuyuki 1930

Noro Masamichi 1935 (inactif)

Kobayashi Yasuo 1936

Masuda Seijuro 1936

Maruyama Koretoshi 1936

Saotome Mitsugi 1937

Isoyama Hiroshi 1937

Fujita Masatake 1937

Yamada Yoshimitsu 1938

Imaizumi Shizuo 1938

Chiba Kazuo 1940

Kurita Yutaka 1940

Maruyama Shuji 1940

Shimizu Kenji 1940

Asai Katsuaki 1942

Suganuma Morito 1942

Endo Seishiro 1942

Kurita Minoru 1943

 

 

Ueshiba-Morihe-_15-copie-1.jpg

 

Partager cet article

Commenter cet article

-- 03/12/2012 21:39


"Son Aïkido donne souvent lieu à des critiques, mais pour avoir pratiqué avec lui régulièrement, il est bien plus riche que ce qu'il en montre en démonstration."


Ma remarque voulait suggérer deux commentaires en fait, je serais donc plus direct :


J'ai participé (comme n'importe quel "touriste martial" ;-) ) également au cours de Watanabe sensei quand il venait à l'Aikikai le samedi, or il ne pratiquait qu'avec ses uke, notamment un de
ceux qui se contorsionne sur la vidéo. Je me demandais donc ce que pouvait penser l'Aikikai de ce représentant peu orthodoxe, quelle place il occupait et éventuellement comment on jugeait ses
techniques au Japon.


Personnellement je n'ai pas de jugement particulier sur cette forme d'aikido, cela me pose question plus que cela ne me dérange. J'avoue seulement qu'il s'est dégagé une atmosphère particulière
au dojo lorsqu'il pratiquait mais ce n'était peut-être que le prisme déformant du voyageur et de la découverte.


D'autre part, j'aurais voulu savoir s'il y avait une possibilité d'avoir une interview en français de ce sensei ou d'un autre monstre sacré, à savoir Tada sensei. Sont-ils inaccessibles
aujourd'hui ?


Bien à vous.


--

Léo Tamaki 04/12/2012 16:28



Ma réponse ici ;-)


 


Léo


 



ivan BEL 03/12/2012 17:25


Aaaah, voilà une belle initiative Léo. Je suis heureux de te voir oeuvrer pour l'aïkido, sans tenir comptes des frontières puisqu'elles n'existent que dans l'esprit de ceux qui les créées.


Bon courage.

Léo Tamaki 04/12/2012 11:39



Merci et bon courage à toi pour la diffusion et la vulgarisation du Shiatsu ;-)


 


Léo


 



-- 03/12/2012 15:25


Il me semble que Watanabe Sensei venait régulièrement en Allemagne mais que son âge l'en empêche désormais.


En revanche, il serait très intéressant de recueillir son témoignage et sa vision de la pratique car son aikïdo peut étonner voire donner lieu à des critiques caricaturales.


http://youtu.be/F0XW2QhuPHk


 

Léo Tamaki 03/12/2012 17:00



Il est possible que Watanabe senseï ne vienne plus en effet.


 


Son Aïkido donne souvent lieu à des critiques, mais pour avoir pratiqué avec lui régulièrement, il est bien plus riche que ce qu'il en montre en démonstration.


 


Léo


 



Yoann 03/12/2012 15:17


J'ai eu la chance de faire plusieurs stages dont un à Bras avant que Tamura senseï nous quitte.


J'ai également pu faire un stage auprès de maître SUGANO et j'ai découvert Kato Hiroshi via ton blog avec qui je me disait que quand il viendrai en France, j'aurais été heureux d'assister à un de
ses enseignements.


Tous ces maîtres nous font l'honneur de nous transmettre leurs enseignements et sont ouverts et accessibles à nous tous de part leurs simplicité.


En effet, je pense également que venir au stage de tous ces Maîtres peut être que bénéfique pour sois même et faire plaisir à l'enseignant.


Profitons en temps que nous le pouvons.


Amicalement.


Yoann

Léo Tamaki 03/12/2012 16:59



Je suis heureux que tu aies eu l'occasion de pratiquer avec Tamura senseï ;-)


 


Léo


 



Niko 03/12/2012 14:20


"Bien entendu le simple fait d'avoir côtoyé Ueshiba Moriheï ou Funakoshi Gichin ne suffit pas, loin de là, à faire un
maître"


Trés vrai! Je repense à un stage que j'ai eu l'occasion de faire avec Yutaka Kurita "senseï" au Mexique...calamiteux.
Mais comme toujours, mieux vaut s'en s'assurer par soi-même. Je signe où la pétition pour faire venir les autres maîtres? ;) Merci pour le post Léo!

Léo Tamaki 03/12/2012 16:58



Ah il est vrai qu'il y a parfois de mauvaises surprises aussi ;-)


 


Léo