Budo no Nayami

A la source de l'Aïki

21 Mars 2017 , Rédigé par Léo Tamaki Publié dans #NAMT et Aïki Taïkaï, #Budo - Bujutsu

Qu'est-ce que l'Aïki ? Que cache ce vocable que le pratiquant entend souvent pour la première fois de la bouche d'un sempaï lors d'une discussion de vestiaires… Quel est ce principe magique sans lequel toute pratique apparentée à l'Aïkido serait vide de substance ?

 

Ueshiba Moriheï, Fondateur de l'Aïkido

Ueshiba Moriheï, Fondateur de l'Aïkido

Aïki, un terme récent

Si les adeptes japonais donnèrent naissance à de nombreux écrits publics ou réservés à leur école dès l'époque féodale, les premières mentions de l'Aïki datent de… 1899 ! Est-ce à dire qu'il s'agit d'une invention récente, et dont les applications seraient alors sujettes à caution, n'ayant traversé ni les siècles, ni été expérimenté dans des duels ou batailles sanglantes ?

Je n'en crois rien. Il est clair que le terme Aïki est utilisé pour décrire des choses notablement différentes, que ce soit dans divers courants d'Aïkido, mais même en Daïto ryu qui compte pourtant moins de divisions. Ainsi, ce que j'ai expérimenté avec Okamoto Seïgo, Kondo Katsuyuki, ou des pratiquants du courant de Sagawa Yukiyoshi, n'était clairement pas la même chose. En revanche, il y avait des similarités, une parenté de recherche. En somme, j'ai retrouvé un phénomène très simple. Le même terme utilisé par des courants différents recouvre des réalités variées, dont les différences sont souvent de plus en plus importantes à mesure que le temps passe. Conséquence naturelle de la poursuite des recherches des uns et des autres dans des directions particulières.

Sagawa Yukiyoshi

Sagawa Yukiyoshi

Grossièrement, lorsque l'on parle de son aspect physique, l'Aïki décrit selon les courants le fait de destructurer, déséquilibrer, "aspirer" la force, parfois par le vide, d'autres fois par la contrainte, généralement en essayant d'employer le moins de force physique possible. Notez qu'il y a un aspect mental à l'Aïki que d'aucuns considèrent essentiel, et que que je ne m'étends pas sur les descriptions d'effets physique qui sont souvent source de malentendus. Retenez simplement que, chez les adeptes que j'ai rencontrés, on pouvait deviner une origine commune derrière ce qu'ils dénommaient Aïki. Même si les niveaux des uns et des autres pouvaient être très variables…

 

Horikawa Kodo

Horikawa Kodo

Aïki, une essence ancienne

Qu'est-ce donc qui me pousse à croire que ce que recouvre le terme Aïki est antérieur à la popularisation du terme ?

L'expérience physique tout d'abord. Comme celle, entre autres, que j'ai pu expérimenter lorsque j'ai rencontré Kuroda senseï, soke du Shinbukan Kuroda ryugi. Ce que j'ai pu ressentir était de nature comparable à ce que les personnes parlant d'Aïki m'avaient parlé et/ou fait sentir (j'évoque ici la nature de la recherche, et ne rentre évidemment pas dans une comparaison de niveaux).

L'observation ensuite, de démonstrations en live, de films, de livres et de rouleaux de transmission d'écoles anciennes. Il m'est clairement apparu que si certaines formes étaient "basiques", fonctionnant sur des leviers très simples, d'autres ne pouvaient fonctionner que si était présente une technologie corporelle très sophistiquée.

 

Kuroda Tetsuzan appliquant un mouvement, observé par Isseï Tamaki

Kuroda Tetsuzan appliquant un mouvement, observé par Isseï Tamaki

L'Aïki sublime du Daïto ryu

L'Aïki a été popularisé par le Daïto ryu, et j'admets volontiers que c'est avec l'un de ses maîtres que j'en ai fait l'expérience la plus incroyable. Cet adepte aujourd'hui disparu, Okamoto Seïgo, faisait preuve d'une maîtrise si fine, qu'il fallait littéralement l'expérimenter pour le croire. Le voir même à quelques mètres, ne suffisait pas à dissiper le doute, l'incrédulité même, que ses exploits faisaient naître.

 

Okamoto Seïgo

Okamoto Seïgo

Kawabe Takeshi, maître de l'Aïki

Kawabe Takeshi est instructeur en chef, et seul enseignant à plein temps, du Daïto ryu Takumakaï. Le voici en action dans deux vidéos :

Dans cette vidéo de 2015, Kawabe senseï démontre plusieurs principes de pratique, mais il me semble aussi qu'il présente plusieurs niveaux de travail. Je ne manquerai pas de lui poser la question directement.

Malgré la faible qualité de l'image, cette seconde vidéo plus longue et plus ancienne, est particulièrement intéressante pour l'éventail technique présenté. Kawabe senseï est donc instructeur en chef du Takumakaï. Cette école de Daïto ryu est la plus importante du Japon en nombre de pratiquants. Elle est aussi celle qui a le répertoire technique le plus vaste, transmettant en son sein l'enseignement de Takeda Sokaku, Ueshiba Moriheï, et Takeda Tokimune. Intimement liée à l'Aïkido de par l'histoire de son Fondateur, elle est une porte d'entrée extraordinaire pour tous les pratiquants désireux d'aller à la recherche des origines de leur discipline.

 

Vivre l'Aïki

Chaque NAMT et Taïkaï sont l'occasion pour moi d'avancer, progresser, en observant mais aussi et surtout, en expérimentant. Naturellement les cours de Kawabe senseï samedi 24 et dimanche 25 sont des occasions que j'attends avec impatience pour pouvoir sentir au plus haut niveau une nouvelle manifestation de l'Aïki.

 

A la source de l'Aïki
A la source de l'Aïki

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article